Projet de construction contre le mûr du voisin

Signaler
-
 Marylaure -
Bonjour,
Nous habitons un lotissement aux maisons mitoyennes, chaque propriétaire ayant son propre mûr, il ne s'agit pas d'une copropriété. Il y a 30 ans, notre voisin à fait un mûr dans le prolongement du mûr qui sépare nos deux terrasses (dans le prolongement de son mûr, plus exactement le mûr adossé au nôtre). Ce mûr a été réalisé pour l'agrandissement de son logement (ajout de pièces à vivre). Aujourd'hui, nous souhaitons, dans le prolongement de notre terrasse, construire une pièce contre ce mûr pour lequel nous n'avons pas participé aux frais de construction. Avons-nous le droit de construire notre pièce contre le mûr du voisin, l'utilisant ainsi comme cloison, ou devons-nous construire notre propre mûr qui sera adossé à celui du voisin ? Je pense qu'il faudrait que nous construisions notre propre mûr mais j'ai besoin d'une réponse juridique à transmettre à l'entrepreneur en charge des travaux. Merci pour votre réponse !

2 réponses

Messages postés
30250
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2021
12 416
Bonjour,
Vous ne pouvez pas utiliser ce mur qui appartient au voisin et fait partie de sa maison.
Vous devez construire votre propre mur et mettre une isolation entre les 2 murs pour éviter les infiltrations.
Votre constructeur est-il vraiment un pro ? Avez-vous une autorisation d'urbanisme ?
Messages postés
30315
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
25 janvier 2021
1 426
bonsoir
le même doute aussi sur ce "pro" .
Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Pour l'heure, nous n'avons rien fait. Merci encore pour les informations communiquées, j'avais des doutes et votre réponse évitera bien des erreurs. Merci !!!
Bonjour

La réponse est que vous devez construire votre propre mur, comme déjà indiqué, et le fondement juridique en sont les articles 545 et 552 du code civil.
Je vous remercie beaucoup pour votre réponse. Pour l'heure, nous n'avons rien fait. Merci encore pour les informations communiquées.
Dossier à la une