Désaccord avec l'assemblée générale

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 16 octobre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
16 octobre 2011
-
Messages postés
12179
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2021
-
Bonjour à tous,

mes parents sont propriétaires d'un appartement dans lequel je réside.
Dans mon appartement se trouvait une cheminée qui a été retirée il y a fort longtemps (personne n'est capable de donner une date) et la sous-face de la cheminée s'est effondrée dans mon appartement emportant également le faux plafond de mon appartement.

Mon assurance et celle du syndicat ne prennent pas en charge les travaux qui doivent être engagés et étant donné qu'il s'agit de la partie faisant partie de la cocpropriété (entre le plancher du voisin du dessus et mon faux-plafond), la totalité des frais doivent revenir à la cocpropriété.
Une assemblée générale a été faite il y a 3 jours et un des corpopriétaires a décidé de voter contre les travaux. Ce copropriétaire avait eu un soucis avec un de ses appartements : le plafond s'est effondré et il s'agissait de la faute de la personne résidant au dessus, mais n'ayant pas d'assurance et étant pas solvable il a du financer les travaux de sa poche. Alors il a décidé de voter contre histoire d'embeter tout le monde (il avait même dans l'idée de faire fermer toute le batiment).
Du coup je me retrouve à faire une assignation en justice pour les travaux.

Je souhaiterai donc savoir, étant donné que mon père est dans le batiment, si il peut faire les travaux de lui même et si la totalité des coûts pourra être remboursée en cas d'assignation.
Combien de temps dure ce genre de procédure ?
Est-il possible de commencer les travaux et de demander le remboursement des frais ou dois-je laisser l'appartement dans l'état où il est ?
Cet incident est intervenu 2 jours avant mes examens et a fortement contribué à mon redoublement : pourrai-je demander des dommages et intérets ?

1 réponse

Messages postés
12179
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2021
5 451
Bonjour,
Combien êtes-vous de copropriétaires dans ce bâtiment ? Lorsque des structures en parties communes s'effondrent, l'avis de la copro est sollicitée, mais dans l'urgence le syndic peut entamer des travaux de sauvegarde sans accord de la copro. C'est la loi. Ceci dit, la majorité requise est régie par l'article 24 à la majorité simple. Alors si tous les autres copropriétaires ont voté pour, que vient faire celui qui a voté contre. Sa voix n'est pas prépondérante. Il nous faudrait de plus amples renseignements.
Cdlt.