Modification critères d'évaluation a posteriori

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 29 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mai 2021
-
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 29 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mai 2021
-
Bonjour,

J'ai passé un partiel la semaine dernière à distance, sous format QCM.
Le professeur nous avait prévenus qu'en cas de réponse fausse à une question, nous obtenions 0 à cette question, et qu'il nous fallait donc être prudents.
Une fois le QCM terminé, la moyenne générale fut si mauvaise que le professeur a entrepris de supprimer la condition "Une réponse fausse = 0" afin de faire remonter la moyenne.

Tout le monde ou presque a vu sa note augmenter, mais dans des proportions très variables. En effet, les personnes qui avaient obtenu le plus de bonnes réponses, mais aussi le plus de réponses fausses, ont été les plus avantagées. En revanche, les personnes qui avaient coché moins de bonnes réponses, mais aussi moins de mauvaises réponses, n'ont pas vu leur note sensiblement changer. Dans le premier cas, les notes ont été parfois doublées ou triplées (jusqu'à +10 points). Dans le second cas, les personnes ont gagné 1 ou 2 points, voire même pas de points du tout.

Je voulais donc poser deux questions :
- Un professeur a-t-il le droit de changer les critères d'évaluation une fois l'examen passé ?
- Est-il légal que le retraitement des notes a posteriori de l'examen conduise à des augmentations aussi hétérogènes ? Le traitement aurait dû-t-il être le même pour tous (par exemple, +3 points pour tout le monde) ?

Je vous remercie pour tout éclairage.

Bien à vous,

2 réponses

Messages postés
13267
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juin 2021
6 812
Bonjour;

- Un professeur a-t-il le droit de changer les critères d'évaluation une fois l'examen passé ?

Oui.

- Est-il légal que le retraitement des notes a posteriori de l'examen conduise à des augmentations aussi hétérogènes ? 

Oui.

Le traitement aurait dû-t-il être le même pour tous (par exemple, +3 points pour tout le monde) ? 

Non.

CB

Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 29 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mai 2021

Merci pour votre réponse.

Sur quelle base s'appuient vos réponses ? Textes ? Décrets ?
Messages postés
13267
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juin 2021
6 812 >
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 29 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mai 2021

Vous prenez la question à l'envers.
En droit, c'est celui qui revendique un droit qui doit fournir un texte pour l'exiger.
Avez-vous des textes allants dans votre sens ?

CB
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 29 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mai 2021
>
Messages postés
13267
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juin 2021

Je n'ai pas de réponse, donc je n'avance rien.
Par contre, vous affirmez deux fois "oui", une fois "non". Mais ça n'a pas d'intérêt si ça n'est pas argumenté. N'importe qui peut répondre l'inverse dans ce cas. Pour ma part, je cherche simplement à savoir s'il existe des textes (Code de l'éducation par exemple) qui parlent du point que j'évoque. Peu importe que la réponse me soit favorable ou pas.
Messages postés
13267
Date d'inscription
dimanche 19 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
10 juin 2021
6 812 >
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 29 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mai 2021

Il n'existe pas de texte. De même qu'il n'existe pas de texte régissant la couleur de ligne de marge, ainsi que la taille des carreaux d'une feuille.
Les réponses que je vous aidé donné sont celles par défaut en droit conformément au principe que je vous ai indiqué.

CB
Bonjour,

Quelque chose me semble incohérent dans vos propos.

Si la réponse fausse valait 0 et donc n'impliquait pas de perte de points, la suppression de cette condition ne devait rien changé à la note finale.

Exemple : QCM de 20 questions, 15 réponses justes 5 fausses, Si la réponse juste vaut 1 point vous avez 15.

Si j'enlève la condition la réponse fausse vaut 0, ça ne change rien.

Je suppose que la condition était " la réponse fausse vaut -1 point ou -2 et là ça change tout car il vaut mieux ne pas répondre du tout lorsque l'on a un doute plutôt que de mal répondre.

Exemple : QCM 20 questions, 15 justes = 15 points et 5 fausses valent-5 points du coup vous vous retrouvez avec une note de 10.

Si j'enlève la condition de perte de points vous avez 15.

Donc dans ces cas là, oui certaines personnes ont pu être avantagés si seules les réponses justes ont été prises en compte.

Par contre, je ne vois pas comment les personnes qui ont donné le plus de bonnes réponses pouvaient avoir également le plus de mauvaises réponses. Et inversement.

Quant à la notation rectificative elle était équitable dans le sens où tout le monde a bénéficié du même traitement , c'est juste que la conséquence individuelle n'a pas eu le même effet.

Voyez ça comme une épreuve de la vie et apprenez que rien n'est acquis rien n'est immuable. Tout peut changer , tou jours et a n'importe quel moment.

Cordialement
Messages postés
4
Date d'inscription
samedi 29 mai 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
30 mai 2021

Merci pour votre réponse.

Chaque question comprenait 6 propositions de réponse.
Plusieurs bonnes réponses étaient souvent possibles.

Par exemple, 4 bonnes réponses possibles, donc 0,25 points par bonne réponse.
D'où les différences obtenues une fois le barème d'évaluation revisité.