Vente de maison a son enfant [Résolu]

louloute - 4 août 2016 à 15:46 - Dernière réponse :  louloute
- 5 août 2016 à 14:36
Bonjour,
mon conjoint et moi avons une fille. mon conjoint a un fils d un premier mariage. nous voulons vendre notre maison a notre fille, est ce que je peux lui faire cadeau de la somme représentant
la moitié de la valeur de la maison et mon mari la moitié de la somme restante, car il ne peux pas déshériter son fils.
cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

doris33 39895 Messages postés jeudi 14 février 2013Date d'inscriptionContributeurStatut 14 janvier 2018 Dernière intervention - 4 août 2016 à 15:56
+1
Utile
Bonjour,

je ne suis pas sûre de bien comprendre, vous parlez de vente mais aussi de donner une partie de la valeur ? Car si chacun vous donne votre propre part dans le bien, il ne s'agit plus de vente mais de donation, avec les risques avec l'autre enfant de votre mari. Si votre mari n'a "que" cette maison, votre fille va devoir rembourser à au décès de son père, quelque chose à son frère.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de doris33
+1
Utile
Puisque vous n'avez qu'une fille, vous pouvez lui donner votre part dans le bien sans craindre de conséquences.
Votre conjoint peut également donner sa part dans le bien à votre fille mais au jour du décès de votre conjoint, cette donation sera rapportée afin d'équilibrer la part de chaque enfant.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Gayomi
0
Utile
bonjour
merci pour votre réponse très rapide, mais peut être me suis je mal exprimée, je voulais de mon vivant lui faire cadeau de la part sur la maison qui lui revient a mon décès, par exemple si elle achète notre maison,au lieu de payer la maison 200 000 euros lui faire payer 100 000, puisqu'elle est
ma seule héritière, mais j ai compris que ce n'était pas possible.
cordialement
Commenter la réponse de louloute
0
Utile
merci beaucoup bonne journee
Commenter la réponse de louloute
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une