Libertés des communications téléphoniques avec ses enfants [Résolu/Fermé]

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 septembre 2013
-
 chrysalice -
Bonjour,
nous sommes en garde alternée depuis 5 ans et mes filles ont été autorisé par leur père à avoir un téléphone qui est à ma charge car la grande est au collège depuis l'année dernière et que son beau frère en avait un depuis plusieurs mois. leur papa réduisait et contrôlait toutes nos communications au minimum lorsqu'elles étaient sur son téléphone et malheureusement continue depuis un an malgré qu'elles ne passent presque plus par sa ligne à nous surveiller et contrôler toutes nos conversations.
Lorsque mes filles m'appellent que ce soit du tél fixe ou portable, elles sont mises sur haut parleur et si elles s'éloignent du clan familial pour s'isoler dans leur chambre, elles doivent laisser la porte ouverte pour être entendues et leur père a forcément quelque chose à leur demander ou à récupérer au même moment. De plus, lorsque leur père trouve que nous nous sommes trop envoyés de textos car ma grande fille aime bien jouer à m'envoyer des petits mots de je t'aime n'importe quand, ou qu'il ne veut pas que l'on se contacte il confisque régulièrement le portable! Cet été lorsqu'ils sont partis en espagne j'ai payé un forfait spécial pour qu'elles puissent m'appeler mais il a conservé le téléphone et ne leur a donné qu'à trois reprises durant les 15jours 20 min, après qu'elles le lui ai réclamé très souvent.
Dernièrement lors d'une conversation en sms avec ma fille, suite à un désaccord avec son père sur des décisions de santé auxquelles il ne m'a pas fait participer, j'ai dis mon mécontentement à ma fille sur un ton énervé et une heure après son père m'envoyait un texto où il était très explicite et me disait que je n'avais pas à avoir ces conversations qu'il qualifie de limite avec ma fille. J'ai demandé quelques jours plus tard à ma filles une fois que son téléphone lui a été rendu, puisqu'il était bien entendu confisqué, si son père avait lu nos messages et elle m'a confirmé ce que je soupçonnais, puisqu'elle a également été réprimandée!
Aucune loi n'interdit donc à un père de lire et écouter les conversations qu'une fille entretient avec sa mère?
Est-il normal d'être ainsi fliqué?
Je ne me suis jamais permise à l'inverse, ni d'écouter, ni de lire les conversations de mes filles et de leur père, ni même de leur confisquer le tél pour qu'elles ne puissent pas l'appeler. Au contraire, il est en accès libre comme le fixe de la maison, à n'importe qu'elle heure pour l'autre parent!
y a t-il quelque chose à faire?
Peut-il utiliser également nos messages contre moi pour me nuire en les détournant de leur contexte lorsque nous avons une discussion comme cette dernière sur des problèmes dont ma fille me fait part et qui m'ont mise en colère??? tout cela me laisse sans voix... je pensais que nous étions dans un pays de liberté, mais mon ex mari depuis 5 ans me fait penser le contraire en intervenant sans cesse dans mes relations à mes filles: la liberté d'expression n'existe pas pour une mère divorcée!
A voir également:

1 réponse

Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
7 935
Bonjour
Ma réponse va vous déplaire, mais vous devez entendre un autre son de cloche et ceci , dans votre intérêt car vous n'avez pas l'air d'en avoir conscience.
Vos communications récurrentes avec votre fille pendant la garde de votre ex a de quoi polluer les relations avec celui ci et c'est donc compréhensive qu'il réagisse mal à cette intrusion.
Pour qu'une relation se construise dans la sérénité, il faut que l'autre parent puisse laisser la place au parent qui a la garde à ce moment la et si vous êtes constamment avec votre fille entrain de communiquer, forcement, cela influe sur elle et sur sa relation avec son papa.
Donc, d'un point de vu légal, votre ex n'a aucune obligation de laisser une communication entre vous pendant son temps de GA.
Mais au vu de ce que vous décrivez, il a même raison de mettre le holà et en effet, devant un juge, cela peut s'apparenter à une volonté de nuire à sa relation avec votre fille commune.
Donc, conseil : Laissez votre fille tranquillement vivre sa semaine avec papa et faites un point toutes les deux des différentes questions pendant votre semaine, celle qui est justement consacrée à votre relation. Ainsi, les choses rentreront dans l'ordre pour la pérennité de tous
19
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 24854 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 septembre 2013

je vous remercie. hélas c'est déjà fait et il ne l'entend pas de cette oreille. Nous serons donc contraintes de nous abstenir de toute conversation privée et nous en tenir aux sujets des notes, du temps et de notre affection réciproque d'un petit je t'aime avant de dormir qu'elle aime m'envoyer quand elle se couche, lorsque le téléphone n'est pas confisqué.
Messages postés
38407
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
7 935
Je suis navrée , mais je ne vois pas d'autres solutions, d'autant plus que légalement, il n'y a aucun recours.
Messages postés
6
Date d'inscription
vendredi 6 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
30 septembre 2013

merci
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
1 octobre 2013

Je suis tout à fait d'accord avec sophiag. C'est effectivement dur de laisser à l'autre sa place mais c'est nécessaire. Personnellement j'ai vécu (il y a quelques années maintenant) la même chose mais à l'opposé. J'étais celui qui voyait son ex appelait continuellement quand j'avais la garde de mes enfants. J'ai tenté d'expliquer à mon ex que ça me gênait, que j'entendais éduquer mes enfants à ma façon quand ils étaient sous ma responsabilité. Dans mon cas, mon ex était végétarienne, mes enfants ne l'étaient pas et moi non plus. Et il n'était pas question pour moi de laisser mon ex imposer ses propres idées sur mes enfants. Surtout qu'ils étaient petits et qu'à cet âge là ils ont besoin de protéines. Autant, quand ils étaient chez elle je ne disais rien mais chez moi ils mangeaient de la viande. Et quand elle les appelait le soir, je devinais à la réponse de mes enfants qu'elle leur disait de ne pas manger la viande. Et derrière j'avais mes enfants qui me disaient: "maman elle m'a dit que si je ne veux pas manger, et bien je ne mange pas". Sauf qu'ils ne me le disaient pas pour la viande, mais pour les légumes (haricot vert, etc...). Bonjour l'autorité parentale après les coups de fil de mon ex.
on ne peut pas comparer l'incomparable. des personnes ayant le même mode de vie et les appels allant des les deux sens mais d'un seul côté surveillés par l'autre parent et votre histoire où la santé des enfants est mise en jeu et où l'autre parent leur dit comment se comporter. merci