Arrêt Maladie pour fausse dépréssion [Résolu]

Signaler
-
 lili -
Bonjour à tous,

Voilà j'ai une question assez complexe à vous poser donc je vais essayer d'expliquer clairement la situation.

J'ai été employée deux ans dans un salon de coiffure pour mon contrat d'apprentissage BP, au bout d'un an une autre apprentie à également été embauchée par ma patronne en contrat de Professionnalisation BP. Bref, que ce soit un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation l'apprentie est embauchée pour 2 ans et le seul moyen de rompre des contrats comme ceux là sont un accord commun entre l'apprentie et l'employeur OU une faute grave.

Au bout d'un an cette autre apprentie à commencer à montrer un certain manque de respect envers la responsable du salon qui c'est vrai est assez directe dans ses paroles, bien que ce soit son rôle. Elle a également commencé à montrer des réticences pour le ménage, la vaisselle des outils, enfin bref pour tout ce qui est un peu "chiant". Puis il y a eu les crises d'angoisses imaginaires quand on lui faisait une réflexion sur son comportement ou quoi que ce soit.

Début Octobre, elle s'est mise en arrêt maladie pour dépression à cause d'un "harcèlement moral au travail". Je peux vous assurer qu'en ayant travaillé en même temps qu'elle il n'y a jamais eu de réflexions déplacées ou quoi que ce soit qui puisse justifier un harcèlement.
A moins que l'on considère des conseils donnés pour le travail, les tâches ménagères ou des explications sur le respect comme du harcèlement.

Fin octobre j'ai obtenu mon examen et ma patronne n'a pas put me garder car le travail du salon ne nécessitait pas l'embauche d'une coiffeuse confirmée supplémentaire.
Mais depuis Octobre l'autre apprentie est toujours en arrêt maladie pour dépression et ses sorties sont autorisées. Elle se fait passer pour une victime mais sort tout les week-ends en discothèque et les photos circulent librement sur le net. Elle ne veut pas rompre son contrat bien qu'à cause de son arrêt maladie elle ne pourra pas passer son examen en Octobre. Elle attend donc tranquillement la fin de son contrat tout en touchant des indemnités, en occupant une place dans le salon sans y être vraiment et en abusant de tout le monde.

Je voulais donc savoir si malgré ses sorties autorisées et sa pseudo dépression elle pouvait subir un contrôle de la sécu pour vérifier si son arrêt est justifié et si mon ancienne patronne peut avoir un recours avec les photos des discothèques ?

Désolée pour la longueur du post & merci d'avance pour vos réponses.

5 réponses

Messages postés
32616
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2020
5930
bjr
bon en bref vous voulez sa place et vous essayer de la faie virer
ai je bien compris ?
tania57
Messages postés
32616
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2020
5930
merci dolimaire je ne supporte pas les gens qui moucharde sous des intentions mielleuses
tania57
Messages postés
32616
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2020
5930
par contre si jamais vous virez votre apprentie je me ferais un plaisir de lui indiquer toutes les astuces pour vous traîner aux prud'hommes
pour mois ta bien reson sesdegeulase quel et payer a rien foutre ta reson
Merci andre88.... Elle peut se mettre en arrêt pour qqchose de justifié. Mais là elle abuse de la gentillesse de tout le monde et expose librement ses photos de discothèques...
Bonjour,
S'agit'il d'un conflit d'intéret ou de jalousie ???
Votre ex patronne doit savoir quoi faire.
Cdlt.
bonjour
je vois que cette conversation date deja de qlq années, je suis dans le meme cas actuellement, j aurai souhaité savoir comment cette histoire s'est terminé?
bonjour,
comme vous a dit patoudu30, les fausses depressions sont trés difficiles a prouver. Et les medecins conseil font trés attention maintenant, aprés ce qu'il s'est passé chez bouygues et dans d'autre société (cf: les suicides suite a depression). Donc meme si elle sort, ca ne suffira malheureusement pas comme preuve. Car elle peut trés bien dire qu'elle se "change les idées". Je vous souhaite beaucoup de courage ainsi qu'a votre soeur, mais tenté de vous rapproché des prud'hommes, peut-être pourront-ils mieux vous aider.
Et surtout ne faites pas attention aux mauvaises langues de ce site, moi même qui n'est pas employeur, je comprends votre mécontentement.
Merci de votre réponse et merci aussi de ne pas juger ma demande. j'ai beau expliquer que sa place ne m'intéresse pas car j'ai une très belle place ailleurs les gens aiment critiquer... Enfin ...
C'est sur que pour les sorties elle dira qu'elle se change les idées, mais elle travaille toute la journée au black mais pas moyen d'avoir de témoignages plausibles. Ma soeur à jeté l'éponge par peur que l'histoire lui fasse du tort ou prenne trop de temps je crois que, hélas, elle va attendre la fin de son contrat pour que tout ca se finisse "sans" histoires.
MErci de votre réponse.
Cordialement
bonjour moi je pense que meme si la patronne demande un controle de la secu la depression est toujours difficile a controler et que meme si elle sort les week end cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas subi de harcelemnt au travail
desole mais je crois qu'il va falloir attendre que son contrat finisse
Ouais je crois aussi. Le système est mal foutu quand même... car en attendant ma patronne ne peut reprendre personne pour soulager la charge de travail. enfin...
tania57
Messages postés
32616
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 janvier 2020
5930
elle pourrait vous prendre en l'occurrence
vous ne dites pas non plus qu'elle n'est pas payée par votre soeur mais par la sécurité sociale donc ....
Tania57 si vous savez lire, j'ai écris plus haut que j'avais une autre place maintenant, je suis responsable d'un salon franchisé a 10 km de chez moi et en CDI !!! Je vois pas pourquoi j'échangerai ma place... Ce n'est parce que c'est ma soeur qui est patronne de ce salon... Enfin apparament vous savez tout donc ...
Messages postés
117
Date d'inscription
mardi 30 novembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mars 2011
6
Même si je ne suis pas adepte de la délation, mais il est certain que certaines personnes abusent de notre système de protection sociale.

Je ne dis pas que cette personne en abuse (je ne la connais pas et je ne fierai pas aux interprétations de l'employeur fussent elles de manière indirecte), mais des personnes de ce genre existent dans toute entreprise.

J'en ai moi même 2...

Jamais je ne les dénoncerai (ce n'est pas mon problème personnel) mais tout de même, lorsque ces personnes abusent du système et c'est toute la collectivité qui est alors victime.
Dossier à la une