Personnes autorisées à assister à une AG

Signaler
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
-
 29 -
Bonjour,

Lors des Assemblé générales, certains propriétaire viennent accompagnés de leur parents, de leurs fils ou filles (qui n'habitent pas dans l'immeuble).

J'aimerais savoir si l'on peut s'opposer à leurs présences s'il vous plait. Car, dans le meilleur des cas ils sont inutiles, au pire, ils sont des parasites qui polluent la séance.

Par avance, merci,

9 réponses

Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
12
Bonjour,

Merci pour vos réponses.

On peut donc juger du professionnalisme du syndic en regardant simplement s'il y a que les personnes qui émargent ... ou pas.

Réunion ce Lundi... On verra ..
L'agence ne veut donner aucune date d'ag alors qu'il y a des réparations à faire ,malfaçons immeuble 2011 .peut on se faire inviter à l'ag prévue de l'immeuble voisin qui eux ont une ag merci
Messages postés
10058
Date d'inscription
mercredi 4 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
9 octobre 2020
3 411
Bonjour,

A priori, rien n'interdit à une personne d'être accompagné.
Les couples copropriétaires vont souvent les 2 a l'AG.
Perso, il m'est arrivé d'accompagner mon père âgé de plus de 90 ans car il ne saisissait pas tout, mais si je le conseillais, je m'interdisais de prendre la parole. Je n'ai jamais eu de remarques.
Une assemblée générale de copropriété est une réunion privée entre les copropriétaires (ou leurs mandataires muni de leur pouvoir en bonne et due forme), c'est à dire une réunion privée entre les personnes qui ont émargé la liste de présence.

S'il y a du public ce n'est plus une réunion privée, cela peut poser des problèmes en cas de diffamation (les lois ne sont pas les mêmes en public ou en privé).

Les propos tenus au cours de l'assemblée ne peuvent non plus être rapportés en dehors de l'assemblée ni par conséquent être connus de personnes qui n'ont pas émargé la liste de présence.

En dehors des personnes indispensables à la tenue de l'assemblée, et qui sont tenues à la discrétion, sinon au secret professionnel, le syndic, responsable de l'organisation de l'assemblée, doit veiller à ce que les personnes n'ayant rien à y faire ne pénètrent pas dans la salle de réunion.

C'est (en théorie mais pas en pratique) ce que fait le mien dans ma copropriété (il indique qu'il ne pourra accepter qu'un représentant pour les couples car autrement il n'aurait pas assez de chaises).

Il y a même des couples qui viennent avec leurs bébés : Je ne vous raconte pas lorsque les bébés décident de prendre la parole afin de manifester leur désapprobation : Ils n'ont même pas besoin qu'on leur passe le micro !

A quoi celà sert qu'il y ait une liste de présence si ceux qui ne sont pas sur la liste sont présents ?

Vous émargez : Vous rentrez ... Vous n'émargez pas ? : Vous ne rentrez pas !

C'est ainsi que les choses se passent dans toutes les assemblées générales (essayer donc de rentrer avec les actionnaires si vous ne l'êtes pas), mais en copropriété c'est toujours un peu "spécial" ... si personne ne conteste dans les deux mois alors c'est bon : Circulez , il n'y a rien à dire.

Et si le syndic fait des blagues ce sont les copropriétaires qui sont les responsables : Ils pouvaient en choisir un autre !
Bonjour
Seul un proprio convoqué peut émarger , donc signer
En couple une seule signature ce qui sert à tenir les comptes des tantièmes
Et un grand principe celui qui n'a pas signé ,donc pas convoqué, ferme sa gueule
Ce qui n'empêche pas un proprio signataire de venir avec un conseil , mais celui ci sauf en aparté avec le proprio se tait
Parfois c'est un nouveau candidat comme syndic en AG de renouvellement
Messages postés
6648
Date d'inscription
mercredi 13 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2015
729
Bonjour,

Il y a la loi et il y a la réalité.

Il n'est pas interdit à un copropriétaire de se faire assister par un tiers, ce pour des raisons très diverses. Ce tiers ne peut intervenir, sauf si c'est précisé à l'ordre du jour sur une question spéciale, par exemple une expertise ou un devis. Au moment du débat sur le point concerné, l'expert requis par le copropriétaire peut intervenir pour apporter les précisions qui vont bien.

Un copropriétaire avait demandé à l'ordre du jour la pose d'un système de sas sécurisé pour les accès aux sous-sols d'une résidence. Le syndic a accepté la présence du technicien à l'AG qui a expliqué en détail et répondu aux questions des copropriétaires présents.

Dans d'autres cas, des copropriétaires d'origine étrangère étaient assistés de leurs enfants pour la traduction car ils comprenaient mal ce qui était débattu.

Cordialement
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
12
Bonjour,

Peut on alors demander à ce que les indésirables partent (je parlent des personnes qui n'ont aucunes raison d'être la) ? Ou là encore, comme beaucoup de choses, on laisse faire...
Messages postés
6648
Date d'inscription
mercredi 13 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2015
729
je n'aime pas votre terme "indésirables"....

Est-ce à vous de juger de l'indésirabilité des personnes assistant à une AG? Jugez-vous que ce qui s'y dit est si secret que ça? Une AG est une mini "démocratie", ceux qui ont le droit de vote s'expriment, les autres écoutent.

A moins qu'on manque de chaises dans votre AG.....

Par exemple, un propriétaire va vendre son appartement et a invité le futur acquéreur à assister pour être au courant des sujets qui le concerneront ultérieurement... Jugez-vous que cette personne est "indésirable"?? Belle appréciation de la tolérance envers un futur copropriétaire! J'adorerai des voisins qui me traiteraient d'indésirable!

A+
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
12
Ne t'enflamme pas et relis ^^ Tu invente des scenarii. Or, dans tes scenarii, il y a un but à ces personnes extérieures.
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
12
Autrement dit, c'est comme si je venais avec mes parents, frère, soeur, oncles, cousins ... Et c'est ce qu'il se passe ...
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
12
J'insiste sur "indésirable" : personnes qui n'a AUCUN but (ni pro ni perso) dans la réunion. Il qui est la pour mettre de temps a autre son grain de sel INUTILE et ainsi rallonger la durée de la réunion.

Si un personne est la avec un but, pour moi elle est la bienvenue !
Messages postés
6648
Date d'inscription
mercredi 13 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2015
729
Dans ces cas, si ces personnes interviennent:
- pardon Mr (mme), vous représentez qui?
- Mmmm.... (silence gêné)
- alors Mr (Mme), soyez aimable de gardez vos réflexions, ici seuls les propriétaires et leurs réprésentants mandatés ont le droit de parole. Nous vous saurions gré de respecter cette règle ou de quitter cette réunion.
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
12
:)

Il n' y aura pas silence gêné... Hélas, en réponse il y aura très certainement des insultes..

Après avoir fait des recherches, et pris vos remarques, je pense que d'entrée je demanderais poliment à ces personnes de partir. Elles ne partiront pas.

Et lorsqu'elle prendront part à la conversation, toujours poliment, je leur ferais remarquées qu'elle n'ont pas le droit à la parole.

Là, je me ferais insulté. Dès lors, je quitterais la séance en précisant que je transmettrais une lettre en AR détaillant le processus de la réunion rendant nulle la séance.

Il n'y aura que cela à faire.
Messages postés
6648
Date d'inscription
mercredi 13 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2015
729
Non. Vous ne quittez pas la séance. Par contre, vous demandez (exigez) au syndic de consigner par écrit que vous avez fait l'objet d'insultes. Vous précisez aux insulteurs que leurs propos feront l'objet d'un dépôt de plainte en bonne et due forme.

Croyez moi, la menace d'un dépôt de plainte va en calmer beaucoup.

Je ne vois pas pourquoi c'est à vous de partir et aux trublions de rester! Non Meu... Scrogntudiu....

Le cahier de présence fait foi pour le relevé de témoignages au cas où ça irait trop loin.

Vous dites aussi: " je transmettrais une lettre en AR détaillant le processus de la réunion rendant nulle la séance" --> désolé, mais le départ d'un copro sur un coup de tête ne rend pas nulle une AG.
Messages postés
10
Date d'inscription
vendredi 21 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
12
L'AG serait rendue Nulle par la présence et les interventions des personnes qui auraient dues partir. C'est dans ce sens que je tenterais d'ajourner la séance, et non pa rmon départ.

Merci,
Messages postés
6648
Date d'inscription
mercredi 13 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
28 septembre 2015
729
La présence de personnes "non invitées" ne permet pas d'annuler une AG. Une AG ce sont des points et ces points donnent lieu à vote et si les votes sont faits dans les règles, l'AG est valable!

J'ai été syndic bénévole, le seul motif d'annulation d'une AG est que le quorum ne soit pas atteint pour que l'AG ait lieu.

J'ai eu une année un copro absent au départ de l'AG qui est venu en cours d'AG. Ça a été consigné et on a continué avec une nouvelle répartition des voix pour les points restants.

Si vous quittez l'AG en cours, ce sera consigné et les points suivants seront votés sans vous. Point barre.

Pour annuler une AG il faut des motifs très sérieux et engager une procédure judiciaire aux frais du plaignant (vous).... Et je peux déjà vous affirmer que le seul motif de la présence de personnes non convoquées et intervenues en cours de séance sera un motif insuffisant.

Moi j'en reste là de mes réponses...
Messages postés
11805
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2020
4 772
Bonjour,

AG copropriété: Peut-on se faire assister à l'assemblée générale des copropriétaires.

Aussi inattendu que cela puisse paraître, les copropriétaires ne peuvent se faire accompagner par une personne étrangère au syndicat sans avoir l'aval de celui-ci.

Ce qui laisse entendre que le copropriétaire lambda peut-être accompagné par son épouse, son fils ou sa fille.

Cdlt.
Les deux phrases paraissent contradictoire : Ne faut il pas lire "ce qui laisse entendre qu'un copropriétaire ne peut se faire accompagner par son épouse, son fils, sa fille etc... ?
Messages postés
11805
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2020
4 772
Bonjour,

Je supposais avoir été clair ?

les copropriétaires ne peuvent se faire accompagner par une personne étrangère au syndicat

L'épouse, le fils ou la fille font obligatoirement partie du syndicat non, puisque c'est la même famille ?
D'accord, je n'avais pas compris de cette façon., je pensais "personne étrangère à l'assemblée".

Le fils et la fille d'un copropriétaire font donc partie du syndicat des copropriétaires, c'est à dire qu'ils sont copropriétaires eux-aussi ?

J'apprends beaucoup de choses sur ce forum.
Messages postés
11805
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
30 juin 2020
4 772
Dites jabuz, dans quel pays vivez-vous ? Dans une copropriété située en France, là où va le père, l'épouse, la fille ou le fils, peuvent allés aussi que je sache. l
Pour faire annuler l'assemblée un seul moyen : Le jour même de l'assemblée aller au tribunal des référés pour demander qu'un huissier de justice soit missionné par une ordonnance pour vérifier que seules les personnes ayant émargé la liste de présence soient effectivement présentes à la réunion.

Sur le compte-rendu de l'huissier un recours est ensuite possible pour contester la régularité des votes, mais c'est au juge qu'il appartient de "juger" si les présences étrangères ont eu une influence sur le résultat du vote et ont été causes de préjudice.

Le préjudice peut consister simplement en ce que des personnes qui n'avaient pas lieu d'être présentes ont eu connaissance des propos échangés entre les présents "justifiés", que leur seule présence ait constitué un moyen de pression ou ont limité la libéralité des délibérations (je n'ai pas osé le dire car MMmes x étaient présents à l'assemblée, tel spécialiste invité à l'assemblée a modifié mon appréciation, je n'ai pas eu le temps de vérifier ses dires avant de voter, il a influé sur la décision des autres copropriétaires, son discours était orienté ou intéressé) etc...

Pour avoir gain de cause il faut pouvoir prouver le préjudice et la justice est là pour que les responsables du préjudice en assument le dédommagement.

Pour préciser le commentaire de mpp93 le défaut de quorum (Le quorum n'existe pas en copropriété, une assemblée peut se tenir avec deux personnes) est loin d'être le seul motif d'annulation d'une assemblée générale de copropriété (le non respect du délai de notification des convocations en étant un autre par exemple)... Lorsqu'un copropriétaire ne comprend pas la langue pratiquée à l'assemblée il a tout loisir de remettre son pouvoir à quelqu'un qui la comprend, mais le syndic peut aussi prévoir de faire traduire les délibératiohs par des interprètes.

On peut envisager le cas d'un copropriétaire dont l'état de santé justifie qu'il soit accompagné d'un médecin ou d'un(e) infirmier(e), mais en ce cas ils ou elles sont tenues au secret professionnel et n'ont rien entendu de ce qui s'est dit à la réunion.... Tout comme celles qui sont indispensables au bon fonctionnement de l'assemblée (préposés du syndic, entreprise de sonorisation, de vote électronique le cas échéant comme dans ma copropriété etc...)
Dossier à la une