Analyse fiscale succession d'une personne décédée avant d'avoir opté

Signaler
-
Messages postés
34333
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2020
-
Bonjour,
Mon père est décédé avant d'avoir opté pour la succession de sa sœur.
Je dois donc accepter la succession de mon père puis j'hériterai entre autres de son droit d'hériter de sa sœur et de son droit d'option sur cet héritage.
Je compte accepter également cette seconde succession.
Mais sur le plan fiscal, est-ce analysé comme une seule succession taxée à 55% (tante/neveu) ? ou comme deux successions, sœur/frère à 35/45% puis père/fils selon barème ?
Merci d'avance pour votre aide.

3 réponses

Messages postés
34333
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2020
13 964
Mais sur le plan fiscal......................,
..............comme sur le plan civil, vous ne recueillez pas la succession de votre tante paternelle.
Dès lors qu'elle est décédée avant son frère, votre père a donc recueilli sa succession.

Bien qu'il ne se soit pas manifesté, votre père est sensé avoir recueilli la succession de sa soeur à défaut d'y avoir renoncé.

Votre situation est donc claire.
Vous héritez directement de votre père dont la succession est dorénavant composée de son patrimoine personnel et de celui hérité de sa soeur.

Vous êtes assujetti aux droits de succession prévus entre parent-enfant et non entre tante et neveu ou frère et soeur.

Par contre si votre père ne s'est pas acquitté des droits dont il était redevable vis à vis de sa soeur aux taux de 35 ou 45 %, la charge de cet impôt vous incombera.

En contrepartie, vous pourrez inscrire au passif de la succession de votre père cette dette envers le Trésor Public, qu'il a laissée impayée à son décès.
Merci pour votre réponse.
Cependant que veut dire la phrase "Bien qu'il ne se soit pas manifesté, votre père est sensé avoir recueilli la succession de sa sœur à défaut d'y avoir renoncé" ?
Je croyais qu'en vertu de l'article 775 du code civil, JE devais accepter ou refuser cette succession de ma tante ?
Merci d'avance.
Messages postés
34333
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2020
13 964
Cependant que veut dire la phrase
Qu'un héritier hérite sans l'avoir demandé.
La loi lui permet de refuser la succession en déposant une renonciation auprès d'un tribunal.
Cette renonciation lui interdit de prélever quoi que ce soit dans une succession et de ne pas payer les dettes et les droits de succession.
(pour faire simple)

Je croyais qu'en vertu de l'article 775 du code civil, JE devais accepter ou refuser cette succession de ma tante ?
Bien sûr.
Vous pouvez renoncer à la succession de votre tante au nom de votre père.

Tel n'était pas la sens de votre question qui était de savoir quel serait le taux d'imposition appliqué à votre cas.

Attention cependant de ne rien accepter de la succession de votre tante.
Le moindre acte rendrait caduque votre renonciation.

Vous avez d'ailleurs tout intérêt d'y renoncer avant que l'administration fiscale ne vous relance en vous demandant de souscrire une déclaration de succession la concernant .
Dossier à la une