Inconvénients du CSP

Résolu
Fabrid07510 Messages postés 2 Date d'inscription dimanche 30 octobre 2016 Statut Membre Dernière intervention 31 octobre 2016 - Modifié par Fabrid07510 le 30/10/2016 à 19:45
 julien - 15 août 2018 à 21:46
Bonjour à toutes et à tous,

À 37 ans et après près de 20 ans d'ancienneté je viens d’être licencié suite à une liquidation judiciaire.

J'ai un simple BEP mais dans une branche que je n'ai ni pratiquée ni envie de pratiquer...

Le liquidateur me propose le Contrat de Sécurisation Professionnelle. En lisant le contenu de ce contrat je vois que dans mon cas les indemnités de préavis ne me seront pas versées; elles le seront à Pôle Emploi si je me souviens ce que ma dit le mandataire judiciaire. C’est donc un inconvénient du CSP. Est-ce le seul ?

Si je pense faire une ou des formations est-ce que le CSP est forcément la bonne option ?

Cordialement.

Fabrice
A voir également:

4 réponses

caroledu92 Messages postés 14194 Date d'inscription vendredi 28 janvier 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 28 janvier 2023 4 418
31 oct. 2016 à 18:01
39
Fabrid07510 Messages postés 2 Date d'inscription dimanche 30 octobre 2016 Statut Membre Dernière intervention 31 octobre 2016 3
31 oct. 2016 à 20:45
Merci caroledu92.

Je avais déjà lu cet article. J’avoue ne pas tout comprendre...

Si on prend pour exemple un salaire de référence de 1700 € brut. Le montant de l'allocation avec acceptation du CSP sera de 1238 € net mais sans indemnités de préavis, qui s’élèveraient à 3400 € si la durée du préavis est de 2 mois (je ne connais pas le taux de charges à déduire pour ce chapitre - la).

Si on refuse le CSP, c’est L’ARE qui sera prise en compte soit 57 % du salaire de référence mais avec les indemnités de préavis soit 940 € + 283 € (3400 ÷ 12) soit un total de 1223 € la première année si on lisse les indemnités de préavis sur cette année.

Financièrement parlant et dans cette configuration là il n'y a aucun avantage financier à privilégier le CSP. Est-ce que je me trompe ?

Après c’est vrai que j'ai lu que pour qui choisi le CSP, le conseiller s'occupe de 80 dossiers contre 300 pour l’ARE et que les possibilités de formations sont décupler. Dans la pratique est-ce vraiment vrai ?

Il me reste 18 jours pour me décider...

Fabrice
3
Eley13 Messages postés 1 Date d'inscription vendredi 15 juin 2018 Statut Membre Dernière intervention 15 juin 2018 2 > Fabrid07510 Messages postés 2 Date d'inscription dimanche 30 octobre 2016 Statut Membre Dernière intervention 31 octobre 2016
15 juin 2018 à 00:31
Bonsoir,

Je suis dans cette même situation.. Il me reste 21 jours pour me décider.

Avec un salaire brut similaire, il y a de quoi se poser des questions..

Je suis licenciée d'un poste d'infirmière de nuit, mais j'ai ouvert en parallèle un restaurant il y a 4 mois, pour lequel je ne me dégage pas encore de salaire évidement, mon salaire d'infirmière étant suffisant pour payer mes factures..

Sauf que là, bim ! Licenciement !

Mon but étant pour le coup, de toucher mon chômage SANS retrouver d'emploi (bouuuhh je sais, pas bien, mais cumuler 2 temps pleins depuis 4 ans puis monter sa société, pas toujours reposant).

Avez-vous une idée de quelle option serait la meilleure pour moi ? CSP ou chômage "classique" ?

Merci par avance.
Bonne soirée.
Eléonore.
2