Travailler pendant procédure abandon de poste

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 14 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2016
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour,
Actuellement en fin de formation dans le cadre d un congé individuel de formation je me suis tourné vers le service RH de mon entreprise pour demander une rupture conventionnelle de contrat me permettant d'ouvrir des droits au chômage de façon à pouvoir accepter des contrats de remplacement pour débuter dans mon nouvel emploi de travailleur social comme il est coutume dans ce secteur.Mon employeur a refusé la rupture conventionnelle et m'a suggéré un abandon de poste dont la procédure prend 3 semaines....aujourd'hui alors que la procédure vient de débuter, on me propose un contrat de remplacement, quels sont les risque si j accepte cet emploi et quels impacts sur mes futurs droits aux allocations chômage vu que ce ne serait qu'un contrat de quelques jours pour le moment ??? Cdlt Jerem

1 réponse

Messages postés
9084
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2018
3 423
m'a suggéré un abandon de poste dont la procédure prend 3 semaines...

totalement faux, la procédure n a pas de limite dans le temps


Utilisateur anonyme >
Messages postés
26051
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
11 mai 2021

Faux pour l'interdiction de travailler. la preuve est qu'on peut avoir une activité professionnelle durant un congé sabbatique.
Mail il faut pas espérer une indemnisation par Pôle Emploi à l'issue.
Messages postés
26051
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
11 mai 2021
8 376 > Utilisateur anonyme
bonsoir veilleur
Faux pour l'interdiction de travailler. la preuve est qu'on peut avoir une activité professionnelle durant un congé sabbatique.

Le congé sabbatique suspend le contrat de travail du salarié, lui permettant de mettre en oeuvre un projet personnel (participation à des activités culturelles, associatives, familiales, formation ...). Pendant ce congé, le salarié peut exercer une activité professionnelle, sous réserve de respecter les obligations de loyauté, de discrétion et de non-concurrence envers son employeur.

cela n'a strictement rien a voir avec un salarié en abandon de poste dans l'attente d'un licenciement qui risque de trainer...

Cordialement
Utilisateur anonyme >
Messages postés
26051
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
11 mai 2021

Nous sommes d'accord que l'abandon de poste (que je n'approuve pas) et le congé sabbatique sont 2 situations juridiques bien différentes.
Mais il faut arrêter de dire qu'il est interdit de travailler tant que le 1er CDI n'est pas rompu. C'est de la théorie (plus morale que juridique), pas de la pratique.
Messages postés
20922
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2021
8 783
3 semaines... rien que le licenciement pour faute grave prends au moins un mois.
Et faut prendre un compte le temps que l'abandon de poste soit avéré, ce qui à tendance à prendre au moins un mois aussi.
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 14 septembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
15 septembre 2016
>
Messages postés
20922
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juin 2021

Apparemment cette pratique est monnaie courante dans ce call center, la DRH M à même calculé les délais sur son calendrier en me stipulant qu elle suivrait assidûment mon cas pour ne pas perdre de temps ( abandon de poste à partir du 16 septembre et lettre de licenciement daté du 10 octobre à peu près ). Le souci vient du fait que j aurais aimé pouvoir honorer des remplacement dès maintenant de manière à ne pas refuser et ne pas être rappelé ....