Deux baux ?! [Résolu]

Messages postés
12
Date d'inscription
mardi 2 juin 2015
Dernière intervention
24 mai 2016
- - Dernière réponse :  Gasc - 27 nov. 2015 à 10:18
Bonjour,

Que se passe-t-il quand, pour un même local, deux baux (!!) ont été signés : l'un ayant pour bailleur la Succession UNTEL avec la signature de l'usufruitier et des nus-propriétaires et l'autre ayant pour bailleur l'usufruitier seulement avec la signature de son mandataire, les deux contrats ayant des clauses différentes.

Quel serait le bail opposable aux propriétaires au dècès de l'usufruitier?
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
Bonjour. Un bail commercial s'analysant , en application des dispositions de l'art 595, comme un acte de disposition , il s'ensuit que l'usufruitier ne peut conclure ce type de bail seul sans l'accord du nu-propriétaire (accord exprès ou tacite).
Un bail commercial n'ayant pas reçu l'accord du nu-propriétaire est entaché de nullité que seul le nu-propriétaire peut invoquer pour en obtenir l'annulation.

Dire « Merci » 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24270 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

rami51
Messages postés
12
Date d'inscription
mardi 2 juin 2015
Dernière intervention
24 mai 2016
-
Merci beaucoup pour votre réponse. Pourriez-vous m'indiquer la référence exacte de cette loi. Dans cette affaire le locataire était aussi le mandataire (agent immobilier) et nous suspectons un faux
> rami51
Messages postés
12
Date d'inscription
mardi 2 juin 2015
Dernière intervention
24 mai 2016
-
Bonjour. il ne s'agit pas d'une loi, mais comme je vous l'ai indiqué de l(article 595 du code civil.
Commenter la réponse de Gasc
Messages postés
13330
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Dernière intervention
16 janvier 2019
3115
0
Merci
en théorie le plus récent
l'usufruitier étant autorisé a signé un bail seul.
maylin27
Messages postés
23933
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 janvier 2019
7651 -
Bonjour,
je confirme. L'usufruitier est autorisé a louer seul sans l'accord des nus-propriétaires.

Cordialement
Commenter la réponse de sleepy00
Messages postés
22542
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
17 janvier 2019
4930
0
Merci
Bonjour,
quel genre de "local" ? Vous ne précisez pas.
Un bail d'habitation n'a pas à être refait : il se poursuit, tacitement reconductible (sauf exception des baux à durée déterminée de, par exemple, 9 mois pour les étudiants ou d'1 an, qui peuvent quand même être dénoncés par le locataire), jusqu'à dénonciation soit par le locataire, soit par le propriétaire, tous deux devant respecter les prévis légaux respectifs.
Cdlt.
rami51
Messages postés
12
Date d'inscription
mardi 2 juin 2015
Dernière intervention
24 mai 2016
-
C'est un local commercial
Commenter la réponse de djivi38
Messages postés
12
Date d'inscription
mardi 2 juin 2015
Dernière intervention
24 mai 2016
0
Merci
Le problème est que l'usufruitier n'a jamais exprimé la volonté de signer un nouveau bail. Le bail initial étant perdu l'usufruitier (agé) en a demandé une copie 8 ans plus tard au mandataire. Il se trouve que depuis peu le premier bail a été retrouvé et on se rend compte que les deux baux sont différents. Bien que datés de 2003 c'est la clause de révision annuelle du loyer du premier bail perdu (et retrouvé en 2015) qui s'est appliqué en 2004, le bail communiqué en 2011 prévoyant une révison triennale ! Par ailleurs on a retrouvé les courriers qui attestent que c'est le premier bail qui a été attribué au bailleur à une date ultérieure à la signature du second bail ??!!
djivi38
Messages postés
22542
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
17 janvier 2019
4930 -
Situation compliquée !
En attendant des réponses de pro sur ce site, je vous conseillerais de contacter l'ADIL le plus proche en expliquant d'emblée et clairement la succession de tous ces événements. Vous y aurez des conseils de pro.
Suggestion : peut-être que le bail commercial demandant une révision annuelle pourrait-il être considéré comme ayant une clause illégale (ou abusive), étant donné qu'une révision de loyer d'un bail commercial est triennale ?
Désolée de ne pouvoir vous aider davantage.
Cdlt.
rami51
Messages postés
12
Date d'inscription
mardi 2 juin 2015
Dernière intervention
24 mai 2016
> djivi38
Messages postés
22542
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Dernière intervention
17 janvier 2019
-
Merci, je contacterai l'ADIL.
Commenter la réponse de rami51
Dossier à la une