Arrêt Maladie pour fausse dépréssion

Résolu
CoiffeuseHC - 28 févr. 2011 à 06:19
 lili - 28 août 2017 à 10:07
Bonjour à tous,

Voilà j'ai une question assez complexe à vous poser donc je vais essayer d'expliquer clairement la situation.

J'ai été employée deux ans dans un salon de coiffure pour mon contrat d'apprentissage BP, au bout d'un an une autre apprentie à également été embauchée par ma patronne en contrat de Professionnalisation BP. Bref, que ce soit un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation l'apprentie est embauchée pour 2 ans et le seul moyen de rompre des contrats comme ceux là sont un accord commun entre l'apprentie et l'employeur OU une faute grave.

Au bout d'un an cette autre apprentie à commencer à montrer un certain manque de respect envers la responsable du salon qui c'est vrai est assez directe dans ses paroles, bien que ce soit son rôle. Elle a également commencé à montrer des réticences pour le ménage, la vaisselle des outils, enfin bref pour tout ce qui est un peu "chiant". Puis il y a eu les crises d'angoisses imaginaires quand on lui faisait une réflexion sur son comportement ou quoi que ce soit.

Début Octobre, elle s'est mise en arrêt maladie pour dépression à cause d'un "harcèlement moral au travail". Je peux vous assurer qu'en ayant travaillé en même temps qu'elle il n'y a jamais eu de réflexions déplacées ou quoi que ce soit qui puisse justifier un harcèlement.
A moins que l'on considère des conseils donnés pour le travail, les tâches ménagères ou des explications sur le respect comme du harcèlement.

Fin octobre j'ai obtenu mon examen et ma patronne n'a pas put me garder car le travail du salon ne nécessitait pas l'embauche d'une coiffeuse confirmée supplémentaire.
Mais depuis Octobre l'autre apprentie est toujours en arrêt maladie pour dépression et ses sorties sont autorisées. Elle se fait passer pour une victime mais sort tout les week-ends en discothèque et les photos circulent librement sur le net. Elle ne veut pas rompre son contrat bien qu'à cause de son arrêt maladie elle ne pourra pas passer son examen en Octobre. Elle attend donc tranquillement la fin de son contrat tout en touchant des indemnités, en occupant une place dans le salon sans y être vraiment et en abusant de tout le monde.

Je voulais donc savoir si malgré ses sorties autorisées et sa pseudo dépression elle pouvait subir un contrôle de la sécu pour vérifier si son arrêt est justifié et si mon ancienne patronne peut avoir un recours avec les photos des discothèques ?

Désolée pour la longueur du post & merci d'avance pour vos réponses.

5 réponses

tania57 Messages postés 36016 Date d'inscription samedi 22 mai 2010 Statut Membre Dernière intervention 24 janvier 2023 8 352
28 févr. 2011 à 07:17
bjr
bon en bref vous voulez sa place et vous essayer de la faie virer
ai je bien compris ?
72
Virer c'est un bien grand mot, pour ma part j'ai retrouvé un travail. Je cherche juste quelques renseignements. Je crois que la sécu ne cherche pas assez les faux malades et ça c'est un gros problème.
0
tania57 Messages postés 36016 Date d'inscription samedi 22 mai 2010 Statut Membre Dernière intervention 24 janvier 2023 8 352
28 févr. 2011 à 10:01
occupez vous de vos problèmes et surtout pas de ceux des autres et vous verrez vous serez plus heureuse
2
Aux dernières nouvelles je n'ai pas demandé des conseils sur ma façon de vivre merci quand même !
0
tania57 Messages postés 36016 Date d'inscription samedi 22 mai 2010 Statut Membre Dernière intervention 24 janvier 2023 8 352
28 févr. 2011 à 11:07
vous avez demandé des conseils pour faire virer quelqu'un c'est encore mieux
1
je ne veux pas la faire virer je me renseigne toute façon la patronne du salon est MA SOEUR !!!! donc si vous réfléchissez un minimum je me renseigne pour elle. mais vous devez être comme elle, qqun qui profite du système !!!
-1