Rechute accident de travail pendant le chomage

Signaler
-
 Fab69170 -
Bonjour,

Je viens vers vous pour avoir quelques renseignements, voilà j'ai eu un accident de travail le 25/09/2019, j'ai passer une irm et on m'a diagnostiqué deux hernies discales, j'ai donc été mis en arrêt de travail, j'ai effectué des séances de kiné et une infiltration, mon cas semblait s'arranger, j'ai donc été mis guéri par mon médecin le 11 mars 2020, et le 16 mars 2020 j'ai repris un autre travail chez un autre employeur qui me semblait plus en adéquation avec mon état de santé, mais le jour de mon arrivé mon nouvel employeur m'a en fait proposer à peu de choses près ce que je faisais avant à savoir des déplacements en centrales nucléaire, ce qui entraîne des milliers de km en voiture, des ports de charges lourdes, etc...
je suis quand même resté, j'avais vraiment envis de travailler, mais j'ai passer ma visite médicale d'embauche, et le médecin du travail au vu de mon état de santé, ne m'a pas mis inapte mais pleins de contre indication telles que pas de ports de charges de plus de 10kg, pas de grand trajet en voiture, pas de mouvement de torsion du buste.
voyant cela mon employeur a mis fin à ma période d'essai afin que je puisse toucher le chômage, je suis au chômage depuis le 7 avril, mais depuis début août, en étant au chômage, la douleur est revenu d'une façon vraiment intense comme après mon accident de travail, j'ai été voir mon médecin plusieurs fois, il m'as prescrits dans un premier temps des solupred pendant 11 jours, et après je suis retourné le voir et maintenant je suis sous morphine, c'est la seules chose qui me calme un peu, je dois repasser une irm le 31 août et après soit une infiltration soit une opération.
je voulais savoir si je pourrais prétendre à quelque chose par la sécurité sociale, sachant que sur mon certificat médicale mon médecin a marqué guéri mais avec risque de rechute ultérieurs, j'ai contacté la secu par mail et il m'ont dit de faire la demande à mon médecin d'un certificat de rechute, je voulais savoir, après il faut revoir le médecin conseil il me semble, mais si ma rechute venais à être accepté, serais-je de nouveau indemnisé par la sécurité sociale comme après mon accident de travail ? Et j'ai aussi fait quelques recherche sur internet, j'ai entendu parler de L'IPP pourrais-je prétendre à cela, en passant devant le médecin conseil j'imagine.

Désolé par avance de cet énorme pavé, mais je m'inquiète beaucoup, et je suis complètement désemparé, je pensais reprendre une vie normale et un travail, mais franchement la douleur est vraiment insoutenable.

Merci par avance de vos réponses

1 réponse

Messages postés
1459
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 septembre 2020
441
Bonjour,

Si votre médecin juge qu'il est nécessaire de faire un certificat de rechute avec arrêt par rapport à votre accident du 25/09/2019, vous transmettrez celui ci à votre organisme de sécurité sociale et à Pôle Emploi.
Le service médical le validera ou non et à ce titre la caisse vous indemnisera par une prise en charge au titre de la branche professionnelle (rechute accident de travail) ou au titre de la branche maladie si le service médical estime que ce n'est pas une rechute de votre accident de travail mais valide cependant votre arrêt (estime que votre arrêt est justifié).

Au niveau de l'indemnisation de l'arrêt si il est pris en charge au titre de la branche professionnelle :
extrait : https://www.ameli.fr/assure/remboursements/indemnites-journalieres/accident-travail
Et, en cas d'arrêt de travail, à des indemnités journalières : elles sont calculées sur la base du salaire journalier du mois précédant la rechute, mais elles ne peuvent être inférieures à celles que vous avez éventuellement perçues lors de votre arrêt de travail initial.

Par la suite, votre médecin établira un certificat final soit de guérison ou de consolidation si séquelles. Le médecin conseil se prononcera alors sur le fait que ce sont des séquelles indemnisables ou non. Si indemnisables, il se prononcera sur un taux qui fixera le montant de la rente d'incapacité permanente.

A noter pour qu'il y ait rechute : La rechute suppose un fait nouveau : soit une aggravation de la lésion initiale, soit l'apparition d'une nouvelle lésion résultant de l'accident du travail.

N'hésitez pas à appeler votre caisse qui aura accès direct à votre dossier.

Ce lien concerne l'indemnisation d'un arrêt maladie "simple" : https://www.ameli.fr/assure/remboursements/indemnites-journalieres/arret-maladie
rubrique sans emploi en arrêt maladie

Cdt
Merci de tout ses renseignements bien détaillé, je vais voir mon médecin ce soir.

Je vous tiendrais au courant.
Passer une bonne journée
Dossier à la une