Calcul des frais de notaire / rachat de soulte en cas de divorce

Nature78270 Messages postés 3 Date d'inscription lundi 23 mai 2016 Statut Membre Dernière intervention 25 mai 2016 - 23 mai 2016 à 21:28
kasom Messages postés 32011 Date d'inscription samedi 25 septembre 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 26 février 2024 - 3 mai 2019 à 09:33
Bonsoir à tous,

Avec mon conjoint nous sommes en cours de divorce via une procédure à l'amiable. Nous n'avions pas établi de contrat de mariage.
Nous cherchons un avocat et un notaire afin de pouvoir entamer les démarches, et si nous avons pu avoir des devis détaillés par certains avocats sur le coût global que nous aurons à régler, ce n'est pas le cas côté notaires...

En effet, mon mari souhaite racheter notre maison estimée à 300 000 euros, pour laquelle nous n'avons plus de crédit en cours. Pour cela il doit contracter un prêt. La Banque lui demande la somme globale qui sera empruntée, ainsi que les fameux frais de notaire... Et pour le moment le notaire que nous avons contacté nous indique que ce sera "environ 15 000 à 20 000 euros".

Malgré plusieurs relances téléphoniques après notre RDV, le notaire ne nous a toujours pas donné de détail exact de la somme...

Quelqu'un peut-il m'indiquer comment calculer en détail ces fameux "frais de notaire" ?

Je vous remercie par avance de votre aide, car c'est un peu l'histoire du serpent qui se mord la queue : chaque intervenant attend des réponses des autres et mon conjoint n'est pas des plus patients : le sujet devient sensible dans un contexte déjà pas très sympa de divorce

Bonne soirée
A voir également:

7 réponses

kasom Messages postés 32011 Date d'inscription samedi 25 septembre 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 26 février 2024 8 734
25 mai 2016 à 00:14
bonjour

je pense que votre notaire vise un peu ( beaucoup ) trop haut

http://www.jurisprudentes.net/Fin-de-l-arnacomalie-des-frais.html

http://www.jurisprudentes.net/Apres-divorce-emoluments-du.html

nous devrions être plus proche des 3000 €

ah rien ne vous empêche de consulter un notaire plus réactif, le votre doit être débordé

et pour le partage des biens , s'il n'y a que de l'immobilier le notaire n'est pas nécessaire ni obligatoire
9