Prêt immo et questionnaire santé

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 11 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
11 janvier 2021
-
Messages postés
5
Date d'inscription
mardi 12 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
13 janvier 2021
-
Bonjour à tous,
lors de la souscription d'un prêt immobilier, on reçoit un questionnaire sur sa santé à remplir pour obtenir l'assurance de ce prêt. Je constate que de nombreuses personnes mentent au sujet de leur santé, mais en pratique, comment l'assurance se rend t-elle compte de la sincérité (ou non) des réponses ? J'ai 2 clients qui ont eu des épisodes dépressifs récents et qui ne l'ont pas mentionné dans les questionnaires. Comment l'assurance peut prouver qu'ils ont menti ? Par rupture du secret professionnel de leur médecin traitant ? Par le décompte des remboursements de la CPAM ? sachant que l'une est salariée et a bénéficié d'arrêt de travail, donc assez simple à démontrer mais que l'autre est artisan à son compte donc aucun arrêt de travail, mais des ordonnances pour anxiolytiques sur plusieurs mois...
Merci pour vos avis

4 réponses

Messages postés
14024
Date d'inscription
lundi 9 mai 2016
Statut
Contributeur
Dernière intervention
26 janvier 2021
4 061
Bonjour,

"c'est peut-être que l'assureur n'en a rien à faire de votre cas tant que vous ne demandez pas à être indemnisé, que ce n'est qu'à ce moment là qu'il enquête sur les dossiers médicaux et autres ?"

C'est un peu ça, mais pas tout-à-fait...
L'assureur n'a pas "rien à faire" de votre état de santé, sinon il ne vous soumettrait pas à un questionnaire.
Comme vous l'avez dit, il s'agit d'une déclaration sur l'honneur, et non d'un examen médical.
Cela permet à l'assureur d'accepter ou non de vous couvrir, et éventuellement d'ajuster le montant au niveau de risque.
Mais le jour où vous faites appel à lui, il va bien entendu étudier votre dossier. Il missionnera un expert médical qui aura accès à vos données de santé. S'il se rend compte que vous avez menti, il refusera de vous indemniser. C'est aussi simple que ça.

Cdt

Oui, ce qui est d'ailleurs tout à fait normal, mais je m'étonne du nombre de personnes qui mentent sur ces questionnaires... mais effectivement, vous avez raison, c'est le jour où l'on demande à être indemnisé que les problèmes se posent. Mais, en dehors d'arrêts de travail ou d'hospitalisation, je me demande comment font les assureurs pour découvrir les fraudes (sachant que les médecins traitant ne divulguent pas le contenu des dossiers médicaux à un assureur)... Après, peut-être la CPAM leur donne le décompte des prescriptions remboursées, ou alors par rapport aux journées d'indemnisations qui ressortent sur les fiches de paye....
Bonjour.

Une fois le dossier accepté par l'assureur, ce dernier n'a aucun moyen de prouver quoi que ce soit pour une telle pathologie.

Un assureur peut, en aval, demander à un candidat de se soumettre à des examens (aux frais de l'assureur).
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 11 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
11 janvier 2021

Merci Gitane. Cependant, il doit quand même y avoir moyen pour le médecin conseil d'aller farfouiller du côté de la CPAM, non ? Je n'ai aucune idée de leur fonctionnement, mais une prescription médicamenteuse sur plusieurs mois ça doit tout de même laisser des traces ? Je ne pense pas qu'un médecin traitant dénonce ses patients (bien qu'entre médecin traitant et médecin conseil, ça doit être possible...)
En fait, mon interrogation porte surtout sur "comment" font certains pour avoir des ennuis avec l'assureur du prêt, on voit régulièrement des personnes dire qu'ils se sont fait annuler leur assurance de prêt (avec toutes les conséquences désastreuses que cela apporte) au motif qu'ils ont menti sur le questionnaire de l'assureur... et je n'arrive toujours pas à comprendre comment ! Ou alors, c'est peut-être que l'assureur n'en a rien à faire de votre cas tant que vous ne demandez pas à être indemnisé, que ce n'est qu'à ce moment là qu'il enquête sur les dossiers médicaux et autres ?
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 11 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
11 janvier 2021

Oui, je précise pour mes deux clients (et leur épisode dépressif) qu'aucun n'a subi d'hospitalisation (ce qui là me paraîtrait facile à mettre en avant)
Bonjour, d'ailleurs je me suis toujours demandé si la CPAM savait exactement quels médicaments étaient prescrits et remboursés ou que seul le medecin traitant avait ces informations...
Messages postés
5
Date d'inscription
mardi 12 janvier 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
13 janvier 2021
1
Bonjour,

En ce qui concerne le questionnaire de santé , je déconseille à tous mes clients de mentir aux questionnaire de santé tout simplement parce qu' en cas de mensonge vous ne serait pas indemnisé. Et ca serait dommage de payé une cotisation pendant toute la durée du prêt pour que le jour J si il vous arrive quelque chose vous n'obtenez pas d'indemnisation. En ce qui concerne les MNO (maladie non objectivable) comme la dépression ou les maux de dos il faut demander à son assurance d'ajouter l'option. Il est courant que les assurances groupe donc fournit par la banque avec le prêt n'inclut pas les MNO mais une délégation d'assurance peut vous inclure l'option dans leurs contrats de base.

[Partie hors charte supprimée]
Dossier à la une