Héritage maison principale

Aylouche
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 23 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
23 octobre 2020
- 23 oct. 2020 à 12:12
sleepy00
Messages postés
17445
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2022
- 23 oct. 2020 à 14:14
Bonjour,

Je suis dans une situation délicate. Suite à la naissance d'un enfant de mon concubin avec une autre femme, nous avons comme projet d'acheter une maison ensemble et plus tard nous marier.

Cet enfant n'était pas prévu et donc vient chambouler tous nos projets. Je pense donc à mon avenir dans cette maison et à la succession de la part de mon conjoint.

On a parlé de la possibilité de mettre l'acte de vente à mon nom uniquement pour m'assurer la propriété avec uniquement nos enfants en commun comme son enfant aura droit à son héritage (enfant abandonné filiation par décision de justice).

On a cherché toutes les options (usufruit, clause de preciput, donation etc) mais la loi revient toujours sur la part de l'enfant.

Pensez vous que c'est possible de mettre l'acte à mon nom et emprunter à deux ?

Sinon, avez des idées pour avoir la propriété exclusive de la résidence principale ? Que je ne me retrouve pas ou mes enfants en conflit avec cet enfant plus tard ...

Merci pour votre aide

6 réponses

condorcet
Messages postés
38337
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2022
17 554
23 oct. 2020 à 12:58
Pensez vous que c'est possible de mettre l'acte à mon nom et emprunter à deux ?
Les services de l'administration fiscale vont se frotter les mains.
En effet, par le truchement d'une telle procédure frauduleuse selon laquelle vous seriez seule propriétaire d'un bien financé par un emprunt contracté et supporté à parts égales avec votre compagnon serait, ni + ni - , une donation indirecte de sa part à votre endroit, un abus de droit très sévèrement sanctionné par la loi fiscale.

Sinon, avez des idées pour avoir la propriété exclusive de la résidence principale
Très simple.
Vous l'achetez seule, seule vous empruntez, seule vous assurez le remboursement de l'emprunt.........avec votre argent, bien sûr, ............à condition de disposer de moyens financiers ou revenus suffisants pour le prouver.
4
anemonedemer
Messages postés
30247
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2021
13 189
23 oct. 2020 à 12:17
Bonjour,
Vous ne pouvez pas déshériter cet enfant. Et il est préférable de vous marier avant d'acheter la maison.
1
Bonjour.

Un banquier refusera un tel schéma.

Cet enfant n'a rien demandé, mais il est là.
0
Gayomi
Messages postés
13131
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2022
6 696
23 oct. 2020 à 13:09
avez des idées pour avoir la propriété exclusive de la résidence principale ? Que je ne me retrouve pas ou mes enfants en conflit avec cet enfant plus tard ...
Il vous faudrait avoir des revenus suffisants pour acheter cette maison seule, la financer seule, et si vous vous marier il vous faudrait exclure par testament votre époux de la succession de cette maison.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
terrien16
Messages postés
454
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2022
239
23 oct. 2020 à 13:41
Bonjour
Cet enfant est là et votre compagnon est son père.
Il sera toujours sont héritier avec ses frères et sœurs, s'il en a
Comme dit plus haut si vous voulez avoir la maison pour vous seule, il l'acheter, la payer seule...
0
terrien16
Messages postés
454
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juin 2022
239
23 oct. 2020 à 13:48
Oups " son héritier" et "il faut l'acheter"
0
sleepy00
Messages postés
17445
Date d'inscription
mardi 31 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2022
5 277
23 oct. 2020 à 14:14
en cas de décès du père en 1er.
prévoir une attribution préférentielle de la maison et donation de la quotité disponible à vous et vos enfants communs.

et prévoir les fonds suffisant (sur un placement par exemple), pour compenser la part qui devra revenir à cet enfant.
0