Viré de boîte pour avoir dansé... tout seul !

Messages postés
32
Date d'inscription
mardi 18 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juillet 2018
- - Dernière réponse :  Paul - 29 août 2019 à 05:20
Bonjour;

Je poste ce message car je viens de vivre une mésaventure dans une boîte de nuit dans une commune de mon département...
Je suis sorti en discothèque le week-end dernier avec mes cousins qui sont venus avec leurs copain et copine et moi... tout seul avec eux.
Quand nous sommes entrés dans cette boîte, de la musique à fond certes, mais le DJ programmait pendant une heure de la dance, une heure après du rock,... et l'heure suivante des slows. Tout le monde sur la piste de danse était donc en couple, j'ai essayé d'inviter plusieurs filles célibataires qui ont toutes refusé de danser avec moi.
J'ai donc tout bonnement décidé de danser le slow tout seul, devant le regard éberlué du public. Je n'éprouvais aucune honte, même si certains rigolaient en disant "Eh là, il danse tout seul...!"Après tout j'avais payé mon entrée, je n'embêtais personne.
L'heure des slows a passé, puis quelques heures plus tard une autre heure de slows est revenue. J'ai donc recommencé à redanser tout seul et c'est là qu'un vigile bien baraqué m'a pris violemment par le bras en me disant "Toi, là qui fais l'intéressant, dehors" et il m'a sorti de la discothèque.
Ma question est: avait-il le droit d'agir ainsi, sachant que c'est une boîte "sélect"? Il m'ont perdu comme client, malgré la honte que j'ai pu faire à mes cousins...
Afficher la suite 

6 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
19384
Date d'inscription
samedi 8 octobre 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 septembre 2019
3962
10
Merci
Bonsoir,

Euh ... une discothèque, c'est un endroit où l'on danse. C'est fait pour ça.

Mieux encore : c'est un endroit où, logiquement, on paye pour pouvoir danser (entre autres).

J'aimerais bien voir qu'un règlement intérieur de discothèque interdise de danser tout seul, ne serait-ce que sur les slows !

Avec vos réflexions, le pauvre Laser qui n'avait bu qu'un verre, s'imagine maintenant qu'il y avait des substances illicites dans son verre pour expliquer qu'il puisse danser tout seul !!

Il ferait beau voir qu'on ne puisse pas danser un slow (de la musique comme une autre) tout seul, sans être taxé "d'ivrogne" ou "hurluberlu", ou de je ne sais quoi ! Je rêve, là ...

Cdlt

Val

Dire « Merci » 10

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24599 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

DorisOups
Messages postés
18547
Date d'inscription
mardi 19 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 juillet 2017
3319 -
bonjour
mdr sans compter que de toute façon, on danse toujours tout seul..
car danser, maintenant, se réduisant à se dandiner face à sa partenaire sans même la toucher.. je ne vois pas la différence s'il y a une fille devant ou s'il n'y en a pas..
Commenter la réponse de Valenchantée
Messages postés
10492
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
3874
9
Merci
Bonjour,

Si vous étiez ivre, il avait tout à fait le droit de vous "virer".

CB
hoquei44
Messages postés
10492
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
3874 -
Bonjour,

Si vous étiez ivre

En boite de nuit, lorsqu'une personne se met à danser seul un slow, il est légitime de penser qu'elle n'est pas à 0g.

CB
-
Bonsoir,

« Si - Penser » rien ne prouve quoi que ce soit, donc aucune légitimité !

De plus, être ivre n'autorise pas à virer quelqu'un d'un commerce ou l'on vend justement les boissons pour que la personne soit ivre, si tant est que votre ésotérique imputation soit fondée.

L'un des modérateurs est médecin, DCI, peut-être aura-t-il l'extrême obligeance de nous indiquer quel est le protocole médical qui permet d'affirmer qu'une personne qui danse seule, de plus un slow, serait ivre.

Les autres juristes, si tant est qu'il y en ait, seront nos obligés de bien vouloir nous indiquer le code, la loi, le décret qui interdit à une personne de danser un slow seul, ou quel article du code de la santé publique allègue cela.

Salut.
sleepy00
Messages postés
14916
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2019
3103 -
"rien ne prouve quoi que ce soit, donc aucune légitimité ! "

pourtant dans votre autre post vous indiquez "rupture de contrat abusive" n'importe quoi
"vol", encore n'importe quoi, ou vous avez vu qu'on lui a volé quelque chose ?
enlèvement ? on la pas enlever on l'a mis dehors c'est un peu le contraire

Une discothèque est un endroit privé, donc avec un règlement intérieur, qui autorise a expulser une personne qui irai a l'encontre du reglement intérieur, tant que ce reglement n'est pas discriminatoire ou contraire a la loi.
"votre situation de famille = célibataire"
allez prouver que vous avez été mis dehors car célibataire ... pour reprendre vos mots, rien dans l'histoire ne prouve quoi que ce soit....

la boite de nuit dira qu'il avait un comportement pouvant troubler l'ordre, et était manifestement ivre, et auront tout un tas de témoins . il peux porter plainte, mais bonne chance

a la limite, il y a violence ca je vous l'accorde.
dna.factory
Messages postés
18865
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
13 septembre 2019
5356 -
Je suis d'accord avec Sleepy.

Faut arrêter de se la jouer à l'américaine, et porter plainte à la moindre contrariété.

En plus de la violence (qui est souvent très subjective), à la limite, le videur aurait pu demander d'arrêter avant de recourir à l'éviction...

nous indiquer le code, la loi, le décret
Bientôt y'aura une loi qui dira combien de feuille de PQ on à le droit d'utiliser...
Faut arrêter de tout vouloir régenter, et à un moment, il faut commencer à utiliser ...
Le bon sens.

Je suppose que y'a de l'exagération... 1 heure de slow, ça fait beaucoup.
Mais même en comptant 20 minutes...
Faire le con à danser tout seul pendant une chanson (3 à 5 minutes donc) pour faire rire les potes (en espérant faire pitié à une fille qui se dévouera pour danser avec moi), ok...
Le faire pendant 20 minutes, voir une heure... faut pas pousser...

D'autant que comme le signale hoquei, ce genre de comportement est généralement signe d'une désinhibition exceptionnelle, chose qui est généralement produite par une consommation excessive d'alcool ou de stupéfiants (ou simplement d'un autisme plus ou moins grave).
Même si effectivement, ce n'est pas une preuve.
Sauf que le videur, il doit appliquer le principe de sécurité, il doit agir avant que la situation devienne incontrôlable.
C'est le dilemme du videur...
Est-ce qu'il est préférable d'éjecter 10 personnes qui ne le méritaient pas forcément, ou de laisser un mec torché sortir un couteau et planter quelqu'un...

j'avais payé mon entrée
L'argument ultime...
J'ai payé mon entrée, donc j'ai tous les droits...
Y compris le droit de respecter le règlement affiché à l'entrée, que personne ne prends le temps de lire, et qui indique que l'accès pourra être révoqué en cas de comportement 'excentrique' (pour parler de façon soutenue).
-
@ sleepy00

Il y a bien un vol contrairement à ce que vous dites., le bien relevant du service qui le liait par le contrat., bien immatériel, mais bel et bien vol, car soustraction du service.

Le règlement doit être affiché, visible de tous et conforme à la Loi !

Il y a des témoins.

La boite de nuit doit prouver et sans aucun alcootest elle ne peut rien prouver, donc elle dira ce qu'elle veut d'autant que l'individu à des témoins.
En seconde lieu, elle ne peut pas argumenter sur un problème d'alcool étant donné que c'est elle qui le vend, il vous faut percuter à un moment donné !
De plus elle est responsable des personnes en état d'ébriété à qui elle a servi de l'alcool, ici, elle incite même à, puisque c'est elle qui donne une boisson gratuite dès l'entrée.
Commenter la réponse de hoquei44
Messages postés
1523
Date d'inscription
vendredi 9 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 décembre 2017
217
4
Merci
Bonjour,

Hier 11 août vous postez votre message en posant la question ''avait-il le droit d'agir ainsi'' et aujourd'hui vous écrivez ''"Qu'est ce qui m'a pris de faire çà?" en boucle, sachant qu'en temps normal, même en ce moment où je vous réponds, je ne serai pas capable de faire une telle connerie... ''

Ils ont dû mettre la dose ''d'élément illicite'' !!!!!!!!!!

Cdlt
Commenter la réponse de Dubaque60
3
Merci
Bonsoir,

Non, ils n'avaient pas le droit de faire cela !

Il vous faut des témoins, la preuve d'achat et engager une poursuite pour violence volontaire, discrimination et pour rupture de contrat abusive et unilatéral, car payer les engageaient à un contrat entre vous et eux.
Code Pénal article 225-1 (votre situation de famille = célibataire)

Il pourrait même y avoir enlèvement, du fait que le vigil sur le principe de la discrimination, vous a arrêté avec contrainte physique et vous a déplacé violemment avec contrainte physique pour ne pas exécuter le contre qui vous liait avec son employeur article 224-1 code pénal, mais les autorités refuseront certainement.

Il y a vol, du fait du contrat article 311-1, une escroquerie article 313-1 ; du fait de la contrainte physique obtenir un renoncement au contrat, c'est une extorsion article 312-1, violation de votre vie priée article 226-4-1.


http://legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719


Une boîte de nuit ne peut pas être select, car la loi l'interdit, c'est un commerce, elle n'a pas le droit de refuser des personnes, refus de vente, que dans des conditions très particulières. Si elle prétend être un club, boîte privée, select, alors elle reconnait pratiquer la discrimnation.


Salut.
Commenter la réponse de La Fée Morgane
Messages postés
32
Date d'inscription
mardi 18 février 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juillet 2018
4
0
Merci
Bonsoir;

Effectivement, j'ai omis un détail: quand chaque client entrait dans cette boîte, une boisson était remise gratuitement. J'en ai donc pris un verre bien avant cette heure de slows en "solo", et je me demande si dans cette boisson ne s'y trouvait pas un élément illicite, car en revenant chez moi avec mes cousins, je me suis rendu compte de l'énorme bévue que j'avais commise.
De plus, je n'arrête pas de me dire "Qu'est ce qui m'a pris de faire çà?" en boucle, sachant qu'en temps normal, même en ce moment où je vous réponds, je ne serai pas capable de faire une telle connerie...

Merci de me dire ce que vous en pensez...
Commenter la réponse de laser47100
0
Merci
Les videurs jouissent quand meme d'une forte impunité dans leurs actes. J'ai assisté deux fois a des expulsions sans motif : les videurs agissent en vrai cowboy, se croyant tout permis, y compris virer quelqu'un sans motif. Il faut dire, on ne connait pas bien leurs droits : droit d'expulser sous la contrainte, droit de fouille, ...? Je ne serais pas contre une legislation plus contraignante a leur egard
Commenter la réponse de Paul
Dossier à la une