Clôture de compte - Argent injustifiable

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 11 août 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2021
-
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 11 août 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2021
-
Bonjour,

Je me permets de poster ce message parce que je m’estime dans une situation de non-retour avec ma banque et dans une situation critique que je cherche à éclairer. Étant dans une démarche de transparence la plus totale, je me permets d'être transparent ici avec les noms afin d'être éventuellement orienté vers une solution simple.

Au cours de l’année dernière, je me suis mis à jouer de certaines sommes aux casinos en ligne sur mes fonds propres. Comme vous le savez, le casino est toujours gagnant et j’ai dû faire les frais de cet adage avant de toucher un gros gain. Après avoir écumé les offres promotionnelles des différents casinos en Euros, je me suis tourné vers les casinos en cryptomonnaie.

Je me suis donc créé, le 18 mars 2021, un compte sur l’exchange Binance afin d’acheter de la cryptomonnaie et d’en profiter sur le casino en ligne Stake.bet. S’en suit donc un premier virement de 200 euros vers Binance début avril 2021. Il se trouve que, par le plus grand des hasards et de la (mal) chance, je suis ressorti avec une somme démesurée de ce casino comparé à ma mise de départ : 100.000 euros. Ces 100.000 euros, gagnés en équivalent cryptomonnaie (XRP), j’ai décidé d'en convertir 75.000 euros dans la foulée afin d’être sûr de ne pas en subir la fluctuation sur ces gains.

Première erreur, j’ai décidé de créer un compte bancaire chez REVOLUTE afin de recevoir cette somme. Au départ, tout s’est bien passé, j’ai reçu ma carte, je pouvais l'utiliser et je pensais que la justification de la provenance des fonds allait être relativement simple. Étant donné qu’ils fournissent un service d’achat et de revente de cryptomonnaie, je m’étais dit que c’était la meilleure banque pour accueillir ces fonds-là. Sauf que, passé un moment, ils étaient incapables de me donner la manipulation exacte ou les documents précis pour que je leur justifie les fonds. Ainsi, ils m’ont sommé de transférer les fonds vers une autre banque sous 7 jours fin juillet.

Seconde erreur, j’ai décidé de transférer ces fonds vers la BNP Paribas, qui est ma banque principale, le 29 juillet 2021. J’ai prévenu ma conseillère la veille qu’un important mouvement allait se produire et je me suis rendu dès le lendemain matin à l’office de la BNP Paribas. S’en est suivi son lot d’interrogation, tout à fait justifié et de premières tentatives de justifications.

Afin d’être clair, je vous résume ce qui m’a été demandé :
- Formulaire Cerfa 39-16 bis.
- Relevé du compte bancaire REVOLUTE.
- Trouver les virements qui ont eu lieu à l’ordre de Binance.
- Donner un relevé traditionnel explicitant mes mouvements sur Binance ainsi que sur Stake.bet.

Pour la première justification, je me suis rendu au centre des impôts de ma collectivité afin d’avoir plus de visibilité sur ce qui m’était demandé. Ayant créé mon compte sur Binance en mars 2021, ils n’ont pu me certifier ce document étant donné que j’aurais dû (ou devrais) le remplir pour le compte de l’année 2022.
Pour la seconde, je n’ai eu aucun mal à avoir un relevé traditionnel, de l’ouverture à la clôture de compte.
Pour la troisième, aucun problème non plus, tout n’était sur mes comptes à la BNP.
C’est pour la quatrième justification que ça s’est gâté. En effet, sur Binance, ainsi que sur Stake, je n’ai accès qu’à des formats CSV concernant l’activité de mes comptes. Un format qui ne leur convenait pas, ce que je peux comprendre, mais à aucun moment ils ne m’ont orienté vers d’autres solutions. De par ma méconnaissance, je n’ai pas pu trouver les « relevés traditionnels, type banque » qui m’était demandé. Ils leur étaient aussi impossible de me fournir la démarche pour les obtenir…

Alors je comprends tout à fait qu’un virement d’un certain montant émet des doutes et demande des justifications, je n’ai aucun problème avec ça. J’étais prêt à donner mes identifiants sur les plateformes et aux gens concernés. J’ai transmis tout ce que je pouvais transmettre, tous les mouvements sur mes comptes, des captures d’écrans, mon ordinateur à ma conseillère… Je me suis déplacé plusieurs fois en physique, avec mon ordinateur, dans le but de trouver une solution avec ma conseillère qui était elle en relation avec ses supérieurs. Je leur ai donné les relevés sous format CSV que je dispose via ces deux plateformes… jamais recevable, mais incapable de me demander clairement ce dont il voulait.

Le samedi 7 août 2021, j’ai reçu un appel m’indiquant que j’allais être exclu de la BNP Paribas sous un délai de 2 mois. Je me retrouve donc avec des fonds propres (issues de d'un héritage) et une somme qui me paraît injustifiable pour entrer dans une autre banque. Il est clair que je n’irais pas ailleurs tant qu’on ne m’aura pas, soit donné la possibilité de justifier cette somme, soit qu’elle m’en soit dépossédée.

Je ne sais plus trop vers qui me tourner, j'ai envoyé un mail un à la TRACFIN, sans grand espoir, afin de prendre les devants. Parce que, vous le comprendrez, je ne souhaite pas être accusé de malversation ou autres délits. Jouer au casino n'est peut-être moralement pas acceptable, en revanche il n'est pas illégal au yeux de la loi... Aussi, je n'ai rien contre la BNP ou les conseillers auxquels j'ai eu à faire. Il me paraît tout à fait légitime de justifier la provenance des fonds. Je suis prêt à tout donner pour le faire ou au moins trouver une solution à cet argent qui m'handicap plus qu'autres choses.

Désolé pour la lecture, désolé aussi pour ma naïveté dans cette histoire et merci d'avance à ceux qui participeront de manière constructive. N'ayant rien à cacher, je suis prêt à communiquer davantage pour éclairer certaines zones d'ombres.

1 réponse

Messages postés
7856
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 septembre 2021
5 485
Bonjour,

la banque est tout à fait dans son droit comme dans n'importe quelle situation de clôturer sa relation avec un client en respectant un préavis de deux mois, ce qui semble être le cas. Vous disposez de ce laps de temps pour trouver une autre banque qui vous acceptera.

Il est dommage qu'ils vous aient coupé la communication alors que vous semblez disposez à prouver la provenance de tous ces fonds.

A défaut de trouver une banque, vous pourrez saisir la banque de France pour faire valoir votre droit au compte. Une banque sera ainsi nommé pour vous ouvrir un compte
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 11 août 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2021

Bonsoir, déjà merci pour votre réponse, et bien-sûr qu'une banque est une entreprise privée et qu'elle peut décider à tout moment d'arrêter de travailler ou non avec un de ses clients pour X ou Y raisons.
Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi agir comme cela, pourquoi ne pas geler les sommes perçues et les orienter vers qui de droit pour dire qu'elle n'est pas justifiable ? Je n'étais pas pressé et, comme je l'ai dit, je n'ai rien à cacher et je suis près tout laissé en libre accès. Je n'ai jamais était un mauvais payeur non plus.
En l'état, je ne me vois pas souscrire à une autre banque. Ils me demanderont de justifier les fonds (et ils auront raison) et je sens que ce sera la même histoire qu'avec la BNP.
Je vais m'orienter directement vers la Banque de France afin de solutionner ce problème, ils n'auront pas de mal à trouver du personnel qualifié pour régler ce problème.