Voiture rayée en parking souterrain

boubadu63 Messages postés 5 Date d'inscription mardi 3 juin 2014 Statut Membre Dernière intervention 28 août 2014 - 28 août 2014 à 14:48
patal34 Messages postés 3118 Date d'inscription mercredi 3 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 2 juin 2021 - 29 août 2014 à 13:46
Bonjour à tous,

Je viens solliciter vos avis et conseils sur un sujet qui me tracasse énormément.
J'ai acheté il y a maintenant 2 ans et demie une voiture en garage, peinture refaite à neuf, etc...
C'est une voiture que j'ai toujours voulu avoir et j'ai travaillé et économisé 2 ans pour pouvoir me l'offrir.
Sa valeur marchande à l'époque était de 5500€, vous me direz que ce n'est pas non plus une somme faramineuse non je suis d'accord, mais à 22 ans ça reste une somme.
Ce que je viens de raconter n'apporte pas grand-chose si ce n'est que, vous l'aurez compris, cette voiture a une grande valeur sentimentale.

Je situe maintenant le problème :
Ma compagne est moi-même sommes locataires d'un appartement. Nous avons chacun une place de parking en sous sol. L'auto en question est stationnée en continue car c'est une auto « loisir » qui fait moins de 4000km par an, elle reste au chaud quoi !
Il s'avère que pendant la période hivernale, la voiture ne roule quasiment pas. C'est alors à ma grande surprise que le 18 décembre 2013 (très exactement), j'ai constaté que ma voiture avait pas mal de rayures et surtout de coup de portière, au point qu'on ne voyait plus la peinture noir mais carrément la sous couche blanche et ce, à de nombreux endroits. A cette date, la voiture n'avait pas roulé depuis mi octobre AU MOINS, donc j'ai automatiquement pensé qu'il s'agissait du voisin qui se gare à coté.

Je lui ai donc fait courrier amical ou du moins diplomatique que j'ai laissé sur pare-brise, dans lequel je l'invitais à me contacter. Chose qu'il a faite rapidement et nous nous sommes alors rencontré.
Nous avions longuement discuté et au terme de la discussion, j'en étais resté sur le fait qu'on se partageait les frais de carrosserie.
Je suis pas chien, c'est forcément lui mais je peux pas non plus le prouver donc on fait un 50-50 amiable et basta.
Je clos la discussion en disant que je le recontacterai quand j'aurais 1) les sous pour le faire, 2) le temps de m'en occuper et 3) trouvé un carrossier digne de confiance.

Du coup, nous arrivons le dimanche 24 Aout 2014, où je reviens vers lui avec un tarif oral de 400€ par un carrossier qu'on m'a conseillé.
Et là, monsieur a décidé qu'il ne ferait pas 50-50 car il a toujours fait attention et qu'il veut participer un peu mais pas donner autant(200€).

Bref, je me suis bien fait berné, je ne sais pas comment conclure cette affaire à l'amiable. Comment puis-je prouver que c'est lui, comment prouver que je ne me sers que rarement de la voiture.
Je suis assuré au tiers car peu de moyens.

Une menace de plainte pour dégradation ? on fait un constat ?

Avez-vous une idée ?

Je me retrouve avec une voiture que j'essaie de préserver au maximum esquintée par un autre qui ne veut plus reconnaitre ses fautes.

Comment faire pour le confondre ??

2 réponses

patal34 Messages postés 3118 Date d'inscription mercredi 3 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 2 juin 2021 1 108
28 août 2014 à 14:53
Bonjour,

Votre probleme comme vous l'indiquez reside dans le fait que vous n'avez aucune preuve... Quelqu'un aurait pu prendre sa place un soir et vous l'abimer ou dans un supermarche...

Vous etes assuré au tiers, donc vous etes dans le cadre d'un dommage sans tiers identifié, donc non couvert... A moins que vous arriviez a lui faire remplir un constat et que son assurance prenne en charge les degats...

Je vous dirais s'il accepte deja de payer 200euros (bien gentil il aurait pu vous dire allez vous faire f***) prenez les et dites lui de faire attention...

vous n'avez aucun recours...


desole...
3