Remariage du mari / nom d'usage de l'ex femme [Résolu/Fermé]

Signaler
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
-
Dorléane
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
-
Bonjour,

Un remariage est prévue pour 2012, une question se pose à nous (surtout à moi)
Le fait que son ex femme porte toujours le nom maritale, me dérange.
L'usage du nom marital est notifié sur la convention de divorce.
Cette femme ne justifie pas du fait de son usage pour raison pro, de plus le dernier des trois enfants, sera majeur en 2011, l'excuse de, "c'est mieux pour les enfants " n'est plus recevable.
Est il possible qu'il y est deux madame x?
En cas remariage du mari, la femme devra-t-elle obligatoirement reprendre son nom de jeune fille?
Merci pour votre aide.
A voir également:

12 réponses

Messages postés
5135
Date d'inscription
samedi 27 novembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2019
2 455
Bonjour,

Lors du divorce, selon l'article 264 du Code civil, chacun des époux reprend l'usage de son nom de naissance s'il utilisait ce lui de son conjoint.

Néanmoins, l'un des époux peut continuer à utiliser le nom de son ex-conjoint selon deux hypothèses:
- le conjoint autorise la conservation d'usage de son nom;
- le Juge aux affaires familiales autorise la conservation de l'usage marital si l'époux qui en a fait la demande a allégué un intérêt particulier.
Ce qui semble le cas selon votre message.

Le conjoint qui a donné son autorisation à son ex-épouse pour conserver l'usage du nom marital ne peut en principe revenir sur son consentement.

Il devra pour cela s'adresser au Juge des affaires familiales et motiver sa demande. Le conjoint doit alléguer que son ex-épouse en fait un usage abusif et que cet usage lui cause donc un préjudice.

Seul le juge peut décider de retirer ultérieurement l'usage du nom marital
Un nouveau mariage peut en partie fondé la demande d'annulation de l'usage du nom marital

L'autorisation initiale devient caduque lorsque le conjoint qui en bénéficie se remarie.
L'autorisation homologuée par le JAF peut également être nuancée.
L'usage du nom autorisé dans un intérêt particulier qui relève de l'activité professionnelle par exemple, peut être limité à cette activité professionnelle. Autrement dit dans la vie privée, le conjoint qui bénéficie de l'autorisation devra utiliser son nom de naissance.


Cordialement
50
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 22460 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Eh bien voyez vous moi je suis dans l'autre cas ..
Je suis divorcée et mon ex mari m'a autorisée à garder son nom. Je porte ce nom depuis 30 ans maintenant. C'est également le nom de nos deux enfants. Je vais prochainement me remarier et je souhaiterais garder mon nom usuel (donc de mon ex-mari) et l'accoler à celui de mon futur mari. J'essaie de me renseigner dans ce sens mais cela ne va pas être facile, voire impossible. En tous cas ce n'est pas du tout courant ...
Messages postés
38417
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
6 924
En vu de vos réactions, je pense que j'ai touché un point sensible qui est au coeur du probleme !
Réglez ce probleme de jalousie et d'exclusivité , on a du déja vous le dire "hein "!!!
Allez, sur ce , vous faites ce que vous voulez car je ne suis la que pour donner des conseils bénévolement et j'essaie d'en donner des bons le mieux possible !
Bonne continuation
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
5
Merci pour cette info, je pense que le juge lui a donné l'autorisation car elle avait la garde de leur dernier enfant, et je le comprends parfaitement.
Par contre, je trouve qu'il devrait y avoir une révision sur ce droit d'usage de nom maritale lorsque le mari divorcé se remarie.... à croire que la loi n'est que du coté des femmes en matière de divorce.
Messages postés
38417
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
6 924
Bonjour
Il est pratiquement impossible de demander que l'ex femme change son nom de famille usuel aujourdh'ui car trop de papiers adminstratifs sont engagés aujourdh'ui et cela depuis longtemps !!!
Il n'y a que Madame qui peut le faire de son propre chef, la raison du remariage de votre compagnon n'en est pas une !
Cordialement
Messages postés
5135
Date d'inscription
samedi 27 novembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2019
2 455
Comme votre futur mari n'a pas donné son consentement écrit, il a subi la décision du juge, il dispose d'un droit de demander et d'obtenir un nouveau jugement annulant le droit de son ex-femme de conserver l'usage du nom marital.

Bonne chance et bonne fête
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
5
Il serait plus judicieux que soit ELLE qu'elle accepte que le mariage est terminé.
Je pense qu'elle garde le nom juste pour avoir le même que ses enfants.
Si c'est seulement pour cette raison, je l'accepterais.
Par contre pour faire la différence de l'ex je demanderais sans douce d'ajouter le nom marital à mon nom de jeune fille.
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
5
Dans la convention de divorce il est stipulé que :
Madame "Dupont" est autorisée à conserver l'usage du nom d'épouse jusqu'à un éventuel mariage : "Dupont"

Que comprenez vous ? cela concerne le remariage de madame ou de monsieur?

Merci de vos reponses
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
5
Lors de du jugement du divorce, mon compagnon a été surpris que le juge s'est adressé seulement à madame pour savoir si oui ou non elle désirait garder le nom marital , sans demander le consentement de monsieur.

A l'époque, il ne se doutait certainement pas qu'il pourrait de marier de nouveau, et que le fait qu'il est deux madame x pose un problème.

Cette femme est une manipulatrice, elle s'est plainte auprès d' amis communs, du fait que son ex avait une amie, comme si elle était encore marié, alors que le divorce datait déjà de 3 ans.
Elle a mêlée les trois enfants (29, 26,17 ) à ses problèmes perso , d'ex qui refuse que l'autre avec une autre.
Depuis l'un des enfants (26ans) s'éloigne de plus en plus de son père.
La fille qui a du caractère ne s'est pas laissé manipulé, elle reste neutre.
Le dernier vit chez sa mère, mais reste proche de son père.

Lorsque l'on manque autant de respect envers son ex conjoint, il me semble qu'il n'est pas concevable qu'elle puisse encore porter ce nom.
De plus, elle avait laissé beaucoup d'effets personnels dans l'appartement de monsieur, pensant qu'elle allait revenir un jour. Un soir elle est venue le voir, disant ne pas avoir fait le deuil du divorce.

Je pense qu'il n'est pas anodin de garder le nom de son ex mari, certaine ex femme voudrait encore garder un lien, même si ce n'est qu'un nom.

Voilà pourquoi je pense qu'il est très important qu'elle reprenne son identité.

Mais si elle ne le fait pas, ça ne gâchera pas notre bonheur......par contre c'est peut être elle qui ne supportera plus d'avoir le même nom marital que moi ^^ ce qui l'incitera peut être a reprendre son nom de jeune fille.

Je vous remercie pour votre réponse claire et précise.
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
5
Merci sophiag, c'est bien ce que je pensais.
Cordialement.
Messages postés
45
Date d'inscription
vendredi 29 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2013
5
j'ai dejà divorcée , j'ai repris mon nom de jeune fille, je n'en suis pas morte, la seule difference avec qu'elle c'est que c'est moi qui était à l'origine de la demande de divorcer.
Messages postés
38417
Date d'inscription
samedi 20 décembre 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 mars 2020
6 924
De l'épouse sans aucun doute
Dossier à la une