Canalisations bouchées, qui paye quoi ?

amicol Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 14 mars 2014 Statut Membre Dernière intervention 15 mars 2014 - 14 mars 2014 à 12:15
amicol Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 14 mars 2014 Statut Membre Dernière intervention 15 mars 2014 - 15 mars 2014 à 14:29
Bonjour,

J'ai été informée la semaine dernière que, dans le petit immeuble (3 lots loués), dont je suis syndic bénévole, les canalisations d'évacuation des eaux usées étaient bouchées.

Un employé d'une entreprise SPECIALISEE est venu, a utilisé un furet à partir de mon appartement, et, après avoir tiré la chasse des WC, a déclaré son travail terminé. Cela au bout de 1 h 45 (412,50 €).

Le lendemain, ça a recommencé. Rappel de l'entreprise. Le même employé s'est présenté, a décidé de percer la canalisation dans les parties communes, re-furet, tout semblait fonctionner (1 h 30 de travail, 462 €).

Le surlendemain, et de trois ! Rappel de l'entreprise, un autre employé s'est présenté, a re-percé la canalisation et a mis la pression, sorti un bouchon. Victoire, maintenant ça fonctionne correctement ! (1 h facturée 272 €).

Le tarif appliqué est de 272 € pour la 1ère heure et 190 € pour la suivante.

De plus, les employés ont exigé de MA locataire qu'elle leur donne des "chèques de caution" à l'avance, sans quoi ils n'interviendraient pas. Elle a donc déboursé 1146,50 € pour 3 interventions, alors qu'une seule, la dernière avec la pression, aurait suffi !!!

Questions :
- En tant que syndic, je vais répartir les frais entre les copropriétaires. Mais je pense que la copropriété doit les avancer dès lors que 2 des interventions ont été faites à partir du sol du rez-de-chaussée des parties communes. Mais peut-on en demander le remboursement aux 3 locataires ? Les assurances "responsabilité civile" couvrent-elles ce genre de sinistre ?
- Et que payer ? Seulement la dernière intervention, puisque les 2 autres n'ont servi à rien ? L'entreprise est-elle soumise à une obligation de résultats ? Existe-t-il une garantie comme pour les réparations de voitures dans les garages ?
- Et comment récupérer les chèques de caution (j'habite à 150 km !) si je décide de ne payer que la 3ème intervention, la seule valable à mon avis ?

Merci d'avance à tous ceux qui sauront ce qu'on fait dans cette situation.

2 réponses

dany311 Messages postés 20372 Date d'inscription jeudi 11 février 2010 Statut Contributeur Dernière intervention 1 mars 2024 6 110
14 mars 2014 à 14:00
bonjour

tout professionnel est soumis à une obligation de résultat dès lors qu'il accepte d'intervenir pour une raison bien précise
les 2 premières interventions n'ayant pas eu le résultat souhaité , vous envoyez une LRAR à l'entreprise en question en expliquant que les 2 premières interventions n'ayant pas été correctement exécutées

obligation de résultat,

Sens Obligation pour un prestataire de services de résoudre le problème pour lequel il est rémunéré [Droit].

ou
Définition d'obligation de résultat

L'obligation de résultat est une obligation en vertu de laquelle un débiteur est contraint d'atteindre un résultat précis et déterminé en avance. Le fait pour le débiteur de ne pas atteindre le résultat escompté engage automatiquement sa responsabilité. L'obligation de résultat se distingue de l'obligation de moyen dans le sens où cette dernière n'entraine pas l'obligation pour son débiteur d'atteindre un résultat précis, mais lui impose seulement de tout mettre en oeuvre pour tenter d'atteindre un objectif. Dans le cadre d'une obligation de résultat, le débiteur ne pourra échapper à sa responsabilité qu'en démontrant la survenance d'un cas de force majeure l'ayant empêché d'atteindre le résultat escompté.


en vertu de l'article 1147 du Code Civil

et qu'en conséquence vous ne paierez que la 3ème intervention

cdlt
0
bonjour, Il faudrait savoir qui a mis n'importe quoi dans l'égoût. En sachant ce qu'à sorti l'entreprise, on pourrait soupçonner quelqu'un : par exemple couches culottes ou lingettes par celui qui a un jeune enfant.

Déjà, il faudrait insister auprès de tous les occupants afin de leur faire comprendre qu'un WC, ce n'est pas une poubelle, et qu'en dehors du papier WC, il ne faut rien y mettre, sinon ça coûte cher.

Pour l'entreprise, vous leur dites qu'ils veuillent bien revoir leur façon de facturer.

Et si vous n'arrivez pas à un accord, vous leur dites que vous allez voir une association de consommateurs. Comme les professionnels n'aiment pas beaucoup ça, ils devraient se montrer plus raisonnables. Essayez de négocier le tout à 300 euros.

Si on ne sait pas qui a pris les WC pour une poubelle, ce sont les 3 copropriétaires qui paient, charge à eux de récupérer la somme sur leur locataire.
0
amicol Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 14 mars 2014 Statut Membre Dernière intervention 15 mars 2014
14 mars 2014 à 15:38
Je vous remercie bien sincèrement pour la rapidité de la réponse et pour le texte de loi que vous y avez inséré !
Je croise les doigts pour que ça marche...
0
GERDAN Messages postés 2370 Date d'inscription mercredi 26 août 2009 Statut Membre Dernière intervention 27 février 2021 1 112
15 mars 2014 à 02:37
Et si vous n'arrivez pas à un accord, vous leur dites que vous allez voir une association de consommateurs. Ou la DGCCRF.
0
amicol Messages postés 4 Date d'inscription vendredi 14 mars 2014 Statut Membre Dernière intervention 15 mars 2014
15 mars 2014 à 11:08
Bonjour à tous,

D'abord, merci à tous pour vos réponses encourageantes et vos bons conseils.

Dès réception de la facture, je vais les suivre, tenter de négocier par téléphone d'abord, puis par LRAR comme me le suggère Dany et avec le concours d'une association de consommateurs ou de la DGCCRF, comme me le conseillent Jos et Gerdan.

Ce qui me tracasse aussi, ce sont les chèques de cautions donnés par ma locataire. Elle risque de voir son compte débité. Et vu que son chéquier n'a été ni volé, ni perdu, que l'entreprise de débouchage n'est pas en situation de redressement, elle ne peut pas faire opposition !!! Quelle galère !

Encore merci.
0