Demande de recouvrement pour facture impayee

Sly37 - 13 juin 2012 à 06:45
nemrod18
Messages postés
25506
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2022
- 14 juin 2012 à 08:13
Bonjour,

Je viens de recevoir un courrier de la societe Seeric pour une mise en demeure d un principal de creance, frais et dommages et interet pour facture impayee.

Or la dite facture a ete payee par mes soins en janvier. J ai la facture avec le tapom rouge payee en date du 23 janvier.

Le prestaire se serait "trompe". Je n ai eu aucune relance ecrite , aucun detail du montant reclame. Le montant s eleve a 106euro.

Je trouve leur demande abusive. S ils se sont trompes , a eux d assumer.

Faut il que je reponde? Faut il que je demande en LRAR le detail du montant reclame? Faut il que je demande en LRAR mon dossier pour connaitre ce qu ils ont? Sont ils en droit de demander un montant apres avoir regle une facture?

A partir du monent ou j ai paye la facture qu ils m ont presentee , la vente est elle consideree comme terminee interdisant tout recours apres? Que dit le droit?

Faut il que je prenne un avocat?


J ai lu que les societes de type Seeric marche souvent a l intox et intimidation faut il faire le mort?

Merci d avance pour vos conseils eclaires.

4 réponses

nemrod18
Messages postés
25506
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
3 janvier 2022
4 793
13 juin 2012 à 08:58
Bonjour,

Faites une photocopie de votre facture acquittée et envoyez la à Seeric.

Et attendez tranquillement.

J'ai bien connu cette société pour l'avoir épaulée à ses débuts, elle était sérieuse, mais le PDG de l'époque est parti en retraite et je ne peux plus intervenir en votre faveur.
10
Je trouve toutefois les méthodes cavalière. Je n ai aucun autre document que ma facture. Aucune relance écrite aucune facture me précisant le montant qu il réclame de la part du prestataire.

De plus, il réclame paiement d intérêt de retard (calcule sur quelle base ?) de dommages et intérêt sous 48h. Autant dire impossible à réaliser.

Sans réponse, il menace de déposer immédiatement (sousligne en gras dans le texte!) une injonction de payer près de 300€. Je trouve cela largement abusif de leur part sur le fond et la forme. Ce sont des procédés qui se rapprochent plus de l intimidation...

Ont ils le droit?
1