Demander l’aah pour mon fils dépressif et addict

Résolu
Bilou_2003 Messages postés 12 Date d'inscription jeudi 5 décembre 2019 Statut Membre Dernière intervention 13 mars 2021 - Modifié le 2 mars 2021 à 17:04
 127 - 8 mars 2021 à 17:51
Bonjour,
J’ai bientôt 62 ans donc je vis être à la retraite avec une estimation à 1200€ et un ado presque adulte (28 ans dans 5 mois).
Je suis en invalidité depuis 12 ans pour bipolarité. Ces années ont été chaotiques car parsemées de tentatives de suicide et autres maux handicapants. Financièrement la retraite va être très difficile et je comptais sur l’indépendance de mon fils pour m’en sortir. Le problème est que mon fils a, depuis l’âge de 7 ans pris ma maladie de plein fouet. Vers 12 ans il a consommé du cannabis et à 15 ans il a commencé à être insomniaque et a ne plus aller en cours. Depuis, il vit reclus dans sa chambre où il reçoit parfois un copain. Il ne se projette pas dans l’avenir, rien ne l’attire, dors jusqu’à 17 h , mange peu, se dévalorise et m’a avoué avoir souvent envie de mourir. Il est clair qu’il est dépressif et seul le cannabis le maintient. J’ai essayé de le faire suivre par des psy mais il refuse tout soin.
Je ne vois pas, dans ces conditions, comment il peut suivre une formation, un apprentissage ou travailler vu qu’il ne dors pas la nuit et ne dors pas du tout s’il ne fume pas de cannabis.
En attendant qu’il accepte de reconnaître son état et qu’il en sorte (ce qui va être long), je me demandais s’il était possible de monter et présenter un dossier à la MDPH pour qu’il obtienne la reconnaissance de travailleur handicapé et qu’il bénéficie de l’AAH. Je tiens à préciser qu’il voit rarement son père qui refuse de verser une pension alimentaire.
Pensez-vous que cela est possible et puisse aboutir ?

Merci pour vos réponses.

5 réponses

Andy31200 Messages postés 147146 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 1 890
2 mars 2021 à 17:05
Bonjour,
"Il est clair qu’il est dépressif et seul le cannabis le maintient"
Ce qui est surtout clair c'est que le cannabis maintient sa dépression et peut l'entrainer vers une psychose cannabique
7