Usurpation d'identité à but d'harcèlement morale

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 28 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
-
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 28 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
-
Bonjour,

Je suis face à un cas compliqué, donc si vous avec besoin de précision, je reste à votre disposition. Je cherche à défendre ma mère d'une personne qui c'est fait passer pour elle auprès de l'assistante social du service hospitalier où est interné mon grand père.

Mon grand-père à était hospitalisé le dimanche 23 août à 7h30 (Prise en charge par le SAMU à son domicile).
Mise en attente et prise en charge au urgence de l'Hôpital Trousseau vers 8h30 et
enfin transféré au service de Médecine Interne Post-Urgence (MIPU) de l'Hôpital Bretonneau vers 18h ce même jour.

Depuis le lundi 24 août, sa femme est a sont chevet.

L’assistante social du MIPU dit avoir reçu un appel d’une personne se faisant passer pour ma mère le mardi 25 août.La personne lui aurait expliqué que sa mère (la femme du patient) ne serait pas en capacité de s'occuper de son marie (Le patient).

Suite à çà, elle pris contact avec ma grand-mère pour lui faire part de cette appel.

Lui indiquant le numéro(?) qui l’a contacter, la femme du patient (ma grand-mère) l’informa que le numéro (?) qui l'avait contacté n’était pas celui de sa fille. Elle lui donna donc le vrai numéro de sa fille .

Pour faire suite (et pensent rappeler la même personne que la veille), l’assistante social tenta de joindre ma mère sur le numéro qui lui a été fourni par sa mère précédemment, n’arrivant pas à la joindre, elle lui laisse un message le mercredi 26 août à 10h54 sur sa boite vocale.

Je reçu un appel de ma grand mère ce soir là, qui me fis par de sa colère, au vu de ce que la personne de faisant passer pour sa fille, à dit au téléphone à l’assistante social.

Je pris donc la décision de rencontrer cette assistante social le jeudi 27 août.

Durant cette entretien, elle me fit part du quiproquo que j’étais moi aussi venue élucidé. Elle m’expliqua que le numéro (?) qui la contacté (et se présentant comme étant ma mère) le mardi 25 août n’était pas le même que celui fournit par ma grand mère .

Je lui fis donc le demande de me donner ce fameux numéro (?), qu'elle refusa de me donner pour des raisons de secret professionnelle.

Et je viens donc vers vous aujourd’hui pour savoir par quel moyen et/ou par quelle recours, je pourrais récupérer ce numéro de téléphone afin qu'il soit identifié et punie pour usurpation d'identité.

Merci d'avance de votre attention.

2 réponses

Messages postés
29668
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 septembre 2020
2 622
Bonjour,

Il faudrait que votre mère porte plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie pour que ceux-ci puisse obtenir le numéro et fassent des recherches pour identifier la personne.

Voir : https://www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-penal/usurpation-didentite
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 28 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020

Merci de votre réponse rapide, je vais me rapprocher d'eux lundi ou dans le weekend pour poser la plainte .
En espérant qu'il puisse avoir se numéro plus facilement que moi.
Bonsoir

Méfiez-vous à l’hôpital, ils racontent n'importe quoi, j'ai eu l'occasion de le vérifier deux fois pour mes parents.

l'assistante sociale hôpital m'a dit qu'elle avait essayé de contacter plusieurs fois et que je ne répondais pas, ce qui était faux, elle appelait je ne sais quel numéro et j'allais à l’hôpital tous les jours et elle n'était pas là par contre.

Un interne m'a dit que ma soeur avait donné son accord pour le transfert de ma mère vers une clinique or ma soeur n'a jamais jamais appelé, ni été appelée.

Bon courage.
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 28 août 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020

Merci, je reste méfiant, car il y a aussi une très grosse discorde familial qui me fait penser que la personne qui c'est fait passé pour ma mère est un personne de la famille.
Dossier à la une