Prêt pour résidence principale, logement vendu occupé

Signaler
-
Messages postés
38893
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 janvier 2021
-
Bonjour,
Je suis actuellement à la recherche d'un appartement pour résidence principale (je suis pour l'instant locataire).
J'en ai trouvé un qui me plait et pour lequel la propriétaire accepterait mon offre. Problème, il est loué et occupé mais le locataire est lui aussi en train de chercher à acheter et projette de quitter les lieux avant l'été (mais bien sur tant qu'il n'a pas trouvé et donné son préavis rien n'est fait). En soit ça m'irait, je ne suis pas pressé, mais il faut que je regarde si je peux le financer.

J'avais consulté un courtier pour estimer mon budget, je lui demande donc ce qu'il en pense. Il me dit que si le logement est occupé ça revient à monter un dossier pour investissement locatif et du coup ça ne passe plus puisque les banques tiendraient compte du fait que je ne suis pas propriétaire. Il me dit que c'est peu probable qu'ils acceptent et encore moins sur une longue durée, et puis la charge de mon loyer actuel réduit ma capacité d'emprunt même en prenant en compte les loyers de l'appartement que j'achète. Et globalement la situation lui semble pas très saine.

Quand j'en parle à l'agente immobilière qui gère la vente celle-ci me met en contact avec la courtière de son agence (qui est aussi sa soeur). Elle me dit qu'il suffit d'aller voir ma banque et de leur expliquer que je veux un prêt pour une résidence principale pour un logement occupé qui sera bientôt libéré, bref, d'expliquer la situation honnêtement. À l'écouter ce ne serait pas une pratique surprenante et ça ne poserait pas (forcément) de problème à une banque de monter un dossier pour résidence principale sur un logement occupé. Elle me conseille aussi d'aller voir sa fille qui travaille au Crédit Agricole en lui disant que je viens de sa part (si vous trouvez que ça sent un peu le népotisme, je me suis également fait la remarque).

Alors est-ce que c'est effectivement quelque chose qui se fait et je peux faire confiance à ce qu'on me dit ? Ou bien est-ce que je suis tombé sur une bande de magouilleurs louches et je ferais mieux d'abandonner même si l'appartement est chouette ?

Merci à vous !

2 réponses

Messages postés
38893
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 janvier 2021
10 102
bonjour,

"... et du coup ça ne passe plus puisque les banques tiendraient compte du fait que je ne suis pas propriétaire."
Si, vous seriez propriétaire, MAIS pas propriétaire "occupant"... du moins tant que le locataire actuel est toujours en place.

Pourquoi ne pas aller voir VOTRE conseiller bancaire et lui expliquer la situation ?

cdt.
Messages postés
38893
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
11 janvier 2021
10 102
Petit rajout :

"mais bien sur tant qu'il n'a pas trouvé et donné son préavis rien n'est fait" </souligne
Donc, d'après cette phrase, le bailleur n'a pas encore mis son logement en vente... parce que, si ce logement avait été déjà mis en vente, le locataire actuel aurait un droit de préemption ET n'aurait pas à donner son propre congé (au passage : on ne donne pas son préavis, on donne son congé <souligne>avec
un préavis de 1 ou 3 mois selon le cas), mais devrait quitter ce logement au plus tard le dernier jour du bail en cours... qui est à quelle date ?
Le bailleur, sachant apparemment (?) que son locataire cherche à acheter un logement, attend-il que son locataire lui ait donné son congé pour mettre en vente son logement ?
Messages postés
10449
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 janvier 2021
4 671
Les propositions de l'agent immobilière me paraissent plus proches du népotisme ou du service contre service que de la magouille à proprement parler. Il est plus raisonnable de vous ranger aux sages conseils du courtier que vous avez consulté.

Le problème que je vois, au delà du crédit à obtenir, c'est surtout que le fait de pouvoir aménager dans ce logement ne repose que sur les dires de l'actuel locataire. Savez-vous à quelle échéance est son bail ? S'il ne trouve pas de logement qui lui convient, vous risquez de l'avoir sur les bras encore pour un moment, voire de devoir lui signifier son préavis de départ 6 mois avant l'échéance du bail, en espérant qu'il parte sans histoire et que d'ici là les loyers soient payés.

Bref, l'aventure !
Dossier à la une