Soldes de tout compte ( congé non pris ) en cas de démission [Résolu]

kinny125 19 Messages postés samedi 4 mars 2017Date d'inscription 24 août 2018 Dernière intervention - 4 mars 2017 à 10:57 - Dernière réponse :  gg
- 2 juin 2018 à 15:10
Bonjour,

j'aimerais un conseil concernant la rémunération de mes congés non pris lors ma prochaine démission.
Je vais bientôt démissionner et je devrais commencer mon nouvel emploie le 1er juillet 2017. Quand mon employeur aura reçu ma lettre de démission, que j'aurais préalablement envoyer en R.A.R, il devra me payer, en guise de solde de tout compte, les congés non pris.
- Peut il m'imposer de prendre mes congés après réception de ma lettre de démission sachant qu'ils ont été planifié mais non officialisé.
- De plus j'aurais aimé la prévenir à l'avance pour quelle puisse se retourner. Mais comment la prévenir sans quelle m'impose ces congés non pris sachant que j'ai 1 mois de préavis.
En espérant avoir été compréhensible. Merci à tous de votre aide.
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

kinny125 19 Messages postés samedi 4 mars 2017Date d'inscription 24 août 2018 Dernière intervention - 4 mars 2017 à 12:16
0
Merci
Merci pour votre réponse.
Si je comprends bien je dois attendre de donner ma démission 1 mois avant mon départ ( qui correspond à mon mois de préavis ) pour être sur que mes congés non pris soit payés peu importe qu'ils aient été planifié ou pas.
donc si je donne ma démission ce lundi pour un départ dans 4 mois il pourra me les imposer
Kakoudu42 11 Messages postés samedi 4 mars 2017Date d'inscription 4 mars 2017 Dernière intervention - 4 mars 2017 à 12:40
le préavis commence à courir à compter de la notification à l'employeur de votre démission.

Volonté de démissionner
Pour qu'une démission soit valable, vous devez manifester de façon claire et non équivoque votre volonté de mettre fin au contrat de travail. Ainsi, ni une absence injustifiée ni un abandon de poste ne peuvent être considérés comme une démission.

En cas d'ambiguïté sur votre volonté claire et non équivoque, le conseil des prud'hommes peut requalifier la démission en licenciement sans cause réelle et sérieuse. C'est le cas, par exemple, en cas de menaces exercées par votre employeur pour vous inciter à démissionner.

Dans certains cas, vous pouvez revenir sur votre démission.

La démission ne doit pas être abusive, c'est-à-dire prise avec l'intention de nuire à l'employeur. Sinon, vous pouvez être condamné(e) au versement de dommages et intérêts à l'employeur.
kinny125 19 Messages postés samedi 4 mars 2017Date d'inscription 24 août 2018 Dernière intervention > Kakoudu42 11 Messages postés samedi 4 mars 2017Date d'inscription 4 mars 2017 Dernière intervention - 5 mars 2017 à 08:14
ok merci a tous pour votre aide
Commenter la réponse de kinny125
0
Merci
bonjour, en quel circonstance peut-on donner quinze jours de préavis avec un conrat en cdi. merci de votre réponse. g.
Commenter la réponse de gg
Kakoudu42 11 Messages postés samedi 4 mars 2017Date d'inscription 4 mars 2017 Dernière intervention - 4 mars 2017 à 11:57
-3
Merci
Bonjour
Concernant la prise de congés payés l'employeur peut les imposer dans la limite de 4 semaines. Cest souvent le cas pour les entreprises fermant en août par exemple. La 5 ème semaine est au libre choix du salarié.
Quoi qu'il en soit vos CP vous seront payés. Reste à voir avec l'employeur sur les modalités.

Sur le préavis il peut être effectué ou dispensé si accord des parties.
L'idéal est de trouver un accord avec votre employeur.

Vous trouverez beaucoup d'informations sur le Web sur ces 2 points
Cordialement
Commenter la réponse de Kakoudu42

Dossier à la une