Hériter d'une amie à la place de ses soeurs [Résolu]

Mathieu - 10 févr. 2017 à 09:43 - Dernière réponse : Jepamath 1 Messages postés vendredi 10 février 2017Date d'inscription 10 février 2017 Dernière intervention
- 10 févr. 2017 à 22:37
Bonjour,
Je suis l'ami, sans autre lien de parenté, d'une dame dont le décès est imminent. Elle est veuve, sans enfants, et a trois soeurs.
Elle ne souhaite pas que ses soeurs héritent, et veut donc me faire son légataire par testament.
Je crains des difficultés avec ses soeurs, et suis effrayé par les problèmes à régler: Banque, propriétaire de son logement, meubles à débarrasser, impôts, abonnement divers, tout ceci pour voir l'éventuel solde bancaire diminué de 60% d'impôts. Je précise que je n'ai pas besoin de cet argent.
Puis-je renoncer à cette succession, et m'en désintéresser? Le notaire sera-t-il tenu dans ce cas de contacter les soeurs, et faire son affaire des formalités?
Merci d'avance.
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

roudoudou22 9994 Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 25 mai 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2017 à 09:48
0
Merci
Puis-je renoncer à cette succession, et m'en désintéresser?

Un peu tôt pour cela, attendez déjà que la personne soit décédée, puis d'avoir renoncé à la succession.

Après, vous pourrez vous en désintéresser.

Le notaire sera-t-il tenu dans ce cas de contacter les soeurs, et faire son affaire des formalités?

Non, ce sont les 2 soeurs qui contacteront le Notaire.
condorcet 25824 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 mai 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2017 à 18:07
Puis-je renoncer à cette succession, et m'en désintéresser?
Personne n'est dans l'obligation d'accepter une succession ou le bénéfice d'un legs qui lui soit consenti.
Pour éviter d'avoir à faire cette démarche, faites comprendre à votre amie que vous n'êtes pas intéressé, en raison des frais importants que génère un testament et de droits de succession très élevés à verser, l'ensemble va absorber la presque totalité du patrimoine légué.

Si, pour une raison qui lui appartient cette amie ne souhaite pas que sa succession reviennent à sa fratrie, elle peut léguer son patrimoine à une oeuvre ou organisme bénéficiant de l'exonération de droits de succession (association caritative ou cultuelle, de lutte contre le cancer ou autres agissant dans ce but).
Jepamath 1 Messages postés vendredi 10 février 2017Date d'inscription 10 février 2017 Dernière intervention > condorcet 25824 Messages postés jeudi 11 février 2010Date d'inscription 25 mai 2018 Dernière intervention - 10 févr. 2017 à 22:37
Merci beaucoup pour cet avis éclairé. Après une nuit blanche, j'ai réussi à faire comprendre à mon amie que je ne voulais pas de ce legs, et que je préfère que ses sœurs héritent. Même si elles vont ainsi profiter de la situation, l'abandon semble plus conforme à notre sens de l'élégance.
Grand bien leur fasse, donc.
A charge de revanche? J'ai quelques connaissances en d'autres domaines.
Commenter la réponse de roudoudou22
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une