Congé pour mariage d'une soeur, d'un frère, d'un parent ou d'un enfant

Dans quels cas peut-on prendre un congé pour mariage lorsqu'un proche se marie ?

Le congé pour mariage est un droit prévu par l'article L. 3142-1 du Code du travail. Cet article de loi prévoit deux cas dans lesquels un salarié a droit à un ou plusieurs jours de congés à l'occasion d'un mariage :

  • le salarié lui-même se marie : dans ce cas, il a droit à un congé de 4 jours ;
  • un enfant du salarié se marie : dans ce cas, le salarié a droit à un seul jour de congé.

En revanche, le Code du travail ne prévoit aucun droit au congé pour le mariage d'une soeur, d'un frère ou d'un parent du salarié. Mais le salarié doit penser à consulter sa convention collective qui peut éventuellement prévoir des règles plus favorables concernant les congés pour événements familiaux.

Pendant ses jours de congé pour mariage, la rémunération du salarié est maintenue. L'employeur ne peut donc pas déduire les jours non-travaillés du salaire mensuel. Le nombre de jours de congé pour mariage ne peut pas non plus être déduit du nombre de jours de congés payés annuels.

Voir aussi Les congés pour raisons familiales

Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Éric Roig, diplômé d'HEC
Ce document est soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou représentation totale ou partielle de ce site par quelque procédé que ce soit, sans autorisation expresse, est interdite.
Dossier à la une