Ma voisine me harcèle, que faire?

jensaisrien45 3 Messages postés vendredi 9 mai 2014Date d'inscription 10 mai 2014 Dernière intervention - 9 mai 2014 à 03:41 - Dernière réponse : Marylou80 1 Messages postés lundi 7 mai 2018Date d'inscription 7 mai 2018 Dernière intervention
- 7 mai 2018 à 20:55
bonjour
je vais vous raconter mon histoire.
j'ai acheté une maison il y à une dizaine d'année. pour divers raisons, professionnelles et personnelles, je n'y résidait pas réellement, même si c'est devenu mon domicile fiscal, je m'y suis définitivement installé il y à 5 ans avec ma nouvelle femme et ses (nos) 3 enfants.

c'est un hameau en sortie d'un village. je n'ais que 2 voisins limitrophes. j'ais dés le début, entretenu des rapports cordiaux avec ces derniers. l'un est un couple d'anglais retraités, les échanges sont certes sympathiques, mais il y à la barrière de la langue, car bien qu'ici depuis 8 ans environ, ils ne parlent quasiment pas français.

l'autre voisine, est une femme retraitée, vivant avec sa maman.
nos rapports étaient sympas, voir amicaux, on se tutoie, la bise etc...etc.... tout du moins avec la fille, car la mère, très âgée, ne sort quasiment jamais.

cette dernière, est venue me voir avec un homme à l'automne 2012, qu'elle m'à présentée comme élagueur de profession, afin de me demander si elle pouvait faire abattre mon sapin, à sa charge.
en effet, elle c'était aperçue, en enlevant le tas de bois stocké devant son mur, qu'elle m'avait gentiment donné, me sachant au chômage et ma femme à mi-temps et n'utilisant plus sa cheminée, que les racines du sapin, soulevaient, légèrement, son mur.
je lui avais, verbalement, donné mon accord de principe.

quelques temps après, elle me dit que l'abattage lui coûterais trop cher.

elle me dit que ça devait être logiquement couvert par la responsabilité civile de mon assurance habitation.
je lui demande de me faire un courrier, pour appuyer ma demande.

par recommandé, dans lequel elle me demande de "me rapprocher de mon assureur afin de prendre en compte ce sinistre". elle me suggère dans ce même courrier, de faire abattre, par précaution, l'ensemble des arbres longeant son mur (environ 50 M linéaires).

je transmet donc à mon assureur et attend que ce dernier m'informe du passage de l'expert.

la croisant, elle, elle s'inquiète car je sois sans nouvelle de mon assureur, je relance donc ce dernier.
on m'informe d'une première date pour l'expertise en février 2013.
puis, on m'informe que l'expertise est repoussée à mars 2013

avec 5 personnes à charge, étant au chômage, ma femme travaillant à mi-temps (et depuis en attente d'une décision sur une demande de prise en charge de son handicap), devant les experts, dont j'accepte l'accord amiable, je rappelle à cette dame, qu'elle m'avait proposée de prendre à sa charge financière, l'abattage du sapin. elle me dit que j'avais signé, que ça n'était plus son problème, que j'allais bien trouver 900 € (sur 931 € de chômage + 380 € sécu et CAF pour ma femme, avec 1 chômeur non indemnisé et 2 lycéennes).

mais en effet, j'avais signé, il fallait donc que je me débrouille avec mes faibles moyens.
j'avais jusqu'au 31 août pour abattre le sapin, mais l'ensemble de la clôture (noisetiers, lilas, laurier sauce, pruniers...etc..etc

j'ais donc investi dans une petite tronçonneuse thermique, mais manque de chance, elle est restée 3 mois en SAV.
entre temps, ma mère est décédée d'un cancer foudroyant mi juin, ce qui m'affecte encore aujourd'hui beaucoup.
au terme du protocole d'accord, nous avons tout abattu, le sapin en question, le 31/08, avec l'aide de notre grand garçon, aidés de ses copains. elle semblait satisfaite.
nous restaient donc qu'à arracher les souches qui étaient techniquement arrachables, sans porter dommage à son mur, et à traiter chimiquement les souches qu'il nous étaient impossible d'arracher sans endommager le mur.

depuis, outre les menaces de me mettre au tribunal, les photos qu'elle à prise de nous et de nos amis lors de ces travaux, j'ai reçu 2 recommandés du service juridique de son assureur.

je n'ais pas réagis au premier recommandé, aillant rempli ma part du contrat, et ne voulant pas "remettre d'huile sur le feu".
mais au second recommandé, j'ai contacté son assistance juridique, vue qu'en plus, elle m'avait envoyée par 2 fois les gendarmes, une fois pour des tirs au pistolet à plomb de mon beau fils et une musique "trop forte" (événements banals et habituels qui n'avaient jamais posés de problèmes par le passé).
je leurs ai envoyé des photos prouvant que nous avions procédé à l'abattage des divers arbres et arbustes qui longeaient le mur de clôture, en respect du protocole d'accord, et ce, sur une distance de 2 mètres du mur, de façon à éviter tous problème de détérioration qui pourraient survenir dans le futur.
que nous avions enlevés toutes les racines qu'il nous était techniquement possible d'enlever, sans endommager le mur. celles restantes, ont étés traitées 3 fois, avec du produit spécial souche recommandé par un professionnel.

entre le décès de ma mère dont j'était très proche, cette femme qui me harcèle, ma femme, en arrêt depuis mai 2013, en attente d'un dossier handicapé, j'ai tenté de mettre fin à mes jours mais je n'ais pas exécuté, je me suis énervé sur la plus jeune de mes filles, sans raison. j'ais préféré consulter mon médecin pour qu'il m'aide, que je ne pète pas un plomb.
j'ai donc pris des anxiolytiques et des somnifères car j'en avait perdu le sommeil.
cependant, je leur ais précisé que ces arbres et arbustes avaient un côté préventif non négligeable puisqu'ils empêchaient nos animaux et principalement nos 4 chiens, d'avoir la tentation de sauter le mur, à l'endroit ou il manque un élément et ainsi pénétrer chez ma voisine, avec les conséquences que cela pourraient entraîner.

je leur ais conseillé de lui demander, de remettre, dans les meilleurs délais, son mur en état, car en effet, nos chiens n'étant pas surveillés en permanence, et ils pouvaient désormais franchir aisément le mur lorsque ils l'aperçoivent et que dans ce cas, ma responsabilité ne saurait être engagée. et que pour ces mêmes raisons, des précautions devront êtres prises, lors de la réparation de la partie endommagée par le sapin.

suite à la venue des gendarmes, Mr le maire, informé de l'histoire, est venu me voir pour connaitre les détails.
je lui ais fait lire le protocole d'accord et expliqué la situation, raconté les bons rapports que j'avais avec ma voisine au part avant, considérant mes filles un peu comme ses petites filles, elle qui n'avait pas eu la chance d'avoir eu des enfants, que je ne m'expliquais pas son changement d'attitude à mon égard.
il à constaté que j'avais totalement respecté mes obligations et m'à même proposé, si besoin était, de me faire une attestation.
il m'à dit comprendre et qu'il allait aller voir ma voisine pour tenter d'apaiser les choses.

il est allé rendre visite à ma voisine, afin de tenter de calmer les choses car cette dame m'à photographiée sans mon accord et m'à même enregistré, pendant que nous arrachions certaines souches. elle m'à même menacée, verbalement, de me faire perdre ma maison!!

après leur rencontre, il m'informa qu'elle allait procéder au rebouchage du trou dans son mur, elle avait même la plaque de béton manquante, mais avait refusée son aide immédiate pour la remettre en place.

bien que certains de ses propos soient diffamatoires, si les choses se tassaient, si elle honorait sa parole donnée au maire, remettait la plaque manquante, je n'en tiendrais pas compte et les choses en resteraient là. nous étions en octobre 2013.

me sentant même mieux, soulagé, j'ai arrêté les anxiolytiques et les somnifères, avec l'accord de mon médecin, les choses revenant à "la normale".

lorsque les gendarmes étaient venus, l'un d'eux m'avait bien conseillé de mettre un brise vue pour être tranquille.
mais étant patient de nature, calme et pacifique, j'attendais patiemment qu'elle fasse les réparations prévues, Mr le Maire m'aillant assuré de sa bonne volonté.

pourtant, des travaux ont eu lieu chez elle, la toiture, son portail, mais rien sur le mur, pourtant, mon assureur l'à indemnisé.

début mai, vue que rien avançait, profitant d'une promotion, et vue qu'elle avait plusieurs fois, tapée mes chiens qui passaient le museau à l'endroit ou la plaque est manquante, pour la voir(alors qu'avant, elle les caressait amicalement), je décidait donc de suivre les conseils de gendarmes, mètre un claustra.

et là, nouvelles menaces de procès, photos sans autorisation ...etc...etc...

la coupe est pleine!!!
j'ai reperdu le sommeil, je m'énerve sans raisons auprès des miens, etc..
rebelote, anxiolytiques et somnifères!!!
j'ai décidé de porter plainte pour harcèlement moral.

malheureusement, la gendarmerie ne peut rien faire pour moi, dixit le procureur, ça n'est pas recevable!
alors que faire? suis je condamné à subir sans broncher le diktat de cette femme?
aidez moi, conseillez moi.
merci
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

0
Merci
bonjour, vous avez abattu l'arbre qui lui créait des préjudices, c'est déjà pas si mal.

Mais il faut quand même bien voir que des tirs au plomb chez un voisin ce n'est guère rassurant, et la musique très forte, ce n'est pas normal non plus. Là c'était quand même de "l'huile sur le feu". Tout cela a fait qu'elle vous a quelque peu pris en grippe.

Je crois qu'il faut veiller à ne pas créer de gêne envers les voisins, et ensuite, vous laissez dire et faire, jusqu'à ce qu'elle se fatigue.

Elle persiste parce qu'elle voit que ça marche. Si vous l'ignorez, mais sans lui nuire, tout devrait se calmer.

L'idée de mettre un brise vue est excellente. Veillez aussi à ce que vous chiens n'aboient pas à tort et à travers, et tout devrait entrer dans l'ordre.

Ne vous laissez par perturber, et essayez de vous trouver un nouvel emploi en "ratissant large" pour avoir plus de chance de trouver.
jensaisrien45 3 Messages postés vendredi 9 mai 2014Date d'inscription 10 mai 2014 Dernière intervention - 10 mai 2014 à 02:24
bonsoir
tout d'abord, merci de m'avoir lu, et je sais que c'est long, et de m'avoir répondu.

je n'avais pas d'autre choix, j'ais abattu tous les arbres et arbustes à moins de 2 mètres de son mur, sur environ 50 mètres de long. avant, j'avais une belle haie fruitière et fleurie qui masquai ce mur gris, maintenant, c'est hideux! elle aurait voulu que ça soit fait de suite, j'avais obtenu fin août vue l'état de santé de ma mère. 2 ans avant ça, je lui avait demandé si je pouvais planter des framboisiers, envahissants, elle m'avait répondue que oui, si ça passait sous son mur, elle aurais des framboises. j'ai eu le nez fin sur ce coup là.
après avoir signé l'accord avec les experts d'assurance, je lui faisait toujours poliment, un geste amicale en la croisant jusqu'au jour ou par 2 fois, elle ne m'à pas répondu. j'avais même dit à mes filles, qui passent à pied, 2 fois par jour devant chez elle pour prendre le car scolaire, de lui dire bonjour. jusqu'au jour ou elle les à ignorées. dire qu'elle se disait comme leur grand mère, les avait emmenées déjeuner à la cafétéria, avait fait du shopping et leur avaient fait des cadeaux pour les féliciter de leur brevet des collèges!!! mes enfants sont très déçus de son changement d'attitude.
depuis, nous l'ignorons!!
mais comme depuis octobre, elle à fait des travaux, et n'à toujours pas remis cette plaque de béton manquante (13 € chez brico dépôt), et voyant qu'elle tapais mes chiens qui passaient le museau par le trou du mur, que je me suis enfin décidé, après 9 mois, à poser un claustra. et lorsque mon fils et son copain ont commencé le travail, elle les à photographiés, filmés, menacés du tribunal....etc...etc... pour ma part, le claustra me coûte environ 50€
les gamins n'ont pas répliqués, ils m'ont juste raconté et demandé d'appeler les gendarmes.
mon fils tire avec son fusil à plomb, rarement, mais en aucun cas en direction d'aucun de mes voisins. quand à la musique, c'est sur un PC, et il est à 40 mètres de chez elle. les gendarmes ont constatés la "nuisance". d'après eux, il n'y à pas lieu de fouetter un chat. elle à même emmerdée mes voisins anglais car ils avaient fait du feu pour brûler des herbes.
une fois, elle m'avait dit que l'anglaise, comme elle l'appelle, plantait des lauriers le long de ma clôture, chez moi. en effet, j'ai une servitude de passage et ma clôture n'est pas exactement sur la mitoyenneté car j'ais clôturé pour les chiens, sans respecter les bornages pour permettre aux anglais de passer avec la tondeuse sans s'embêter.
là, c'est la goutte d'eau qui fait débordé le vase.
je me suis trop laissé faire. je veux qu'une autorité quelconque la recadre.
j'ai rendez vous samedi matin avec un conciliateur de justice. si ça ne suffit pas, vue le refus des gendarmes de prendre une plainte pour harcèlement morale et non respect de la vie privée, je saisirais le procureur de la république. elle m'à menacée de me faire perdre ma maison, droit dans les yeux, j'ai laissé pisser, là, je suis sous anxiolytiques et somnifères, mais j'ai décidé de ne plus être le mouton. c'est mon premier achat immobilier, j'y suis bien, elle à réveillé ungros matou qui va se transformer en tigre.
j'ais 45 ans, c'est la première fois de ma vie, que j'ais un soucis avec un voisin, pourtant j'ais habité en maison, de ville principalement, en location, en HLM aussi, jamais je n'ais eu de soucis avec les gens qui m'entoure. je suis même toujours amis avec des anciens voisins.
feloxe 24113 Messages postés jeudi 25 février 2010Date d'inscriptionContributeurStatut 24 septembre 2018 Dernière intervention - 10 mai 2014 à 08:14
Si vos chiens passent chez elle c'est votre responsabilité vous devez les maintenir chez vous.

J'ai connu ce genre de voisins, nous avons préféré revendre car il arrive un moment ou ce n'est plus vivable
Marylou80 1 Messages postés lundi 7 mai 2018Date d'inscription 7 mai 2018 Dernière intervention - 7 mai 2018 à 20:55
Je vis la même chose depuis 2 ans, je suis sous antidépresseurs, ma voisine dépose des plaintes sans cesse à mon encontre, je travaille de nuit et je dors dans la journée, ma fille et moi vivons en vase clos, nous sommes discrètes, l'autre jour, il fallait que je démonte ma barrière qui pourtant a été posée avant le bornage, elle et son compagnon sont sans cesse à observer ce que l'on fait de leur balcon et de nous interpeler, ils insultent ma fille handicapée de "mongole", et pourtant chaque fois ceux sont eux qui portent plainte et le maire, le policier municipal et les gendarmes rentrent dans ma propriété sans autorisation. Je pensais naïvement qu'en ne faisant rien, ces voisins finiraient par nous laisser tranquille mais je me suis trompée, que faire face à ce genre de personnes ?
Commenter la réponse de claustra
jensaisrien45 3 Messages postés vendredi 9 mai 2014Date d'inscription 10 mai 2014 Dernière intervention - 10 mai 2014 à 19:43
0
Merci
bonjour feloxe
je le sais bien que je suis responsable de mes chiens, mais peut être n'attend elle que ça.
son assistance juridique et les gendarmes me l'on dit, d'ou ma demande au maire, dans sa tentative de médiation, de la repose de la plaque béton manquante, qu'elle avait promise, et qui n'arrivait pas.
la pose du claustra, par mes soins, c'est en attendant qu'elle daigne enfin tenir sa promesse. et c'est ça qui à tout ravivé. c'est sure, elle ne peut plus m'épier.

peut être que je l'enlèverais après, oui pourquoi pas, j'y mettrais des rosiers grimpants pour égayer, ou bien mes kiwis. on verra le moment voulu.
partir? jamais! d'une, elle serait probablement trop heureuse et de deux, vue le marché immobilier, et ce que je dois encore à la banque, j'y perdrais 50 000€ au bas mot.
Commenter la réponse de jensaisrien45

Dossier à la une