Assitante sociale et enquète sociale

Résolu
Le-Passant
Messages postés
1169
Date d'inscription
mardi 11 septembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2019
- Modifié le 21 juin 2017 à 10:03
celestedu35
Messages postés
5832
Date d'inscription
mardi 6 juin 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2018
- 23 juin 2017 à 09:47
Bonjour à tous,

j'aurais besoin de quelques éclaircissements sur une situation que rencontre une amie.

Celle ci est maman d'une petite fille de bientôt 7 ans, séparée depuis 2 ans avec le père.
Celui-ci s'est remis en couple, elle non.

Malgré quelques relations tendues elle a acceptée cette année de modifier le premier jugement de garde totale en garde alternée, dans l’intérêt de la petite.
La semaine dernière, la mère a eu un coup de blues et as bu un peu plus que de raison, mais sans plus grande conséquence qu'un passage aux urgences.

La petite était en semaine chez son père, mais celui-ci a appris l'incident (petite ville) et a refusé de rendre la petite le samedi qui a suivi (porte et fenêtres fermées).
Sur mes conseils un dépôt de plainte pour non représentation d'enfant a été déposé par la mère.
Le père aurait averti la gendarmerie de sa décision avant la non représentation et justifie d'être dans son droit car inquiet pour la petite.

Finalement il a ramené la petite à la mère le dimanche soir indiquant qu'il prenait un avocat pour demander la garde totale.
Petite en pleur avec le discourt du père que des gents allaient venir l’interroger que sa maman changeait trop de copain ....

Depuis hier je sais aussi qu'il a contacté une assistante sociale et demander que la petite soit vue ce matin par un pedo psy (pourtant semaine de la maman).
Une as a contacté la maman indiquant qu’ils allaient être entendu.

La maman a rdv avec un avocat la semaine prochaine, elle souhaite abandonner définitivement la GA et reprendre une garde totale de sa fille.

çà ce sont les faits, mes questions :

Quelle attitude doit avoir la mère devant les appels et questionnement de l'as, celle-ci a t'elle outrepassé ses droits alors qu'aucune décision d’enquête sociale n'a été prise encore ??
Je lui ai conseillé :
d'attendre le rdv avec l'avocat avant de communiquer quoique ce soit à l'as ou au père.

de ne privilégier que les échanges écrits.
De respecter le dernier jugement et de remettre la petite samedi devant témoin.

4 réponses

jodelariege
Messages postés
3899
Date d'inscription
jeudi 18 février 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2022
6 247
21 juin 2017 à 10:10
bonjour si l'assistante sociale est en charge d'une enquête sociale ordonnée par un juge votre amie devra recevoir cette AS et lui répondre le plus sincèrement possible;un refus lui porterait tord
si l'AS vient sans jugement et que la mère refuse aussi de l'entendre cela lui portera tord aussi finalement......autant qu'elle la reçoive et qu'elle s'explique
et le passage aux urgences dû à une alcoolisation excessive ne me parait pas sans conséquences.....ce n'est pas anodin.....on pourra supposer que la mère boit régulièrement,cela portera tord aussi à la mère.....
4
Le-Passant
Messages postés
1169
Date d'inscription
mardi 11 septembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2019
324
21 juin 2017 à 10:46
Il est tout a fait clair que dans le cadre d'une Enquête sociale ordonnée par le jaf la mère ne si opposerait absolument pas, ni même à la démarche non ordonnée que l'as semble vouloir mettre en place à ce jour.

Pour le pb d'alcool il est connu depuis longtemps, se soignant depuis plusieurs années j’espère moi aussi que cela n'est qu'une rechute ponctuelle pour elle, j’espère qu'elle a compris les enjeux de cette situation. je ne pense pas que cela soit régulièrement, à défaut une pds le prouvera mais je l'ai prévenu de ce qu'elle risque et de ce coté là le père est loin d'être exemplaire et de garantir un meilleur environnement. Certains discours ont été tenus à l'enfant qui me paraissent limites pour un enfant de 7 ans.
0