Dernier vivant

Signaler
-
Messages postés
35147
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
-
Bonjour,
J'ai acheté une maison avec mon mari il y a 1an1/2 Et nous avons signé une donation au dernier vivant. Nous sommes une famille recomposée, il a 3 enfants d'une première union et mois 2 enfants, pareil d'une première union. Pas d'enfants en commun.
Je viens d'apprendre, que si mon mari ou moi decedons, un ou les enfants peuvent demander leur part. Du coup , le survivant n'aurait plus l'usufruit ? À quoi cela sert donc de payer pour celà si les enfants refusent ? Je suis complètement larguée.
Merci pour vos réponses.
Bien cordialement
Sefy

2 réponses

Messages postés
35147
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
15 044
Du coup , le survivant n'aurait plus l'usufruit ?
Pas du tout.
La donation au dernier vivant permettra au conjoint survivant de recueillir l'usufruit portant sur tous les biens dépendant de la succession de son époux.
Ses enfants n'auront que la nue-propriété.

Ainsi l'époux survivant aura toujours sa part dans la communauté + l'usufruit sur celle dépendant de la succession.

Je viens d'apprendre, que si mon mari ou moi décédons, un ou les enfants peuvent demander leur part.
Ils n'auront pas à la demander car par les seuls effets de la loi ils l'auront déjà recueillie à l'instant même du décès de leur parent.

Mais l'usufruit étant récupéré par le conjoint survivant, ils ne pourront jamais vendre la nue-propriété uniquement.
Aucun acquéreur n'accepterait d'acheter une maison occupée en toute légalité par un usufruitier.

De plus, le conjoint survivant recueille le droit d'usage et d'habitation sur le logement et son contenu, lui permettant ainsi d'occuper les lieux seul jusqu'à la fin de ses jours.

Comme vous pouvez le constater, le conjoint survivant est doublement protégé.
Merci beaucoup, du coup ses ou mes enfants ne pourront pas nous obliger à vendre ou de partir pour récupérer leur héritage ?
Je pose la question car mon mari et ses frères et sœurs viennent de perdre leur papa, leurs parents avaient signé une donation au dernier vivant en 1964. Ils sont allés au notaire pour la succession, ils ont du renoncer à leurs parts pour que leur mère en ai l'usufruit et ça a coûté à ma belle mère environ 5000€. J'en conclus donc que mon mari pouvait refuser et demander sa part ?
Merci beaucoup, du coup ses ou mes enfants ne pourront pas nous obliger à vendre ou de partir pour récupérer leur héritage ?
Je pose la question car mon mari et ses frères et sœurs viennent de perdre leur papa, leurs parents avaient signé une donation au dernier vivant en 1964. Ils sont allés au notaire pour la succession, ils ont du renoncer à leurs parts pour que leur mère en ai l'usufruit et ça a coûté à ma belle mère environ 5000€. J'en conclus donc que mon mari pouvait refuser et demander sa part ?
Messages postés
35147
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2021
15 044
du coup ses ou mes enfants ne pourront pas nous obliger à vendre ou de partir pour récupérer leur héritage ?
Ils auront recueilli la succession, mais leur héritage ne sera pas disponible tant que le conjoint survivant sera en vie, puisqu'il détiendra l'usufruit sur le bien + le droit d'usage et d'habitation.