Heritage en tunisie

Signaler
-
 Rose -
Bonjour,
alors voilà ce qui m'arrive au bout de 30 ans!!!! un père biologique qui revient à la surface!!! je savais que j'avais un pere biologique tunisien mais il ne ma jamais reconnu et je ne l'ai jamais connue!! voila quelques jours sa famille m'a retrouvé pour me dire qu'il est décédé en tunisie et que ses dernières volontés etaient que tout ce qui lui appartient me revienne , c'est a dire une maison en tunisie!!! est'ce que quelqu'un peut me renseigner?? qu'est ce que je dois faire?? dois-je les croire?? par quoi commencer??
Merci de vous pencher sur mon cas pour ceux qui s'y connaissent en la matière!!

Salutations

4 réponses

Peut etre vous avez deja eu des reponses. si ce n'est pas le cas. eh bien oui, il faut les croire car pourquoi voudrait ils vous contacter sinon. De plus, le bien vous apprtient et ils ne peuvent pas vous le prendre legalement. Alors je vous invite a prendre contact avec eux (si ce n est pas deja fait). Ensuite, faire valoir vos droits en prenant contact avec un avocat....il faut prendre un bon. Alors de ce fait, contacter l'ambassade francais en tunisie.
Bonne chance
Bonjour,

Vous avez bien raison d'être dans le doute et ce Père qui ne vous a jamais reconnu, vous n'en portez certainement pas le Nom !

Je crois que l'intérêt des Membres Héritiers de la famille du défunt est que ceux-ci soient au grand complet pour qu'ils puissent recevoir l'Héritage.

Essayez de recueuillir par-ci par-là quelque renseignement, quant à la situation de cette Famille qui subitement trouve en vous un intérêt tout particulier à votre existence !

Là-bas en Tunisie, les Successions et les Héritages ne se passent assurément pas comme ici.

Réfléchissez-y à deux fois avant de prendre une décision que vous pourriez être amenée à regretter...

Cordialement.
Bonjour,
Effectivement vous avez raison de vous poser cette question mais avant tout celà en soulève en réalité au moins 3. La première étant Votre père vous a-t-il reconnu? car si tel n'était pas le cas, pour prétendre à cet héritage il vous faudrait prouver cette filiation sinon l'affaire est close.

Ensuite si la filiation est prouvée, qu'en est-il de cet héritage, à quel montant se situe-t-il? car il faut savoir qu'une succession n'est pas gratuite : il vous faudrait en effet trouver un notaire, un avocat un traducteur pour là bas et peut être un notaire et un avocat pour la retranscription au lieu de votre domicile (au minimum).

D'autre part, comme l'a si bien souligné "Paris", chaque Etat a ses propres lois concernant les succession et si c'est maintenant que l'on se manifeste à vous, quel en est réellement le fondement?

J'espère avoir un peu répondu à votre problème, quoi qu'il en soit je vous souhaite bon courage, et n'oubliez pas que rien ne presse, pensez d'abord à vous poser la question " combien celà peut-il me coûter?" Car en plus qu'est-ce que ces gens appellent une "maison" car en sachant qu'avec le change cette "maison" en euros ne vaut peut être pas l'argent, le temps, et l'energie que vous pourriez y consacrer en plus combien de prétendants à cet héritage y aurait-il sur les rangs?
Bon courage
Un conseil , faites bien attention. En effet, vous avez raison de poser la question car il y a 3 questions: Ou est le bien fondé de leur prévenance? - Que pouvez-vous en tirer? Mais sutout, si ce père ne vous a jamais reconnu, du fait il n'y a plus de question car sans acte de reconnaissance, donc sans preuve de filiation plus aucune question ne subsiste, dans ce cas vous n'aurez malheureusement droit à rien.
Mais si jamais vous avez été reconnu avant, au moment ou après votre naissancze par ce père, donc vous portez son nom alors là les 2 autres questions se posent: D'abord ce que vaut cette "maison" car tout et n'importe quoi peut s'appeler maison mais il faut savoir que les frais engagés pour une succession de plus à l'étranger donc notaire peut être avocat, peut être géomêtre, peut être traducteur, ne seront pas gratuits et si la valeur immobilière et mobilière (car elle doit être meublée) n'en valent pas le coup surtout avec le change, vous risquez d'avoir plus à y perdre qu'à y gagner.
Mais effectivement quel est le bien fondé de cet avertissement de ces gens, quels étaient leur rapports avec votre père, ont-ils eux aussi quelque chose à y gagner? Parce que les euros valent bien plus que leur monnaie, et peut-être vou laisseraient-ils la charge des frais de succession.
Enfin vous voyez, vous avez beaucoup de question résoudre avant de vous lancer dans une aventure qui va mettre plusieurs années avant que vous puissiez bénéficier de quoi que ce soit, pire la possibilité d'y "laisser beaucoup de plumes".Donc mon conseil, est d'abord de vous occuper de votre authenticité de filiation ensuite de laisser venir, ne vous inquiétez pas d'ici peu des lapins sortiront des chapeaux tout seuls mais en tout état de cause restez prudent et prenez le temps de la réflexion avant d'agir.
Bien sincèrement, Rose.
Dossier à la une