Dépression réactionnelle

marie-danièle
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 21 juin 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
21 juin 2013
- 21 juin 2013 à 19:49
 Alfred - 30 mai 2018 à 11:18
Bonjour,

Je suis en rechute d'une dépression réactionnelle sévère (constatée par mon médecin traitant) contractée au travail et qui me value presqu'un an d'arrêt maladie ordinaire. La DRH m'a découragée de la déclarer comme accident de travail (ou maladie professionnelle?). Je réalise aujourd'hui que je n'ai pas cotisée pour la retraite au-delà des 3 premiers mois de chaque arrêt de travail étant payée à mi-temps. Toujours en traitement je suis en rechute sévère et toujours en psychothérapie aujourd'hui. Existe-t-il une jurisprudence permettant une déclaration rétroactive (bien que le délai légal de 2 ans soit passé) de cette maladie qui bouleverse ma vie?
Avec tous mes remerciements
Marie-Danièle
A voir également:

2 réponses

bonjour
une depression n'est un accident du travail et encore moins une maladie professionnelle, cela serait trop facile de se declarer en MP pour une maladie psychologique car on ne peut pas verifié la véracité du mal pas comme quelqu'un qui se casse une jambe au boulot
0
Arenablack
Messages postés
839
Date d'inscription
mercredi 31 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mai 2022
308
22 juin 2013 à 12:35
vous etes un employeur ou vous n'y connaissez juste rien ?
0
Lol juste quelqu'un. De logique car dans la vie ces personnes. La avec des maladies imaginaire. Croivent avoir tout gagner il y des maladies. Plus grave qui ne sont pas reconnus
0
Arenablack
Messages postés
839
Date d'inscription
mercredi 31 décembre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mai 2022
308
22 juin 2013 à 15:24
ok vous etes logique mais vous n'y connaissez rien : )
0
Bravo pour votre réponse.Car la France serait le pays le plus mal géré au travail management autoritaire, les chefs restent dans leurs bureau trop souvent . Bref une large marge d'amélioration. Et pour tout ce qui est harcèlement moral , il y a longtemps que cela ne fait aucuns doùte sur les conséquences psychiques graves sur un employé.
0