Solution aux nuisances parquet du voisin au dessus

Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 octobre 2015
- - Dernière réponse :  Julietterms - 23 mars 2019 à 08:19
Bonjour,
J'aimerais un avis pour trouver une solution à la nuisance engendrée par l'ancienneté du parquet du voisin à l'étage au dessus.
Je suis propriétaire au premier étage d'un appartement parisien très ancien (1889). A l'étage supérieur un couple locataire était présent dès notre emménagement.
Initialement, les bruits étaient ponctuels et "acceptables" en tenant compte de l'âge de l'immeuble. Cependant depuis la semaine de canicule de juillet, les nuisances sont devenus très fortes : grincement systématique du parquet dans toutes les pièces, on entend nettement plus les voix et les pleurs de bébé. Bilan : stress (eczema), tension montante dans la relation de voisinage.
J'ai échangé plusieurs fois avec le voisin en question qui est de bonne foi, collaboratif mais qui peut difficilement éviter de marcher chez lui, ou empêcher son enfant de pleurer (je ne m'étale pas sur ce point, des efforts ont été faits - tapis- et ça fait partie des "joies" des immeubles anciens). Il reçoit de plus assez souvent chez lui, et c'est douloureux pour nous, sans qu'il n'y ait "d'abus" (musique, cris...). Si on peut accepter que l'isolation acoustique soit moindre dans des appartements anciens, lorsque le bruit engendre une souffrance il y a clairement un problème.
Je me suis renseigné sur les textes de loi pour connaître la responsabilité vis à vis du parquet et un flou subsiste : l'entretien et les petites réparations sont à la charge du locataire, la rénovation est à la charge du propriétaire.
Ma vision est que l'entretien de ce parquet très ancien a été négligé par les locataires successifs, entraînant sa vétusté. Il serait donc au propriétaire de mener les travaux nécessaires, et je compte lui proposer d'y contribuer financièrement à condition d'améliorer l'isolation acoustique entre les appartements.
Que faire dans la situation où se dernier refuserait des travaux de rénovation, qui peuvent s'avérer coûteux ? Quelles sont mes chances en portant le sujet auprès d'un juge de proximité (ou TI/TGI) au titre des nuisances de voisinage (code de santé publique) avec un constat d'huissier ? à noter que le locataire envisage un déménagement à court terme.
D'avance, merci de vos conseils avisés.
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
25403
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juin 2019
3988
3
Merci
Bonjour
Dans les immeubles de cette époque les parquets sont sur solives et non dalle de beton et il est normal qu'ils jouent, grince etc
Refaire le parquet ne suffirait pas il faudrait envisager une dalle de ciment etc...

Sans affaissement du parquet à l'étage au dessus le propriétaire nebougera hélas pas et vous avez peut dechance en justice ou après dem ultiple frais d'expertise la conclusion sera je le craint "situation normale pour ce type d'immeuble, que vous ne pouviez ignirer"

Dire « Merci » 3

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 22342 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

DamDam1775
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 octobre 2015
-
Il y a pourtant des docteurs en droit qui ne sont pas de cet avis... http://blog-louis-melennec.fr/2008/03/13/bruits-de-voisinage-les-aspects-juridiques/

L'idée n'est pas de faire des dizaines de milliers d'euros de travaux pour avoir un silence absolu, mais juste de limiter les nuisances. En ce sens un peu de liège, de laine de roche, de feutre et un peu d'entretien de parquet me suffisent largement. Le parquet peut grincer, mais il ne peut pas grincer en couvrant le bruit de voix en dessous. Quelle est la limite en terme de nuisance et vétusté ? On attend que le parquet pourrisse jusqu'à ce que qqn traverse mon plafond ?

Quoi qu'il en soit je vais contacter le propriétaire avant de lancer quoi que ce soit
Commenter la réponse de Poisson92100
Messages postés
16200
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
3 juillet 2018
2965
0
Merci
Bonjour,

Vous pouvez aussi isoler votre plafond,car vu la date de votre immeuble aucune norme accoustique n' existait.

Lisez en cliquant sur ce lien les diverses possibilités éventuelles d' isolation accoustique.
http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/7352_guide_ademe_isoler_logement_bruit.pdf



Entre chien et loup ... Attention au loup ....
DamDam1775
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 octobre 2015
-
Merci pour votre conseil. Cette solution a été envisagée, mais ne me semble pas satisfaisante :
- l'intensité du bruit dépasse la capacité d'isolation acoustique d'un placo au plafond
- les vibrations se transmettent aussi par les murs, on a parfois la sensation que notre appartement "tremble"
- les plafonds anciens à moulure valorisent notre bien

A noter que l'ancienne propriétaire a installé un faux plafond dans le hall d'entrée, avec guère plus de résultat.
Enka1
Messages postés
16200
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
3 juillet 2018
2965 > DamDam1775
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 15 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
19 octobre 2015
-
Oui, mais dans ces cas là, c' est une isolation du style " caisson " qu' il faut faire.

Vous devriez voir ce problème avec un expert.
Commenter la réponse de Enka1
0
Merci
Bonjour,

Avez vous réussi à obtenir une quelconque solution de la part du propriétaire de l’étage au-dessus ? Nous rencontrons actuellement le même problème (propriétaires d’un 1er étage à Paris, immeuble haussmanien avec parquet ancien qui grince très fort au moindre pas à l’etage au-dessus, mais avec des locataires Airbnb en plus). Nous désespérons de trouver une solution légale qui permettrait de diminuer les nuisances.
Merci d’avance !
Juliette
Commenter la réponse de Julietterms
Dossier à la une