Hypothéquer maison pour financer une création d'activité?

Signaler
-
 Slurp39 -
Bonjour,

j'aimerai recevoir un son de cloche concernant les réactions possible des banques si je venais leur réclamer un crédit pour financer une société en leur proposant l'hypothèque de ma maison (sur laquelle je n'ai pas de crédit évidemment)?

Et si ça s'avèrerait positif, quel montant en proportion de la valeur de l'hypothèque pourrai je espérer?

Et question bcp plus sensible: puis je imaginer que cette société soit étrangère?

En vous remerciant
M.BONNEFOUX

4 réponses

Messages postés
20455
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 février 2021
8 290
Un point très important à garder à l'esprit, c'est que si votre entreprise s'effondre (comme 25% des entreprises en deux ans, et 50% en 5 ans), ça voudra dire que votre maison devra être vendue et que vous n'aurez plus nulle part où vivre.

cette société soit étrangère?
Société étrangère, tenue par des personnes résidant à l'étranger, payant des impôts à l'étranger, cotisant à l'étranger, et vendant à des clients étranger. Oui, une banque française risque de traîner des pieds.
Et si vous envisagez 'autre chose', du genre localiser à l'étranger, mais tout faire en France, et bien c'est illégal, et en plus de ne pas ouvrir de droits à le retraite/chômage, cela ouvre risque à des régularisations et rattrapages.
Donc si vous expliquez le projet sans mentir à la banque, ils risquent de refuser de s'associer à vos magouilles. Et si vous mentez, le prêt ne sera pas valide, et la banque pourra à tout moment exiger le remboursement intégral, ce qui reviens à la vente de la maison dont on parlait plus tôt.

Bonjour et merci pour votre réponse que je trouve assez étonnante cependant.

Premièrement une société ne s'effondre pas forcément, je ne sais pas d'où vous tenez ça. Une société peut ne pas fonctionner et on peut choisir de la liquider et la part du prêt à rembourser dépend de la gestion globale de l'affaire. "Plus nulle part où vivre" = n'importe quoi...La location c'est un concept qui marche aussi hein!

Deuxièmement, je ne sais pas d'où vous tenez le fait que diriger une société installée à l'étranger depuis la France est illégal. Des tas d'entrepreneurs le font légalement. Cela implique seulement d'en faire la déclaration aux impôts.

Puis je vous demander d'où vus tenez ces propos? Profession, réalisations, expériences...?

Parce que j'ai l'impression de parler avec mon neveu gauchisant complotiste qui voit des magouilles partout et qui du coup ne fait rien.

Vous le prendrez peut être mal, mis la question es tdu reste, sincère.

Cordialement
Messages postés
20455
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 février 2021
8 290 > Slurp39
Quelques sources sur la pérennité des entreprises.
https://www.insee.fr/fr/statistiques/4130923
https://www.petite-entreprise.net/P-137-87-G1-survie-des-entreprises-a-5-ans.html
Certes, toutes les liquidations ne sont pas forcément catastrophiques. Mais si vous avez besoin d'emprunter, c'est que vous dépenserez cet argent. et si l'entreprise ne tiens pas, ou si l'entreprise doit brutalement payer un très gros rattrapage URSAFF qu'elle pensait frauder en toute impunité... et bien ça fait mal.

diriger une société installée à l'étranger depuis la France est illégal.
Tout dépends de comment, et surtout pourquoi vous faites les choses... Mais dans les faits, on est généralement dans de l'évasion fiscale.
https://www.franceculture.fr/economie/quand-langleterre-permet-aux-petits-patrons-deviter-les-charges-sociales
Vous n'irez pas besoin d'aller loin, dès le préambule, le ton est donné : "Une pratique illégale qui prospère depuis plus de 20 ans".

Au final, je vous invite à appliquer la solution la plus simple, vous allez voir votre banquier, vous lui dites ce que vous voulez faire sans mentir ni cacher, et vous voyez ce qu'il vous réponds.
Si il vous dit, pas de problèmes, et bien tant mieux pour vous. Et qui sait peut-être ferez vous parti des 50% qui s'en sortent bien, et ferez suffisamment de bénéfices sans jamais vous faire contrôler pour compenser l'absence de retraite.

Mais faites les choses en connaissance de cause. Pas en vous réfugiant derrière vos certitudes.
Bonjour.

..."un crédit pour financer une société..."
S'agit il d'une création ou du rachat d'une société existante ?

A l'examen d'une demande d'emprunt, le banquier examinera de très près :
- le profil du demandeur (ses antécédents professionnels, etc...),
- l'activité en elle-même (comptes d'exploitations et bilans prévisionnels sur 3 ans.
Ces deux critères ont un poids prépondérant.

Puis, vient le critère : garantie sur emprunt
Généralement, le banquier prend une garantie sur l'objet de l'emprunt (exemple nantissement sur le fonds de commerce financé par emprunt).
De plus, lorsque c'est une société qui demande un emprunt, le gérant devra signer pour donner sa caution personnelle en garantie.
Bonjour Gitane et merci,

Oui ça corrobore assez bien avec ce que je sais déjà.

Dommage finalement qu'une banque ait un droit de regard sur le projet à partir du moment où elle a des garanties. Les banques voient parfois du risque où il n'y en a pas et vice versa...

Concernant, la garantie personelle m'étonne étant donné que les société (disons certaines) permettent justement de protéger des biens personnels avec la mention "responsabilité limitée".

Bref pas certain de pouvoir monter un projet de trading de cette façon dans la mesure où il n'y a pas de prévisionnel et et puis il y a plein de projet viable qui n'en n'ont jamais fait n'ont plus...

Merci à vous en tous cas! :)
Bonjour, en effet avoir une activité sur le territoire français et la domicilier offshore est probablement une pratique qui relève de l'évasion fiscale.

En ce qui me concerne, il s'agirait d'une toute petite société d'investissement financier donc les plus values seront réalisées en dehors de la France. J'ai l'intention de déclarer mes revenus en France mais pas mes bénéfices, pour les réinvestir à moindre frais pour faire décoller un peu mon affaire. Dans ce cas, je ne crois pas qu'il s'agisse d'évasion fiscale. Mais seulement d'optimisation, ce qui du reste est légal me semble t'il. Corrigez moi si je me trompe...

Évidemment si on écoute France Culture et des avocats de la sécu ils seront forcément pro étatique...C'est leur job. Et tant mieux s'ils défendent l'impôt français. La taxation est territoriale en France.

Je pense être prêt pour poser clairement la question aux impôts.

Concernant, le risque de liquidation il sera faible voir nul car je compte investir aussi avec un peu de capital personnel pour couvrir les éventuelles pertes. Donc rembourser mon crédit ne sera pas forcément un problème. La finance est un monde dématérialisé, vous pouvez travailler sans prendre de risque contrairement à ce que l'on pense. Vous bougez vos capitaux en deux clic. Ma méthodologie permet de perdre 0,5 à 1% du capital à chaque position donc à moi de fxer jusqu'à combien je peux perdre sans me mettre en danger vis à vis de mes charges.Mais ça demande bcp de travail, de discipline et de sacrifices pour mettre en place un tel système. J'y travaille depuis 8 mois sans gagner un seul euro. Mais je sais ce que je fais. La plupart des gens montent des boîtes à l'aveugle,

Merci de m'avoir répondu en tous cas.
Messages postés
20455
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
12 février 2021
8 290
La finance est un monde dématérialisé, vous pouvez travailler sans prendre de risque
C'est exactement ce que pensait Kerviel.
Si vous avez besoin que la banque avance l'argent, il y a un risque.
Peut-être pensez vous le contrôler et le maîtriser (comme Kerviel), peut-être pensez vous pouvoir facilement et rapidement rattraper vos pertes (comme Kerviel).

Dans ce cas, je ne crois pas qu'il s'agisse d'évasion fiscale. Mais seulement d'optimisation
Quand on commence à jouer sur les mots comme ça... c'est généralement plus pour se convaincre soi même que pour convaincre les autres.
Déclarer les revenus en France, mais pas les bénéfices... si par revenus vous parlez de CA, je vois pas comment ça ne peut pas être de la fraude (vous déclarez avoir une entreprise qui ne fait pas de bénéfices alors qu'elle en fait). Si par revenus, vous parlez du salaire que vous vous donnerez, c'est certainement une fraude à l'URSAFF.

Maintenant, manifestement, vous êtes décidé et n'écouterez pas les mises en garde. Peut-être parce que vous avez vraiment bossé votre dossier et avez déjà traité ces mises en garde il y a plusieurs mois, ou parce que vous savez que vous avez raison.

Donc on en reviens au conseil que je vous ai donné, aller directement voir le banquier et présentez lui votre dossier, et vous verrez sa réaction.
Manifestement, la solution emprunt bancaire ne fonctionnera pas même avec une maison en garantie.

Votre réponse à la "Stéphanie de monaco" me fait penser à tout ce que raconte le citoyen lambda (ni voyez aucun jugement) ou les journalistes idéologues de gauche. Kerviel est un cas sur des millions de traders en compte propre. Kerviel est un individu qui travaillait pour une banque et qui n'avais jamais vu rien d'autre de sa vie qu'une salle de marché, Kerviel a eu un problème humain car le gars ne savait pas s'arrêter. Il était déséquilibré et vivait dans le milieu. D'autres boivent , jouent aux jeux ou tabassent leur femme. En ce qui me concerne j'ai 15 ans de méditation et de yoga intensif derrière moi et je sais vivre avec 500€/ mois. Je vis à la campagne et je compte monter ma boîte. Il y a en général une grosse différence entre les traders salariés qui ont fait les études pour ça et ceux qui après avoir eu pleins d'expériences font du trading en compte propre. Je ne fais pas ça pour me vautrer dans le luxe, je fais ça pour la liberté qu'on perd chaque jour en tant que salarié.

Et non il ne s'agit pas de jouer sur les mots : aller faire un tour sur des sites de juristes et avocats fiscalistes pour société et vous verrez qu'ils emploient des termes pour parler d'optimisation tout en ayant pignon sur rue. Eux savent qu'il y a une frontière un peu floue entre fraude et optimisation. Les gros bonnets peuvent prendre plus de risque car les procès peuvent valoir le coup. Un petit bonnet comme moi a intérêt à être bien carré avec le fisc (mon mail est parti et je demanderai un rescrit fiscal) car je n'aurai pas les moyens pour tenir un procès.

Soyez sans crainte, j'ai les oreilles bien ouvertes! J'essaie d'être extrêmement rigoureux. C'est ça l'optimisation fiscale.

J'écoute tous les avis mais le sujet de la fiscalité comme celui de la bourse est tellement clivant que j'ai l'habitude des réactions épidermiques ou prudentielle de la part d'individus que je considère aujourd'hui comme formaté par la propagande moralisatrice de gauche qui s'indigne sans connaître grand chose au sujet (même lorsqu'ils prétendent le contraire).

La morale, je me la vois de mon côté. On peut pratiquer l'optimisation fiscale et le trading et avoir des valeurs.

Merci à vous pour les liens en tous cas!