Le loyer en colocation [Résolu]

Lynn - 3 sept. 2016 à 07:13 - Dernière réponse : Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention
- 2 nov. 2017 à 20:35
Bonjour,

J'achète un logement pour le mettre en "colocation", j'ai vu que la fixation du loyer lors de la première mise en location est libre.
J'ai cependant entendu dire que la somme des loyers ne devait pas dépasser le loyer que je percevrai si je le louais de façon classique.
- Pouvez-vous me confirmer celà ?
Cela serait embettant car en dessous d'un certain loyer par chambre, mon projet ne tient plus la route et lorsque je consulte les annonces de colocation sur internet, le loyer que je souhaite appliquer reste dans les clous par rapport à ce qui se pratique (appartager.com, lacartedescoloc.fr...).
Vous en remerciant par avance,
Bonne journée,
LT
Afficher la suite 

Votre réponse

29 réponses

maylin27 22313 Messages postés mercredi 2 février 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - Modifié par maylin27 le 3/09/2016 à 07:54
0
Utile
Bonjour,
j'ai vu que la fixation du loyer lors de la première mise en location est libre.
ou ??? Car depuis ALUR, les loyers sont encadrés ..... et un loyer en location = loyer normal divisé entre chaque colocataire.

Si le loyer de votre appartement est de 1000 euros, c'est pour l'appartement avec 1 locataire ou 4 colocataires.

Cordialement

"la bêtise se cultive et certains ont la main verte !!!!"
Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention - 3 sept. 2016 à 08:08
Je vous remercie pour votre réponse.
Cependant, j'ai lu que l'encadrement des loyers s'applique lors de la relocation et non lors de la première mise en location.
Mais mon loyer doit bien entendu être en phase avec le marché.
Je sais également que l'encadrement des loyers s'applique sur Paris et qu'il devrait s'étendre à Lille et à Grenoble (si ce n'est déjà fait).

J'investis dans l'agglomération Lyonnaise. je pense donc ne pas être concernée par cela.

Par contre, ce que vous dites attire mon attention :
" Si le loyer de votre appartement est de 1000 euros, c'est pour l'appartement avec 1 locataire ou 4 colocataires. "

- Etes-vous certain de cela ?
- y a-t-il un texte qui le précise ?
je n'ai rien trouvé d'officiel à ce sujet.

C'est très important, car ça change tout pour moi.

Vous en remerciant,

Cdt,
Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 15:53
Bonjour,

Eh bien oui, nous sommes sûres !! d'autant qu'un loyer se calcule en fonction des m2 ... et non pas des habitants !!

Je ne comprends pas votre étonnement car vous dites vous-même que votre "loyer doit bien entendu être en phase avec le marché" ... donc bien entendu, il doit être dans les clous des loyers de logements similaires au vôtre, quelle que soit la manière de le louer ...

Cdlt
Val
Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention > Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 16:14
Bonjour,

En fait, c'est bien plus complexe que ça, j'ai l'impression que la règle qui s'applique dans le cadre de la colocation n'est pas la même selon que l'on opte pour un bail unique signé par l'ensemble des colocataires ou pour des baux individuels.

Cdt,
LT
Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 16:17
Les règles ne sont effectivement pas tout à fait les mêmes mais chaque bail doit représenter la part de loyer de chacun et la somme des parts le loyer conforme au marché ...

Vous n'avez d'ailleurs aucun avantage à choisir cette manière de "co-louer" car elle va vous compliquer singulièrement la vie et en plus vous n'aurez pas de locataires solidaires les uns des autres ... !
Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention > Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 16:43
Vous avez peut-être raison, ces textes sont difficiles à interpréter, d'où la nécessité d'en discuter.
On me dit que le cumul des loyers en cas de pluralité de baux ne peut être supérieur à celui prévu en cas de bail unique, je comprends par là, qu'il n'y a pas de plafonnement si je fais un bail commun mais finalement, ce n'est qu'une interprêtation et je suis peut-être à côté de la réalité.
Je pensais faire un bail unique mais sans clause de solidarité, chaque colocataire ayant une personne qui se porte caution, il n'est pas nécessaire d'ajouter une clause de solidarité qui je pense n'est pas appréciée des colocataires.
Par contre, le bail unique implique de rédiger un avenant à chaque fois qu'un locataire sort et qu'un autre entre.
L'un des avantages du bail unique est que l'on n'est pas soumis au minima de 14m2 par chambre, cependant, on doit être concerné par la taxe annuelle sur les loyers élevés des micro-logements (<=14m2) ?
Point qui reste encore flou en ce qui me concerne.
Commenter la réponse de maylin27
Poisson92100 23625 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 15:34
0
Utile
Vous êtes ou ? en zone loyer encadré (Paris) ou ailleurs ?
Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 16:12
Bonjour,
Le logement est situé à Bron dans le Rhône.
Bonne réception,
LT
Commenter la réponse de Poisson92100
0
Utile
Bonjour,

Et merci pour vos réponses.
Le logement est situé à Bron dans le département du Rhône (69).
Pour tout vous dire, j'ai consulté 2 avocates :
L'une me dit que la loi Alur s'applique sur l'ensemble du territoire et que la commune de Bron est concernée par le décret, que le cumul des loyers en cas de pluralité de baux ne peut être supérieur à celui prévu en cas de bail unique.
La seconde me dit si je loue en dehors de Paris (ce qui est le cas), en principe, le loyer est libre, c'est à dire non plafonné.
Ce que j'ai retenu c'est qu'il est plus prudent de faire un bail unique et non des baux individuels car en cas de pluralité de baux, d'une part le cumul des loyers ne peut être supérieur à celui prévu dans le cas où j'aurai qu'un seul locataire, d'autre part, je serai soumise au minima de 14 m2 par chambre (les espaces communs ne sont pas pris en compte).
Alors qu'en cas de bail unique signé par l'ensemble des colocataires, je serai soumise aux normes de peuplement à savoir 9m2 par personne, 16m2 pour 2 et 9m2 par personne supplémentaire, ce qui est plus facile à respecter et il n'y aura pas de contrainte concernant le loyer qui sera libre lors de la première mise en location.
Vos commentaires sont les bienvenus.
Bonne réception,
LT
Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 16:22
Bien entendu que la loi ALUR s'applique à l'ensemble du territoire !! sauf ses articles qui circonscrivent leurs effets à une région ou une autre ...

Encore une fois, le loyer est libre, certes, encore faut-il qu'il ne soit pas surestimé par rapport au marché parce que vous ne trouverez pas de locataire !!
Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention > Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 16:50
Merci pour ces précisions.
Vous devez avoir raison. En tout cas, ce que vous dites ne me semble pas incohérent.
Mais quand je consulte les annonces de colocation, ce n'est pas de tout ce qui se pratique.

Les loyers sont aux alentour de 420 à 480 € charges comprises (incluant le chauffage, l'eau, l'électricité, la connexion internet et le téléphone)
Si je multiplie 420 € x 3 = 1260 € CC pour un T4, cela ne correspond pas aux loyers de notre région qui sont au maximum de 1000€ CC.
Et quand je me penche sur la demande, les budgets des candidats à la colocation sont souvent supérieurs à 450 € et correspondent aux prix des chambres en colocation dans notre région.
Si ce que vous dites est vrai, alors je crois qu'il y a un certain nombre de bailleurs qui sont en dehors de la législation.
Cependant, la loi est tellement complexe et il y a tellement de cas particuliers qu'il est difficile de la respecter.
maylin27 22313 Messages postés mercredi 2 février 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention > Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 17:34
Bonjour,
les prix indiqués (420 à 480& 1000 €) sont pour des logements meublés ? surface totale identique ? Car le prix de la location a Bron varie de 8,27€ / m² à 21,39€ / soit une moyenne de 12,39€ / m²
Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention > maylin27 22313 Messages postés mercredi 2 février 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 17:38
Oui, ce sont des logements meublés et je souhaite moi-même louer en meublé.
Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 17:06
vous ne pouvez pas comparer des loyers "charges comprises" : les charges peuvent aller du simple au double selon les logements !
Commenter la réponse de Lynn69
Poisson92100 23625 Messages postés samedi 15 novembre 2014Date d'inscription 18 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 17:10
0
Utile
Loyer libre puisque hors zone a plafonnement
(la loi alur ne vous concernera que pour l'article qui dit qu'en as de relocation on ne peut augmenter pour le/les nouveau au delà de l'IRL)
Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention > Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 17:45
J'ajoute qu'il n'y a aucune contradiction entre les avocates : elles ne parlent simplement pas de la même chose !!

La loi ALUR s'applique bien sur l'ensemble du territoire et, oui, hors Paris, vous pouvez fixer librement votre loyer, ce n'est qu'ensuite qu'il est encadré ...
Lynn69 10 Messages postés samedi 3 septembre 2016Date d'inscription 4 septembre 2016 Dernière intervention > Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 18:28
Loyer fixé librement mais jusqu'à une certaine limite...
L'une des avocates m'a apporté plus de précisions, si j'ai bien compris :

Soit je rédige un bail unique, dans ce cas, je ne suis pas soumise à la contrainte de 14m2 par chambre mais le loyer indiqué dans le bail doit correspondre à celui qui serait appliqué dans le cadre d'une location "classique" (à une famille), soit environ 1200 € CC pour le logement et serait partagé par l'ensemble des colocataires (je n'ai visiblement pas le droit d'indiquer dans un bail commun aux colocataires un loyer par chambre, cela s'apparenterait à une pluralité de baux avec l'ensemble des contraintes qui vont avec).
Je ne trouverai effectivement pas de locataires si j'indiquais un loyer de 1800€ pour l'appartement.

Soit j'opte pour des baux individuels, je peux appliquer un loyer par chambre, ce qui est plus favorable d'un point de vue financier, je suis cependant soumise à la contrainte de surface minimale par chambre et d'installation, donc 14m2 avec kitchenette, douche et sanitaire.
Aucun des appartements que j'ai visité comprends des chambres de 14 m2 et mettre en conformité un appartement reviendrait très cher.

Je crois que nous arrivons au bout du tunel et que mon projet tombe à l'eau mais je préfère m'en rendre compte avant.
Merci à tous pour votre participation, cet échange a été riche et intéressant mais surtout m'a évité de faire une bêtise.
Bonne fin de journée,
Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 4 sept. 2016 à 18:36
Eh bien je ne suis pas d'accord avec votre avocate. Cela fait 4 ans que je suis dans l'immobilier et je n'ai jamais entendu dire que le bail multiple pouvait être intéressant parce que chaque loyer serait déterminé indépendamment des autres ...

Si vous lisez ce lien de l'ADIL, vous verrez qu'on y parle bien de "quote-part" même en cas de bail multiple : https://www.anil.org/votre-projet/vous-etes-locataire/colocation/colocation-avec-plusieurs-contrats/

Ceci dit, il se peut que certains prennent des libertés ... ;)

Bonne journée à vous,
Val
Bonjour, Pour ma part, je peux vous dire qu'une chose, sur internet bcp de monde s'exprime sans savoir. et au sujet de la colocation les professionnels de l'immo sont dépassés. J'investis en colocation à une centaine d kilomètre de lyon. les loyers ne sont plafonnés qu'a Lille, Paris et peut être bientôt à grenoble. Evidement qu'en colocation vous pouvez louer plus cher. 3000 euros pour une maison de 7 locataires. avec un bail unique sans clause de solidarité. je suis un peu fatigué de voir ce que les professionnels de l'immobilier raconte à ce sujet.
Valenchantée 17005 Messages postés samedi 8 octobre 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 22 mai 2018 Dernière intervention - 2 nov. 2017 à 20:35
Je suis une professionnelle de l'immobilier formée à l'immobilier, BTS en poche, avec une bonne partie consacrée au droit ... et le droit vous dit qu'un bail unique est un bail avec clause de solidarité car je rappelle qu'un contrat type est obligatoire depuis le 1er août 2015 et que ce contrat type contient une clause de solidarité pour la colocation.

D'ailleurs, en tant que bailleur, vous devriez être au courant. Soyez fatigué si vous voulez, mais ne soyez pas fatigué de vous informer ... Rappelez vous que "nul n'est censé ignorer la loi".

Ceux qui sont dépassés sont ceux qui n'ont pas de formation et qui ne s'informent pas ...
Commenter la réponse de Poisson92100
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une