Sans emploi, sans domicile

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 14 avril 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
14 avril 2021
-
Messages postés
22157
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2022
-
Bonjour,
J’ai tout juste 20 ans, je suis l’ainée d’une famille composée d’un père dictateur mais seulement avec moi d’une mère sans autorité, et deux sœur qui ont toujours reçu de l’affection, dont une sœur qui serai contente en apprenant ma mort. je n’ai pas de domicile fixe, pas de chambre ou de pièce attitrée, pas d’armoire et peu d’affaires par contre tout le monde a la maison à une chambre et une armoire sans oublier des vêtements ce que je n’ai pas alors que je suis l’ainée, je dors depuis maintenant 3 ans à droite à gauche. J’ai un grand besoin vital d’avoir enfin un espace a moi, ma famille ne m’apprécie pas à ma juste valeur je n’ai pas de travail et je vien de reprendre un cursus scolaire je n’ai aucun moyen financier d’avoir une vie j’ai pensais plusieurs fois à mettre fin à mes jours et en ce moment beaucoup plus que d’habitude je ne sais pas quoi faire je n’ai plus aucune solution, que fait la France pour ces jeunes délaissés par leur familles et démuni de revenus, est ce que je vais être aider un jour ? Ou est-ce que la France vas me laisser mourir comme sa ? 5 ans que je subit cet harcèlement moral c’est la dernière solution je n’ai plus la force de continuer

1 réponse

Messages postés
22157
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2022
10 193
que fait la France pour ces jeunes délaissés par leur familles et démuni de revenus
La France oblige les parents à subvenir aux besoins de leurs enfants, sans limite d'age (un enfant de 40 peut demander assistance alimentaire à ses parents). En contrepartie, la France oblige les enfants à subvenir aux besoins de leur parents (sauf en cas de manque grave de la part des parents).

Alors, oui, il y a un piège. Tant que le parent accepte d'héberger l'enfant, cette obligation est remplie. Et si c'est l'enfant qui 'choisit' de partir de son propre gré, le parent n'a aucune obligation.
Si vous êtes 'hébergée' sans chambre, c'est possibilité qu'il soit considéré que l'obligation n'est pas remplie malgré tout. Et vos parents pourront être condamné à vous verser une pension alimentaire (ou à vous héberger décemment, et équitablement par rapport à vos sœurs). Mais je ne promet rien ici. Je n'ai pas tous les détails, ni toutes les connaissances nécessaires pour affirmer.

Au vu de la description des faits, vous pouviez contacter le 119 enfance en danger quand vous étiez encore mineure. Malheureusement, maintenant que vous êtes majeure, l'impact sera limité. En étant mineure, vous auriez pu obtenir le placement en famille d'accueil jusqu'à votre majorité. Étant majeure... je ne suis pas sur qu'ils pourront grand chose pour vous. Peut-être pourront-ils au moins vous donner des conseils.

Sinon, contactez une assistante sociale pour faire le point.

Mais n'espérez pas d'aide financière de la part de l'état.