Copropriété sans syndic

Signaler
-
Messages postés
7209
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
12 juin 2021
-
Bonjour,
Le président du syndic est décédé récemment. Depuis, aucun copropriétaire ne se manifeste pour reprendre le flambeau (en même temps, presqu'aucun copropriétaire ne vit sur place) et, en ce qui me concerne, je n'ai pas envie de le faire.
Je précise que nous sommes une petite copropriété (moins de 10 logements).
Comment sortir de cette impasse ?
Merci par avance.
Cordialement

3 réponses

Bonjour

Il y a confusion.

Qui est mort ?
le Syndic de copropriété
ou le président du conseil syndical désigné par ses membres ?
Le président du syndic bénévole de la copropriété. Il n'y a jamais eu de conseil syndical
Messages postés
7209
Date d'inscription
mercredi 27 janvier 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
12 juin 2021
2 412
Bonjour,

Un président de syndic, cela n'existe pas : il existe le syndic qui gère et administre le syndicat, et le président du Conseil syndical, CS qui a pour mission de contrôler et assister le syndic.

Dans votre cas, on parlera d'un syndic non pro (semble-t-il) décédé...

Dans ce cas deux solutions :
  • soit quelqu'un fait désigner par le tribunal un syndic provisoire dont la mission sera l'installation d'un syndic. (procédure que je ne conseille pas)
  • soit un copro consulte des syndics pro et leur demande un projet de contrat de syndic (contrat normalisé). Puis à réception, ce copro convoque lui-même une AG ayant pour ordre du jour (entre autres) :
  • désignation du président de séance, du scrutateur, du secrétaire
  • désignation du syndic
  • désignation des membres du CS
Messages postés
12135
Date d'inscription
jeudi 3 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juin 2021
5 242
Bonjour,

Je suppose qu'il s'agit d'un syndic non professionnel représenté par un copropriétaire qui vient de décéder.....!

Si personne ne souhaite reprendre cette responsabilité, vous devrez élire un syndic professionnel. Vous n'avez pas d'autre choix. Mettez en place une consultation auprès de plusieurs agences et convoquez une assemblée générale avec ce point à l'ordre du jour.

Si vous êtes dans l'incapacité de gérer ce problème, mettez vous en rapport avec l'ADIL de votre région. Vous serez reçu par des juristes en immobilier et la consultation est gratuite. Vous aurez ainsi tous les éléments pour mettre en place cette assemblée générale.

Cdlt.