Congés imposés [Résolu]

dorfinette 1 Messages postés lundi 20 juin 2016Date d'inscription 20 juin 2016 Dernière intervention - 20 juin 2016 à 09:01 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 21 juin 2016 à 21:09
bonjour,
je travaille dans une société dont la convention collective est celle du Négoce
matériaux de construction
les congés dejà imposés sur mon contrat sont:les 3 dernières semaines d'aoùt
(fermeture) et la dernière de décembre(fermeture)
je viens d'apprendre qu'il va imposer la 5 ème semaine fin février
est ce légal? a t on droit a des jours pour congés fractionnement
merci beaucoup de vos réponses je suis seul avec mon fils et triste si je ne peut même pas avoir 1 semaine avec lui
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

tania57 26959 Messages postés samedi 22 mai 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 26 mai 2018 Dernière intervention - 20 juin 2016 à 11:57
0
Merci
bjr l'employeur est maitre chez lui il peut vous imposer tous vos cp
Commenter la réponse de tania57
Utilisateur anonyme - 21 juin 2016 à 21:09
0
Merci
bonjour Lorsque le salarié prend une partie de son congé principal en dehors de la période légale (1er mai au 31 octobre), il a droit à des jours de congés supplémentaires... Ce sont les jours supplémentaires pour fractionnement.

Et selon le nombre de congés payés qu'il lui reste à prendre après le 31 octobre, le salarié peut bénéficier jusqu'à 2 jours supplémentaires de congés.

Si, après le 31 octobre, le salarié bénéficie d'au moins 3 jours de congés payés, sans compter la 5ème semaine, l'employeur doit lui attribuer des jours de congés supplémentaires, appelé jours de fractionnement.

Le nombre de jours auquel le salarié a droit est déterminé selon les modalités suivantes :

- 1 jour de fractionnement s'il lui reste entre 3 et 5 jours ;

- 2 jours de fractionnement s'il lui reste au moins 6 jours en plus de sa 5ème semaine
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une