Dégât des eaux non déclaré, responsabilité.

Signaler
-
 Etienne472 -
Bonjour,
Mon agence immobilière c'est permis de garder notre caution, suite à un dégât des eaux.
Seulement voilà : nous n'avons pu remarquer le sinistre qu'au moment de l'état des lieux, un meuble étant positionné au niveau du mur durant l'année. Ce même mur était donc entre la chambre et la salle de bain et son état est du aux joints défectueux, en aucun cas le sinistre était visible depuis la salle de bain, et encore moins depuis la chambre, jusqu'à ce que l'on enlève le meuble... Donc l'assurance n'a pas été mise au courant... Sommes nous responsables, et est il légitime de la part de l'agence de nous faire payer le remplacement des joints et les travaux du murs?
Merci de me répondre.

2 réponses

Messages postés
26005
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 février 2021
6 909
Bonjour
Les avis sont partagé mais personnellement je considère que toute dégradation est de la responsabilité du locataire et que s'il n'a pas fait jouer son assurance quelque soit la raison il ne peut s'en prendre qu'a lui...

Accessoirement vous ne pourrez pas prouver facilement à votre bailleur que vous n'avez pas déclaré et pas encaissé une indemnité d'assurance sans faire les travaux
Messages postés
26005
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 février 2021
6 909
NB les joints c'est toujours a charge du locataire
Merci de votre réponse, le truc c'est que c'est l'agent immobilier, (et bailleur car copropriété) qui a découvert l'incident lors de l'état des lieux sortant. Et sans nous prevenir, ils ont réalisés les travaux.
De plus sur l'etats des lieux sortants il y'a seulement indiqués que les joints sont "noircis,jaunis" est ce que cela légitimise la facture de changement des joints? Ainsi que le dégâts des eaux soit disant dû aux joints?

Excusez ma pauvre connaissance sur le sujet et merci de me tenir au courant.
PS: il y'a également inscrit " voir si dégâts des eaux" donc rien ne prouve sur l'etats des lieux qu'il y'en avait un.