Constat refusé - parking - absent

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 10 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
10 septembre 2013
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le bon forum, il y avait aussi "assurance" ou "juridique" ou peut être d'autres encore ! Mais on reste dans le thème. :)

Le contexte :
En revenant chargé de courses vers ma voiture, garée sur une place délimitée du parking du centre commercial, sur lequel le code de la route est appliqué, je retrouve mon aile arrière gauche enfoncée suivie de rayures jusque la portière conducteur. "Comme si" celui s'étant garé à ma gauche (après moi, puisqu'elle n'était pas là quand je me suis garé) était rentré dans la place (en bataille) en braquant à fond à gauche. Ce qui impliquerait donc qu'elle m'ait touché avec son "avant droit".

Les indices :
- la voiture à coté, est verte, d'un genre foncé mais pas bouteille, difficile de dire si ça tire sur un bleu turquoise/lagon/nuit.
- la voiture à coté est déjà très, très abîmée, de partout. Difficile d'identifier un point d'impact "évident".
- une trace de peinture qui semble bleu/vert et foncée, est rayée sur la mienne (grise métal). Seul un expert pourrait réellement définir la couleur résultante, c'est pas trop définissable, et en y regardant de plus près ça "pourrait" coller (obligé de faire de la présomption).
- sous un ancien accrochage de l'autre voiture, la peinture (sous couche ? ancienne peinture ? type du matériau ? autre ?) apparait très nettement bleue. Je n'ai hélas pas retrouvé "à l'oeil" ce genre de détail sur la partie avant droite, c'est à dire celle qui aurait pu me percuter. Cette partie de l'autre voiture est toutefois véritablement délabrée.
- des écailles de ma peinture sont au sol, au point d'impact. Donc j'en conclue que l'accrochage a eu lieu ici même, dans une fourchette de ~30 min.
- l'autre voiture, est garée les roues complètement braquée à gauche, mais relativement bien garée. Je me demande encore comment on peut être "bien garé" et "braqué" en bout de course sur une place en bataille... ? Si ce n'est d'être rentré dans la place sans aucune manoeuvre... et si on s'engage "correctement", normalement on replace les roues droites pour aller finir vers le fond de la place, tout droit. Soit, il y a la présomption...

Les démarches :
- sur le coup, j'ai appelé le 17 pour information sur "quoi faire". La réponse est rien. Il n'interviendront pas, ne prennent pas la plainte, si la personne refuse le constat, c'est dans son droit. Ils me disent d'appeler mon assurance. Et que si la personne s'en va, ce n'est pas un délit de fuite, et donc je ne peux pas porter plainte contre elle.
- la personne arrive, dit que c'est pas elle qui m'a accroché, refuse le constat, ou de donner son nom.
- mon assurance ouvre un dossier, et j'imagine qu'ils vont contacter l'autre assurance, etc... Mais j'ai peur de l'addition, ne serait-ce que de la franchise... je suis tout risque.
- j'ai sa plaque, et le centre commercial a enregistré et mis de coté les vidéos sur la plage horaire (mais qui ne seront disponible que si la police en fait la demande). A "1ère vue", les vidéos ne montrent rien, m'a indiqué le responsable sur place.
- la police m'a dit de remplir un constat, avec pour l'autre partie sa seule immatriculation. Puis d'envoyer ça à mon assurance.

Conclusion :
Ca pue, je ne le sens pas ce bourbier...
Est-ce que ceci va m'amener à devoir alléger mon portefeuille (franchise uniquement) ?
Ou pire, est-ce que la suite ça sera simplement : RIEN ?
"Bonjour monsieur, j'ai l'honneur de vous annoncer que vous l'avez dans le c*l ! Si vous tenez à faire des réparations, c'est à votre entière charge !"

... et les malhonnêtes courent toujours...


Que faire ?

Merci,
++

2 réponses


Bonjour,

Eh bien vous faites comme on vous a dit : une déclaration à votre assureur avec l'immatriculation de l'autre véhicule.

S'ils sont bons, ils feront des recherches, et vous rembourseront dans tous les cas.
S'ils sont mauvais... changez d'assureur !

Vous n'avez aucun témoin ni aucune preuve, que dire....

Cdlt
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 10 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
10 septembre 2013

Merci.

En effet, la seule preuve sérieuse serait si une comparaison des peintures est faites, incriminant la voiture dont j'ai relevé la plaque. Mais je doute que les experts aillent jusque là.

Ensuite, comment ça se passe si, présomption inside, ce n'est pas cette voiture qui est en cause ? (il est possible qu'une personne m'ait accroché, puis a rapidement changé de place loin de moi, ni vu ni connu).

En gros, qu'est-ce que je risque à "dénoncer" cette plaque, si j'ai des soupçons ?
Et, je ne voudrais pas non plus que cette personne ne s'en prenne ensuite à moi ou mon véhicule, anonymement bien sûr.
J'imagine que dès lors qu'une enquête assurance ou police est ouverte, il devient plus facile de récupérer le nom/adresse de l'autre partie.

Comprenez bien que pour le moment je suis inquiet car je ne sais pas dans quoi je m'engage, et que le système me force presque à devoir fermer ma gueule, m'écraser, subir, ... :/
Utilisateur anonyme
qu'est-ce que je risque à "dénoncer" cette plaque, si j'ai des soupçons
Rien

Et, je ne voudrais pas non plus que cette personne ne s'en prenne ensuite à moi ou mon véhicule, anonymement bien sûr.
Faut pas tomber dans la paranoïa

J'imagine que dès lors qu'une enquête assurance ou police est ouverte, il devient plus facile de récupérer le nom/adresse de l'autre partie.
En principe c'est anonyme.

le système me force presque à devoir fermer ma gueule, m'écraser, subir, ...
Meuh non.... vous seriez bien le premier....
Dossier à la une