Attaquer pour vice caché après une vente de véhicule [Résolu]

mugiwara63 5 Messages postés mercredi 21 juin 2017Date d'inscription 27 juin 2017 Dernière intervention - 21 juin 2017 à 11:22 - Dernière réponse : mugiwara63 5 Messages postés mercredi 21 juin 2017Date d'inscription 27 juin 2017 Dernière intervention
- 27 juin 2017 à 10:41
Bonjour,

Je vous résume ma situation.

J'ai vendue un véhicule le 29/09/2016 qui avais 52 700km (véhicule acheté seulement 6 mois plus tôt)
Un mois plus tard a 53 677km un voyant moteur s’allume, Citroën indique nécessaire un changement de moteur.

La personne a continué de roulé avec le véhicule jusqu'à Mars 2017 et 58 500km.

Maintenant l'assurance de l'acheteuse veut m'attaqué en justice pour que je paye le changement de moteur pour cause de vice caché bien entendue.

L'expert mandaté par l'acheteuse a expertisé une voiture qui a donc plus de 4000km de plus que lorsque que la panne est survenue et a conclut a un "germe" de vice caché malgré le fait que l'expertise du boitier de contrôle du véhicule prouve qu'aucun voyant moteur ne s’était allumé avant ce jour.

J'ai pris les service d'un avocats et une autre expertise a l'amiable sera effectué par un autre expert avant une éventuelle expertise judiciaire.


Pensez vous que cela peut allé bien plus loin au niveau des procédure (procès, remboursement intégrale du véhicule) ?

Le fais que la personne n'est pas immobilisé le véhicule avant l'expertise ne me dégage pas de toute responsabilité ?

Merci pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

mugiwara63 5 Messages postés mercredi 21 juin 2017Date d'inscription 27 juin 2017 Dernière intervention - 23 juin 2017 à 11:53
0
Merci
Merci beaucoup pour votre réponse en tout cas, j'attend des nouvelles de la partie adverse.
Commenter la réponse de mugiwara63
0
Merci
C'est exact, une expertise amiable n'a pas d valeur juridique, elle ne fait qu'engraisser l'expert.

A défaut d'expertise Judiciaire, ne bougez pas.
Commenter la réponse de Marley
mugiwara63 5 Messages postés mercredi 21 juin 2017Date d'inscription 27 juin 2017 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 10:28
0
Merci
Ok, merci beaucoup pour vos réponses ça me rassure !
cristali 12938 Messages postés samedi 1 septembre 2007Date d'inscription 23 juillet 2018 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 10:33
bonjour
J'ai pris les service d'un avocats et une autre expertise a l'amiable sera effectué par un autre expert avant une éventuelle expertise judiciaire.

ça , ça ne sert a rien pour l'instant sinon a dépenser beaucoup d'argent pour rien.
mugiwara63 5 Messages postés mercredi 21 juin 2017Date d'inscription 27 juin 2017 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 10:35
Oui j'aurais du passé par ce forum avant cette démarche clairement...
cristali 12938 Messages postés samedi 1 septembre 2007Date d'inscription 23 juillet 2018 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 10:39
il est peut être encore temps d'arrêter... ou pas.
mugiwara63 5 Messages postés mercredi 21 juin 2017Date d'inscription 27 juin 2017 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 10:41
Ou pas oui malheureusement.

Enfin ça aura était un moindre mal si l'affaire s’arrête la.
Commenter la réponse de mugiwara63
-1
Merci
Bonjour,

Ne mandatez rien du tout avant une (incertaine) assignation en justice ! Si vous avez vendu dans les règles, CT de moins de 6 mois selon l'Age du véhicule, vous ne risquez rien.

"L'expert mandaté par l'acheteuse a expertisé une voiture qui a donc plus de 4000km de plus que lorsque que la panne est survenue et a conclut a un "germe" de vice caché."

L'expert est mandaté par l'acheteuse (donc payé par... !). Mon expert, si je le paye, je lui fait dire que mon véhicule est une Mercedes et non une Nissan ! Cette expertise n'a aucune valeur juridique.

Laissez couler pour le moment...
Commenter la réponse de Komar
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une