Questionnaire médical prêt immobilier [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 ln -
Bonjour,
je souhaite acheter seule une maison et pour cela faire un prêt. Pour ce faire je vais devoir remplir un questionnaire médical auprès de l'assurance ( pour moi la MGEN car je suis fonctionnaire et enseignante ) . J'ai fait une dépression il y a 6 ans ce qui a entraîné plusieurs hospitalisations courtes ( 4 fois 1 journée et 1 fois 2 jours en hôpital psychiatrique) .J'ai consulté un psychiatre pendant 3 ans et j''ai eu 2 arrêts de travail de 6 semaines chacun à 2 ans d'intervalle ( 2003 et 2005). Maintenant tout cela est bien fini et ma dépression n'est plus qu'un mauvais souvenir mais est-ce que ces données risquent de m'empêcher d'obtenir l'assurance ? Si oui que faire ???

Merci d'avance pour votre aide ou vos conseils.

PS : c'est ma banque , la caisse d'épargne , qui m'a conseillé de passer par la MGEN ( qui me fait également office de sécurité sociale et de mutuelle donc a les moyens de vite vérifier !!!) pour l'assurance mais ma banquière ne connaît pas mon passé médical ...
A voir également:

7 réponses

Bonsoir,
Soit votre assurance vous accepte sans condition,
soit elle accepte en mettant une surprime, soit elle peut accepter en mettant une exclusion.
Ne vous inquietez pas, aujourd'hui de par la loi, toute personne peut être assurée, mais parfois à des conditions plus élevées.
22
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 25048 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

> CHIMERE6497
Le contrat que mon conjoint a obtenu via Handi-Assur est sans surprime ni exclusion. Les démarches sont compliquées (par rapport à un dossier "classique") mais au final, le comble c'est que mon conjoint paie moins que moi au tarif normal via l'assurance "obligatoire" de la banque (qui l'avait refusé).
Bon courage, ça vaut le coup .... vous serez bientôt chez vous!
> pingon
merci beaucoup pour votre réponse que je viens de trouver à l'instant .Notre dossier est en cours d'étude .Croisons les doigts pour que tout s'arrange comme pour vous .Apparemment le courtier prévoit de présenter notre dossier chez AGF ,GENERALI et APREP . La suite au prochain épisode !
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 23 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2010
2 > pingon
BONJOUR ET MERCI D'AVOIR REPONDU SI VITE .ACTUELLEMENT LE DOSSIER EST EN COURS D'ETUDE .LE COURTIER SOLLICITE AGF, GENERALI ET APREP.NOUS SOMMES PRESSES DE CONNAITRE LES RESULTATS CAR LA MAISON VA FINIR PAS NOUS PASSER SOUS LE NEZ !TOUS LES DOSSIERS QUE NOUS AVONS FAITS JUSQU'A PRESENT NOUS ONT PROFONDEMENT DECUS ET NOUS N'Y CROYONS PLUS BEAUCOUP . C'EST A DESESPERER D'ETRE HONNETE SUR LES QUESTIONNAIRES ! VOTRE MESSAGE NOUS REDONNE UN PEU D'ESPOIR. LA SUITE AU PROCHAIN EPISODE . ESPERONS QUE LA PROCHAINE CONVENTION AERAS SERA NETTEMENT AMELIOREE ET QUE LES ASSUREURS S'ENGRAISSERONT MOINS SUR LE DOS DES ASSURES QUI ONT DES SOUCIS DE SANTE .A CE SUJET JE SIGNALE QUE MON EXCLUSION I. T .T RESULTE DE 15 JOURS DE CONGE MALADIE ET DE LA MENTION D'UN ANTI-DEPRESSEUR ET DE STILNOX .ETONNANT NON ? QUI NE PREND PAS UN SOMNIFERE OU UN ANTIDEPRESSEUR DE TEMPS EN TEMPS ? CORDIALEMENT
Messages postés
15
Date d'inscription
samedi 23 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2010
2 > pingon
Bonjour c'est encore moi. Accepteriez-vous de communiquer hors forum avec moi ?J'ai laissé le même type de message aprés votre post du 22 août . Pourquoi vous demanderez-vous ? Parce que nos situations semblent extraordinairement semblables à quelques mois d'écart et que, si vous êtes d'accord , vous pourriez considérablement nous aider en nous racontant plus en détails votre parcours du combattant ,dialogue plus facile au téléphone que dans un forum . Merci de nous répondre rapidement ,dans l'affirmative comme dans la négative .Comment faire pour se contacter? A-t-on le droit de laisser nos coordonnées sur un post ?MERCI .
Non de par la loi toute personne ne peut pas être assurée. Les assureurs ont le droit de refuser malgré la convention AERAS. J'en ai fait l'expérience. Assurance refusée donc pas de crédit.

bonjour à toutes et tous,
en 2000, lors de l'achat de notre maison, ma femme travaillait, et moi j'étais en AT, gros problèmes dorsal depuis 3 mois (durée 8 mois en tout), elle a présentée ses bulletins de paye, et moi mes décomptes de sécu. Lors du remplissage du bulletin de santé, elle l'a fait devant le conseiller, et moi il m'a dit de le ramener à la maison. Trois jours aprés, il nous a téléphonné, et m'a dit de répondre non à toutes mes questions santé.
En 2005, achat d'un commerce, bilan de santé remplie correctement, bilan: des exclusions au dessus de la ceinture.
Je déclare depuis peu une grosse pathologie dorsale trés invalydante, et viens de faire une déclaration à l'assurance de la maison, que peut il se passer????
Messages postés
569
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2010
219
bonjour,
pour qu'un questionnaire médical passe, il faut que toutes les cases NON soient cochées, pas un seul OUI. chacun doit se débrouiller avec cela.....
leur seul moyen de renseignements, est le médecin traitant qui refusera tout renseignement en invoquant l'article 105 du code de déontologie de l'Ordre.
le problème c'est que ça va prendre beaucoup de temps : courriers, refus du médecin, courriers....
choucas
Messages postés
569
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2010
219
ps suite à votre ps : évidemment ne passez surtout pas par la MGEN !
bonjour, nous sommes dans le même cas pour mon amis, vous allez remplir un questionnaire médical puis un second et ils vont vous faire un surprime et des exclusions pour toutes les maladies (attention aux délai plus longs).
Cordialement,
Bonjour.

Il suffit de faire appliquer la loi n° 2OO7-131 votée le 31/01/2007.
D'autre part. L'association l'A.D.I.L vous donnera de bons conseils
Sinon, voir du côté des assurances APRIL
https://www.april.fr/
tel: 09.74.50.20.20
email: gestion@april.fr
adresse:
Santé, prévoyance, assurance de prêt
immeuble aprilium
114, Bd Vivier Merle
69 439 LYON

Bon courage, cordialement
Messages postés
1002
Date d'inscription
mercredi 29 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
3 juin 2020
349
Bonjour,
J'ai moi même eu ce problème pour cause de surpoids et thyroide ! J'avais fait comprendre à l'époque qu'il était peut être plus dangereux d'assurer des alcooliques et des fumeurs, mais ils n'ont rien voulu savoir. Bref, pour 60 000 emprunté, ca m'a couté 25 € assurance + surprime comprise pendant 5 ans (sur 15 ans d'emprunt). Aujourd'hui je suis redevenue au taux normal.
Par contre l'assurance ne m'a couvert qu'en cas de décès, donc en ce moment suite à une opération et une maladie contractée à l'hopital je suis obligée de payer mon prêt en étant en demi salaire, la pastille a quand même du mal à passer !!!! !tout est question de fric dans notre société et celui qui n'en n'a pas peut crouler sans qu'on lui tende la main. Je crois que si c'était à refaire j'aurai tout revendu après mon divorce et serais restée en location, au moins j'aurais eu de l'apl !
Bon courage à vous.
Bonjour,

Je suis de votre avis. Ce système est révoltant.

Courage
bonjour c'est la mgen qui ne doit pas être au courant , changer d'assureur et ne parlez surtout pas de votre passé dépression, hospitalisation, si rechute je ne vous le souhaite pas mais on ne peut jamais savoir alors c'est pareil jamais fait de dépression et hospitalisation auparavant moins il en sauront et mieux c'est. Et au cas où l'assurance fonctionnera sans problème. Bon courage.
vous etes sur qu ils ne se renseignent pas ?
Très mauvaise idée !
Ils ne vont pas de renseigner lors de votre adhésion, mais en cas de pépin (quel qu'il soit et quelle qu'en soit la cause), ils vont se renseigner et refuser une éventuelle prise en charge pour cause de fausse déclaration.
Il vaut mieux jouer franc jeu, meme s'il y a des exclusions ou suprimes que de payer pour rien (fausse déclaration = contrat nul). Et surtout faites marcher la concurrence !
Dossier à la une