Placement en foyer pour enfants désobéissant [Résolu/Fermé]

Mademoiselle-Malboro 1 Messages postés vendredi 22 janvier 2010Date d'inscription 22 janvier 2010 Dernière intervention - 22 janv. 2010 à 20:46 - Dernière réponse :  Soso
- 31 juil. 2017 à 13:28
<gas>Bonjour, voilà ma fille de 12 ans risque de se faire placer en foyer car elle a des problèmes de disciplines. J'aimerais savoir comment est la vie là-bas ? Car malgrès toutes ses bêtises ça reste ma fille, je l'aime malgrès tout. Merci d'avance pour vos réponses.</gras>
Afficher la suite 

31 réponses

Utilisateur anonyme - 11 juil. 2010 à 11:02
+146
Utile
Bonjour,

Il faut bien réfléchir à toutes les solutions possibles avant d'envisager un placement en foyer, ce n'est pas un acte anodin et vous le savez et qui peut avoir "inconsciemment ou pas" des conséquences d'ordre psychologique sur votre enfant du fait de cette séparation même temporaire qui se traduira au niveau scolaire, affectif, relationnel...

Ce laps de temps où vous serez séparé peut être ressenti par votre enfant comme un abandon de votre part et qui plus tard et je dis peut être que ce sentiment se retrouvera à chaque séparation et sera vécu comme une souffrance...Cette "cassure" avec son environnement familial sera comme une fissure dans sa vie et rien ne pourra la combler...

Votre fille à des difficultés avec la discipline, c'est peut être une façon à elle de vous faire comprendre qu'au fond d'elle, il y a des choses qui la perturbent et il ne faut pas perdre non plus de vue, qu'elle est en pré-adolescence, âge on veut se démarquer, se rebeller, faire la grande en quelque sorte !

Avez vous envisagé de consulter un spécialiste pour les adolescents, il peut vous aider à trouver le fil de ce débordement d'énergie...?!

Il y a aussi le sport qui peut en partie apporter à votre fille, un centre d'intérêt qui pourra orienter son comportement de manière bénéfique...

Un placement en foyer me semble t-il doit être le dernier recours après épuisement de toutes les solutions existantes ?!
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
bonjour, j'ai moi aussi une fille de 14 ans j'ai reçu une lettre du tribunal ma fille sera placé en foyer, car elle refuse l'autorité , ma fille ne le sait pas encore elle le saura le 13/02/13 comment réagir que dois je faire pour moi car je sais que je tiendrais pas le coup je suis divorcée et le papa n'a pas la garde il la voit en lieu sécurisé, merci de vos réponse
*$^mplokijhèuy-gtfrdk)àolpokçij_huygtvrfdsk - 28 mai 2017 à 15:21
je vous remercie mais je voudrai avoir un numéro de téléphone pour mettre mon frère dans une maison de redressement
Bonjour merci mais mois c est différent. Mais je pense m orientait vers foyer famille d accueil
+54
Utile
Je vous donne des nouvelles de ma fille. Elle est inscrite au foyer mais ne veut pas y rester donc elle est chez moi. Depuis septembre, elle a été encore virée de 2 collèges. Ce qui fait qu'en tout elle s'est faite virer de 3 collèges. Elle est déscolarisée depuis mi-décembre. L'inscription pour un nouveau collège doit se faire sous peu. Même si elle ne reste pas au foyer, elle fait partie de l'effectif donc des éducateurs s'occupe d'elle. Elle va être suivie par le centre de soins pour ado qui va lui faire faire du theatre thérapeutique pour la gestion des émotions et la communication. C est de pire en pire avec elle. Tous les jours ce sont des conflits. Elle me crie dessus, m'insulte, casse tout dans la maison, crache partout, me frappe. Elle fréquente des personnes peu recommandables. La gendarmerie m'a contacté car mon phone est ressorti dans le cadre d'une procédure judiciaire. En fait lorsque je me suis rendue a la gendarmerie, le gendarme m'a dit qu une personne a appelé mon numéro. En fait cette personne c'est sa meilleure amie (15 ans et déjà mère d'un bébé de 3 mois). Cette amie était sur écoute car les gendarmes sont intervenus chez elle pour détention d'arme à feu (arme chargée). Ils ont récupéré l'arme. Lorsqu'ils ont pris l arme, cette "meilleure amie" a appelée ma fille sur mon phone pour lui dire que les gendarmes ont pris l'arme. Donc le gendarme m'a dit votre fille savait qu'elle avait une arme. Maintenant les gendarmes veulent entendre ma fille pour qu'elle dise qui a donné l'arme a cette amie. En fait les gendarmes savent que c'est un majeur qui a donné l'arme, ils ont une petite idée de qui ça peut être mais ils n'ont pas de preuve alors ils veulent interroger ma fille. Elle m'a assuré qu'elle ne sait pas qui a donné l'arme et que de toute façon même si elle le savait elle ne dirait rien.
Je vis un vrai cauchemar. Maintenant, elle sort. Elle est toujours fourrée chez cette fille. Je ne peux rien dire sur sa copine sinon elle pète les plombs. Samedi, elle est sortie toute la nuit. Hier elle est partie a 10h30 le matin. Je ne l'ai revue que ce matin à 7h00. Je ne dors pas quand c'est comme ça, c'est horrible.
Alors je dis aux personnes qui n'était pas d'accord avec le placement administratif et qui m accuse d'être une mauvaise mère que je préfère la savoir placée que dans la rue avec de dangereux délinquants. D'ailleurs je vais tout mettre en oeuvre (avec beaucoup de tristesse car j'aime ma fille plus que tout) pour que son placement devienne un placement judiciaire. Comme cela quand elle partira du foyer se seront les gendarmes qui la ramèneront au foyer. JE N EN PEUX PLUS.
+48
Utile
Bonjour je m'appel Jimmy 19 ans de placement en foyer et famille d'acceil j'ai 20 ans aujourd'hui je ne conseil à personne de mètre son enfant en placement ces beau c'est rose et en faite c'est un pure cochemard surtout à 12 ans mais c'est pas partout pareil au clair les risque de mètre votre enfant au foye bêtise à volonté, frecentation pas toujours cool, drogue ou risque d'être mouiller dans des histoire louche, fugue et le pire pour des parent elle vous dirra sur et sertien (vous m avez abandonné. Je dramatise pas c'est la vrai vie c'est loin d'être rose je riste disponible pour vous
lce13008 6 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 28 août 2013 Dernière intervention - 24 août 2013 à 14:09
+37
Utile
Madame, je me suis inscrite sur le site spécialement pour vous répondre. Oui, vous avez raison de CULPABILISER. Ce que vous faites n'est pas acceptable, et j'espère que votre fille vous rendra la monnaie de votre pièce une fois majeure.

J'ai été placée en foyer à cause de mon comportement pré-adolescente. Je n'en remercie pas mes parents, que je juge indignes d'être parents. Il faudrait un permis pour en élever ... et je sais de quoi je parle puisque aujourd'hui je suis mère. Aujourd'hui je travaille sur les marchés financiers, en tant que gestionnaire de fonds (et j'ai été détectée "précoce". Ca m'aurait bien aidée d'être dépistée avant, enfin bon, tout le monde me prenait pour une moins que rien, et personne n'aurait parié un euro sur moi à l'époque) et j'ai réussi ma vie envers et contre tout et en particulier contre mes parents (qui n'ont pas eu honte de me placer en foyer) et contre le foyer (qui ne voulait pas me laisser faire d'études et qui m'a laissé de lourdes séquelles).

J'ai vécu des choses horribles en foyer (et n'allez pas croire que j'exagère). Je peux vous prouver tout cela et je suis disponible pour en discuter avec vous par mail ou par téléphone :

D'ailleurs, je n'ai jamais compris comment on osait encore appeler ces endroits "foyers". Dans un foyer, on ne se bat pas dans les couloirs ou dans les souches, on ne se drogue pas dans les jardins, on n'a pas de geôliers qui attendent l'oeil rivé sur leur montre la fin de leur service...

- Fréquentation de gens qui sortent de prison (ou qui sont en passe d'y rentrer)
- Fréquentation de jeunes errants qui ont vécu dans des pays en guerre et qui ont du passer les frontières seuls avec peu d'argent (et des comportement délinquants).
- Fréquentation de cas sociaux (jeunes-filles prostituées par leurs parents etc, avec les séquelles que cela implique).
- Des viols (oui DES)
- Des agressions (oui DES)
- Le vol de mes affaires/ le racket : je suis même tombée par la fenêtre du premier étage et personne n'a appelé les pompiers.
- Drague par des éducateurs de sexe masculin, gifles, humiliations, intimidations ...
- Nombreuses fugues dont certaines auraient pu mal tourner..
- J'ai comparu devant un tribunal pour des faits commis par d'autres personnes du foyer (enlèvement, séquestration, coups et blessures volontaires avec arme). Je n'avait pas osé appeler la police. J'ai pris un an et demi de sursis/mise à l'épreuve + contrôle judiciaire.
- J'ai eu un enfant à 17 ans (comme la plupart des jeunes filles de foyers qui à 20 ans sont déja trois fois mères de trois pères différents, dont aucun ne ressemble au gendre idéal ...) pour me reconstituer un semblant de ... famille. Evidemment le père de mon enfant est un junkie qui me battait (rencontré au foyer). Il m'handicape dans ma vie de tous les jours jusqu'à maintenant. Il a fait trois fois de la prison depuis la naissance de mon fils et me harcèle entre deux séjours en détention. J'ai eu droit à pleins d'enquêtes sociales quand j'ai eu mon fils (forcément une mère jeune bien connue par l'aide sociale à l'enfance, ça fait peur).
- J'ai toujours depuis peur d'être abandonnée, je suis très sensible, incapable d'être heureuse pour de vrai. Je n'ai plus confiance en mes parents que je met à l'écart de ma vie. Je m'en suis sortie toute seule (non sans mal et sans expériences traumatisantes). Je considère mes parents comme des TARES. Il ne viendront ni à mon mariage ni à un quelconque événement important pour moi. J'espère qu'ils culpabilisent, qu'ils sont rongés par le remord.
- J'ai été changée de foyer un nombre incalculable de fois avec à chaque fois perte de mes repères.
- J'ai fait la manche et dormi dehors (exclusion de foyers)
- J'ai été travailler dans des bars ou j'étais entraineuse pour payer mes études. Et croyez moi c'est dans ces bars que vous retrouverez beaucoup de filles placées en foyer. Ou même dans la prostitution.
- Je me met à pleurer quand je vois une jeune femme qui est avec ses parents en train de diner au restaurant ou autre ... Je ne supporte pas cette vue.

JE N'AI JAMAIS PRIS DE DROGUES contrairement à la majorité des enfants placés (des enfants perdus, dont quelques uns ne sont plus là aujourd'hui pour en parler ...). Je ne suis pas non plus convertie à la religion musulmane (je suis athée) et je ne suis donc pas dans des mouvements islamistes radicaux (comme le sont beaucoup d'anciens enfants placés, tant ces mouvements font du prosélytisme auprès des ados en rupture familiale).

ET SURTOUT je suis la seule à avoir vécu en foyer (que je connais) à m'en être sortie. J'entend par là : à avoir un métier intéressant, à vivre dans un appartement du parc locatif privé (et non en foyer ou en HLM), à avoir fait des études (on était quatre à avoir eu le bac ... sur une centaine d'adolescents, et encore je l'ai eu à plus de 20 ans, c'est à dire quand je n'étais plus en foyer). Tout le monde me prend pour une fille à papa-maman, s'ils savaient ... J'aurais probablement réussi beaucoup mieux dans des conditions normales. Sans passer par des situations dramatiques et inextricables. Dans mon cas, mon fils a été un peu ma carte "vous êtes libéré de prison". C'est pour lui que j'ai repris mes études et fait le ménage dans ma vie. Parce que je ne veux pas qu'il connaisse le quart de ce que j'ai vécu avant l'âge de 15 ans.

Vous qui vous plaignez des mauvaises fréquentations de votre fille, vous la jetez délibérément dans la gueule du loup.

SI VOUS AVEZ UN SEMBLANT D'HUMANITE, OU TOUT SIMPLEMENT QUE VOUS AYEZ DES PRINCIPES ET DES VALEURS, VOUS SAVEZ CE QU'IL VOUS RESTE A FAIRE.
lce13008 6 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 28 août 2013 Dernière intervention - 24 août 2013 à 14:13
Excusez moi pour les fautes et pour le ton. J'ai écrit d'une traite et sûrement en prenant les choses trop à coeur. J'espère que cela ne dénature pas le message que j'ai voulu vous faire passer, à vous et à tous les autres parents qui envisagent un jour de se débarrasser de leurs enfants.
PS: ma mère et moi étions dans la même situation que vous quand s'est décidé mon placement. Si cela vous intéresse, je peux vous donner des idées pour vous sortir de cette situation, sans en arriver à de pareilles extrémités.
Bonjour Ice13008
Je suis intéressée par tes solutions. J'habite la Martinique donc ici peu de solutions comme en métropole. Pas de famille en métropole. Je suis au rsa donc pas d'argent pour un internat classique. Pas de famille qui veuille ou qui peut la prendre ici en Martinique. J'ai vu des psychologues depuis la 6ème, elle a eu une éducatrice spécialisée, son père ne veut pas la prendre (il habite la Dominique, une ile juste à coté, ça aurait été l'idéal). Je n'ai aucun contrôle sur elle. Dés que je l'a puni (ordinateur, interdicition de sortie...), elle fait des crises, casse tout dans la maison , attrape un couteau pour que je ne l'approche pas, me frappe si je lui saisie le bras. Et c'est tous les jours. Elle a été renvoyée du collége depuis la mi-mai pour avoir menacé de mort une employée du collège. Très bonne élève en primaire (tableau d'honneur, félicitétions depuis la grande section et tous les trimestres jusqu'en CM2). En 6ème : dégringolade totale (6 de moyenne). Je vais avoir 50 ans, je vieillis et là mes forces physiques et psychiques commencent à me lâcher. Alors pour éviter ces conflits et ces crises qui un jours se termineront mal, je cède. La solution pour les psy.: une séparation d'avec moi car selon eux le problème c'est moi. Séparation pour mieux se retrouver. Je sais que si je la garde elle tombera dans la délinquance. Alors tant pis si on me culpabilise mais il faut que je fasse ce que l'on m 'a proposé en dernier recours : le foyer. Et elle avait été prévenue plusieurs fois dont la dernière en avril et pourtant en mai : conseil de discipline). Elle n'en a rien eu à faire des avertissements. Je tente le tout pour le tout. Si je ne tente rien et que lorsque si un malheur arrive je me dirais pourquoi ne l'ai je pas séparé de moi ? Là aussi je me sentirais coupable. Coupable de ne pas avoir essayé. Si avec ça vous avez comme vous dites des solutions donnez les moi, je les accepterai volontier. De toute façon je peux enlever ma fille de là quand je veux si ça ne va pas mieux. Merci de m'avoir répondu et je te trouve très très forte. Au fait, ma fille comprend son placement (elle souffre de la situation de conflit qu'il y a entre nous).
lce13008 6 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 28 août 2013 Dernière intervention - 28 août 2013 à 19:26
Bonjour,

Merci infiniment de m'avoir répondu ..

Donc cette jeune fille n'a personne d'autre que vous (qui voulez la mettre en foyer). C'est triste. Je ne connais pas assez bien votre situation pour vous dire que c'est la cause de son mal-être mais puisque vous n'avez pas la possibilité de l'envoyer ailleurs, il va falloir que vous la trouviez cette cause. Il y en a FORCEMENT UNE.

Des délinquants je n'en connais que de deux sortes : des pauvres et des fous. Si votre fille mange à sa faim, c'est que forcément elle a un grave problème autre. Imaginez qu'elle ai vécu quelque chose de grave et qu'elle ne vous en ait pas parlé? Ou que vous n'en avez pas compris la gravité ? DIALOGUEZ bon sang. Et si elle ne veut pas forcez la. Et surtout RASSUREZ LA elle doit se faire peur à elle même par ce comportement qui est autodestructeur puisque c'est du SUICIDE FAMILIAL ! Elle va juste se couper du monde normal et rencontrer pleins de gens qui vont la conforter dans sa façon d'être. Elle va devenir encore plus fragile intérieurement, encore plus forte extérieurement. Elle aura sûrement beaucoup de ressentiment ...

Vous savez, je ne veux pas faire donneuse de leçons. Je pense seulement que les foyers sont totalement destructeurs. Et qu'il y a de la mesure pour tout. Je ne sais pas qui est votre fille mais je doute fort qu'elle mérite vraiment de se trouver dans un endroit pareil. Je ne sais pas ce qu'en dit votre psy mais s'il estime qu'il vaut mieux pour elle qu'elle se retrouve avec des délinquants, poussée à faire la manche pour leur payer leurs cigarettes (et c'est pas le pire des exemples que je pourrait vous sortir cf mon premier post) , alors moi je ne dis plus rien ! Et si votre fille a encore envie de vous retrouver après son placement (4 ans à tirer d'ici sa majorité, à moins qu'elle ait un enfant !) , je mange mon acte de naissance devant vous !

Ah, et vous rêvez quand vous pensez que vous pourrez enlever votre fille de la quand vous en aurez envie. De nombreux posts sur Internet témoignent du contraire et j'ai personnellement constaté le contraire. A midi encore, j'ai déjeuné avec une mandataire judiciaire qui m'a dit le contraire également. Des associations d'ailleurs s'engagent contre cela.

Placer son enfant n'est pas anodin. Tous les parents d'enfants terribles ne le font pas ! Et HEUREUSEMENT ! Et pourtant les ados terribles sont légion.

Bref, je trouve ça triste. J'essaie de vous secouer comme d'autres personnes ont tenté de le faire avec ma mère quand j'ai été placée. Elle en était furieuse et je pense que vous l'êtes aussi et je m'excuse pour cela. C'est juste que je ne peux pas lire ça. J'ai envie d'éviter un drame et en même temps je ne suis pas sûre de pouvoir éviter quoi que ce soit ...
+24
Utile
moi j ai mes fils qui sont en famille d acceuille depuis 2 ans
et c tr dur pour les récupérer je me bat
vous savez une fois placé c tres dur de les ravoir
moi je vous conseille de garder votre fille
avec vous le foiyer je connais quan j etait jeune je suis passé par la
et jen et pas des bon souvenir
batter vous pour votre fille sil vous plait
elle risque de pas vous pardonné plus tard car vous laurais laissez partir
sans rien dire voila madame
+17
Utile
Je suis passé par foyer, famille d'accueil de l'âge de 9ans jusqu'à mes 18 ans.
Je faisait n'importe quoi, collé toutes les semaines au collège puis au lycée. Turbulent et ne reconnaissant aucune autorité, j'ai été placé de force par un juge.
Ça m'a énormément apporté et j'ai énormément appris grâce a une famille d'accueil super. Maintenant j'ai 20 ans et j'ai eu mon bac avec 14.97, et je suis en 2ème année de BTS avec pour l'instant une moyenne de 14.80.
Certes j'ai été privé de mes parents mais maintenant je suis une homme bien (enfin j'espère)
Réfléchissez bien, c'est un acte grave de placer un enfant, ça doit être réfléchi.
Une fois placé c'est le juge pour enfant qui décide du reste.
Choisissez bien et pensez surtout a votre santé, quand on voit toutes ces mères seule qui se suicide a cause de leur(s) enfant(s) turbulent ...
venima 1 Messages postés samedi 31 août 2013Date d'inscription 31 août 2013 Dernière intervention - 31 août 2013 à 12:04
+12
Utile
bonjours, jai 14 ans et je suis suivis par deux assistante social et une personne daide au victime qui travaille pour la justice , ya une semaine les assistante social on proposer a la miable le proges du foyer pour et leur on lesser une semaine pour dire oui ou non et si mes parent dit nn et bein sa sera plus a la miable et le procureur me placera de force , je vais vous expliquer mon cas vite fait . Ya 1 environ jai ete victime de au college dun garcon il mavait blesser asser grillevement au bras et menacer et jai subi un enfaire au college et il a fallu 7 moi pour que les prof se rende compte quil et dengereux pour le virer , et mon defaut cesde ne pas parler et vers le moi de septembre 2012 jai commencer a subir des attouchement sexuel par des garçon et il ettais nombreux et comme moi je ne dit rien a personnes de se qui marriver et bein une fois au moi de janvier sa a degenerer et ils ont essayé de me voiller et je me suis pas laisser faire et il mon blesser laigerment au ventre et je lai cacher sauf que je nen pouvais plus et jai craquer et je lai dit a une amie et apres ces aller au gendarme et la sa nempeche pas que sa continue jai peur et je le dit pas, sauf que les personne savent que il mee reariver des truc mais ne savent pas quoi et la ya quelle que jour je recois des message inssistant dun copain a mon frere pour coucher avec moi mais moi je veut pas mais il insiste jai peur que si je le croise quil me viole . voilla la on je suis je suis en danger et comme mes parents travaille tout le temps ils sont jamais la pour moi et le travaille les mais dans une pas bonne santer et moi je veut pas leur faire plus de soucis comme sa et le truc ces que le procureur , laide au victime , et les gendarme on fait chaqun un contrendue sur mon cas et lon donner au assistante social et resultat conclusion ils veullent me mettre en lieu securiser et si mes parents disent nn et bein ces le procureur quil fera et le truc ils savent pas tout et si ils apprennent ce quil marrive encore je serais encore plus dans la merde et je riscerai de plus voir mes parent et moi pourtant je suis une ado qui nes pas terrible ces moi qui fait le menage cher moi qui prepare a manger a mes parents et qui fait le menage au commerce de mes parent et qui travaille aussi , mais sa biensur faut paq que les assitante sosiale le sache . silvouplais je voudrais des conseille pour mensortir
Myosotis1110 6 Messages postés samedi 31 août 2013Date d'inscription 31 août 2013 Dernière intervention - 31 août 2013 à 14:13
+9
Utile
La majorité du temps, les placements ne sont pas choisis mais ordonnés pas le Juge des Enfants pour des raisons de protection du mineur, protection contre lui-même parfois. Il est conseillé de travailler au mieux avec les éducateurs ou assistantes sociales de l'ASE ounde l'AEMO afin de tenter de comprendre les raisons des dysfonctionnements familiaux ou de l'enfant pour tenter d'y apporter des réponses adaptées. La séparation peut parfois en être une.
+8
Utile
Ce n'est pas à partir de l'âge de 10 ou 12 ans qu'il vous faut commencer à sanctionner vos enfants. Il fallait le faire bien avant. Alors au boulot et bonne chance!!
un fille comme sa - 2 juin 2011 à 10:41
je suis comme vous avec ma fille de 6 ans pourtant c pas faute non plus de tout faire qu'est ce que sa donne pour vous?
bonjour je suis un papa jai 3 enfants de 6 et 4 ans et un bebe de 10 mois ils sont placer dans un foyer provisoirement jusquau moi de septembre a cause de leures mere qui a dit quelle les fraper jai tous quesque qu ils faux pour eux une grande maison un travail stable comment faire pour les sortire de la jai un avocat jai fait apel et le délébére et pour le mois de septembre aider moi svp merci.
lalunettedesoleil - 25 août 2011 à 11:06
Ma fille ses pareil elle pars en famille mes elle ne veut pas ya t-il une solution svp
sanction ,sanction ......... Un enfant se doit de recevoir une bonne éducation avec ses régles et tout le tralala après si dés le depart avec votre enfant les choses sont bien définits il n'y aura aucuns problèmes et vous n'aurais pas besoin d'en venir à une sanction qui soit dit en passant fait un peu préhistorique
c'est franchement minable ce genre de réponse!!!il vaut mieux se taire plutot que d'accabler des personnes qui sont dans une détresse dont on à pas idée...quand on n'a pas d'enfant difficile,on n'a pas d'avis!!! et je sais de quoi je parle,j'ai un champion du monde...ALORS MERCI de participer pour apporter quelque chose...
+8
Utile
bONJOUR ,

je suis en foyer depuis plusieurs années , j ' ai vécu impeut partous et je suis passé par diferentes structure foyers , lieu de vie , sejours de ruptures , et un tats de famille d ' acceuils ...Au jours d aujourdhuis je suis en foyer d autonomie , en éspérent passé en apparte un jour !!

Le oyer et bocoup moin dur que les familles d acceuil car les liens son différents , la relation avec l ' equipe educative et une famille d acceuile et completement diferentes ;;; Sonvent en famille d acceuil , nous somme a part et quand sa va pas les familles d acceuilles peuvent se retournée contre le jeunes ( tous les membres) . Aprés il y a des familles génial ...mais le rela-tion est toujours plus compliqué !!

Clara
+7
Utile
Bonjour,
Je rencontre actuellement le même problème que vous, ma fille a 12 ans et se met en danger en pensant que comme ça elle est une fille bien. Elle a peur de ne pas être aimée et du coup elle cotoit des personnes dangereuses pour elle.
Cela a commencé à la rentrée de septembre au collège.
C' est une enfant qui a un passé assez douloureux, perte de son papa à 2ans, grand père paternel à 4 ans et grand mère paternel à 9 ans et là arrière grand mère paternel aussi.
Elle se sent incomprise et est devenu agressive. Elle n' écoute rien de ce que l on peut lui dire et envoie balader tout le monde même au collège.
J ai 15 jours pour faire évoluer les choses sinon ma fille part en foyer et moi je ne serais plus rien sans ma fille.
Avez vous trouver un solution?
Merci et bon courage
lce13008 6 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 28 août 2013 Dernière intervention - Modifié par lce13008 le 28/08/2013 à 19:32
+6
Utile
Très bonne élève en primaire (tableau d'honneur, félicitétions depuis la grande section et tous les trimestres jusqu'en CM2). En 6ème : dégringolade totale (6 de moyenne).

Pas une délinquante née ça ... Elle doit être "rattrapable" !
Il y a des psys qui disent que tout se joue avant 6ans ...


PS: Même problème pour moi (école+collège) depuis j'ai eu mon bac, je suis allée à l'Université et j'ai fait une grande école.
voir ma réponse juste au dessus.
Bonjour Ice13008
Je t'avais répondu mais j'ai du faire une fausse manip et tout c'est effacé. Je recommence.
Je parle avec ma fille. Plusieurs fois je lui ai demande si quelqu' un avait eu un comportement incorrecte avec elle lorsqu'elle était en 6ème ou lorsqu'elle était plus petite, elle me jure que non. Si elle aurait aimé habiter avec son père (avant qu'elle sache qu'il ne voulait pas bien sûr) elle me dit que non. Je lui dit que je l'aime, elle me dit qu'elle m'aime. Même les psychologue n'arrivent pas à lui faire exprimer les raisons de cette colère qu'il y a en elle (j espère que ça viendra).
Ma fille est paradoxale. Elle a 14 ans mais elle en fait 16, 17 aux yeux des autres. Pour moi, qui la voit avec mes yeux de mère, elle en fait 14. Elle m'appelle au secours dès qu'elle a un problème mais n'accepte aucun conseil de ma part. Elle n'aime pas l'école et veut rentrer dans la vie active. Elle veut être une adulte mais ce 'est qu'une enfant (mon enfant).
Je pourrai l'a reprendre quand je veux, je t'assure. J'ai signé un document dont j'ai lu les termes. C'est un placement provisoire avec conservation de l'autorité parentale. Le placement n 'a rien à voir avec la justice (pas de juge ou de procureur juste l'Ase).
C'est la psychologue de l'hôpital où elle a été reçu après une tentative de suicide en 6ème (rien de grave mais la personne du samu à qui j'ai téléphoné ce jour là l'entendait crier comme une hystérique et m'a dit de la conduire a l'hôpital car elle n'était pas bien mentalement) donc la psychologue après 2 jours d'observation a fait un courrier pour demander une Aide Educative en Milieu Ouvert à l'Ase directement (pas de juge ou de procureur). Depuis je suis en contact avec l'Ase.
Moi aussi je vois sur les forums des personnes qui ont du mal à récupérer leurs enfants mais c'est parce que c'est la justice qui a décidé du placement (la justice s'en est trouvé mêlée). C'est pourquoi les personnes doivent savoir qu'il faut faire appel à un psychologue ou une assistante sociale (ou peut-être directement le parent) qui s'adressera à l'Ase. Surtout ne pas écrire au juge ou au procureur comme je le vois souvent conseillé sur les forums. Moi c'est une procédure administrative et non judiciaire.
Je te remercie de m'avoir répondu. Non, je ne suis aucunement furieuse contre toi. Au contraire. Je comprends ce que tu ressens pour ta maman car chaque personne est différente. Je suis contente que tu t'en sois sorti. Je verrai ma fille tous les week-end et les vacances. Je parlerai avec elle. Je te tiendrai au courant de son évolution (si ça t'intéresse).
annelinne 13 Messages postés dimanche 6 juin 2010Date d'inscription 6 juin 2010 Dernière intervention - 6 juin 2010 à 21:18
+5
Utile
je ne pense pas que le placement en foyer serait favorable une famille d'accueil elle aurait un cadre educatif elle resterait on va dire dans le contexte familliale ce serait plus judicieux pour elle bon courage pour la suite
madhy_972 1 Messages postés vendredi 23 août 2013Date d'inscription 23 août 2013 Dernière intervention - 23 août 2013 à 16:23
+5
Utile
Bonjour Lou
Ma fille de 14 ans rentre au foyer le 30 septembre. C'est un placement volontaire. Elle est devenue ingérable (violences physiques et verbales, refus de quelque autorité que se soit, fréquentations douteuses, aucune règles de vie à la maison). Une éducatrice spécialisée venait à la maison mais ça n'a servit à rien (c'est elle qui a proposé le placement). Elle voit un psychologue depuis la 6ème mais là aussi ca n'a servit à rien. Au contraire la situation va crescendo. J ai peur qu'elle ne se mette en danger. Je suis seule avec elle et son père dit que si elle va au foyer c'est qu'elle le mérite (alors que moi ça me déchire le coeur). Il ne se mouille pas. Pour elle c'est son papa chéri qui lui fait toujours de beaux cadeaux quand il l'a voit sans jamais asseoir son autorité. Les professionnels disent qu'il faut qu'il y ait rupture avec moi. En fait, j'aimerais savoir comment ça se passe avec ta fille maintenant ? Est ce que c'était dur pour elle ? J'espère que tout va mieux pour elle. Je souffre et ce que je fais je le fais pour le bien de mon enfant meme si je me sens coupable.
lce13008 6 Messages postés samedi 24 août 2013Date d'inscription 28 août 2013 Dernière intervention - 24 août 2013 à 23:55
Je vous ai laissé mon commentaire plus bas ...
+5
Utile
Bonjour oryginalC972
j ai vu que tu aimerais avoir des nouvelles de ma fille. Mais je ne sais pas comment faire pour te repondre en prive.
+4
Utile
temoignage sur aemo
mon epouse handicapee et moi avont une fille de 14ans suivie depuis la naissance par deux assistantes sociale de la ddass a notre demande conjointe
je pense que pour nous ca a etait d une grande utilite mon epouse allait tout les jours a la pmi et en cas de coups dur ex astreintes professionnelles elles avait toujour une porte ouverte au foyer departemental de placement elles y allait toute les 2 apres la rentree en maternelle mon epouse allai aider benevolement a la pmi pous s occuper et a aujourd hui elle a eu un emplois reserve au foyer departemental ou elle est aide cuisiniere ma fille est en seconde elle a 17de moyenne generale elle veut etre medecin ou si elle y arrive pas etre assistante sociale elle a fait ces stages de dp a la ddass
moralite d etre tres colaboratif paye meme si cest rebarbatif de repondre plusieurs foies aux memes questions

tu peut demander une aide educative a la ddass pour mon epouse et moi
ca a etait une reussite sa peut etre une alternative au foyer
elles ont toujour les mots doux pour convaincre ma fille a garder le droit chemin
si sa peut t aider
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une