Préavis d'un mois ou de trois mois ?

Signaler
-
 damginette -
Bonjour,
Je suis propriétaire d'un petit logement que je loue 280€ par mois. Le locataire déplore le manque d'isolation et souhaite déménager. Il m'a envoyé un préavis d'un mois en avançant l'article 15-1 de la loi du 6 juillet 1989, revu le 21 juillet 1994. je ne trouve nulle trace de ce cas dans l'article précité. Ne doit-il pas respecter le délai de 3 mois comme le recommande la loi ?
A voir également:

2 réponses

Messages postés
1790
Date d'inscription
samedi 1 octobre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
14 mai 2013
349
Bonsoir,

Le locataire d'un logement loué à usage d'habitation principale (soumis à la loi du 6 juillet 1989) peut donner son congé et résilier son bail à tout moment. Le préavis normal est de trois mois.
Dans certains cas, il peut être réduit à un mois.

Les cas de préavis réduit à 1 mois :

1. Quand le locataire perd involontairement son emploi, c'est-à-dire essentiellement quand il fait l'objet d'un licenciement ou en cas de rupture conventionnelle. Ce cas exclut donc les changements d'activité professionnelle volontaires, les départs en retraite, les démissions. Un arrêt de la Cour de cassation a accordé le préavis réduit pour les non-renouvellements de CDD (8/12/99).

2. Quand le locataire fait l'objet d'une mutation professionnelle, qu'il soit ou non à l'origine de cette mutation et quelle que soit la distance. D'après la Cour de cassation, le même préavis réduit est accordé aux salariés qui déménagent pour suivre leur entreprise (9/3/2004).

3. Quand le locataire retrouve un emploi à la suite d'une perte d'emploi.

4. Quand le locataire trouve un premier emploi

5. Quand le locataire perçoit le RSA.

6. Quand le locataire est âgé de plus de 60 ans et que son état de santé exige un déménagement rapide.



Si aucun de ces cas, le préavis est de 3 mois.
Merci beaucoup pour votre réactivité. Bonne soirée.
Damginette
Messages postés
30100
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
1 239
Bonsoir,

J'ai trouvé ceci :

Loi n° 89-462 du 6 juillet 1989
Article 15

Le délai de préavis applicable au congé est de trois mois lorsqu'il émane du locataire et de six mois lorsqu'il émane du bailleur.



Sinon, les motifs de réduction de préavis de 3 à 1 mois sont :

Le locataire d'un logement loué à usage d'habitation principale (soumis à la loi du 6 juillet 1989) peut donner son congé et résilier son bail à tout moment. Le préavis normal est de trois mois.
Dans certains cas, il peut être réduit à un mois.

* 1. Quand le locataire perd involontairement son emploi, c'est-à-dire essentiellement quand il fait l'objet d'un licenciement. Ce cas exclut donc les changements d'activité professionnelle volontaires, les départs en retraite, les démissions. Un arrêt de la Cour de cassation a accordé le préavis réduit pour les fins de CDD (8/12/99).
* 2. Quand le locataire fait l'objet d'une mutation professionnelle, qu'il soit ou non à l'origine de cette mutation et quelle que soit la distance. D'après la Cour de cassation, le même préavis réduit est accordé aux salariés qui déménagent pour suivre leur entreprise (9/3/2004).
* 3. Quand le locataire retrouve un emploi à la suite d'une perte d'emploi.
* 4. Quand le locataire trouve un premier emploi
* 5. Quand le locataire est âgé de plus de 60 ans et que son état de santé exige un déménagement rapide.



Les conjoints et les concubins signataires d'un Pacs étant légalement cotitulaires du bail, il suffit que l'un d'eux réponde aux conditions ci-dessus pour que le préavis soit réduit à un mois.


Contactez l'ADIL sinon pour plus de renseignements.
Encore moi, que répondre au locataire, y a t il un modèle de courrier ?
Merci.
Dossier à la une