En indivision avec nos parents

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020
-
Messages postés
34030
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020
-
Bonjour à toutes et tous ,
Nous avons aquis un bien immobilier avec nos parents en indivision qui représente les parts suivantes :
PARENTS : 26%
FRERE : 37%
SŒURS 37%
A cet effet, mon frère et moi y habitons depuis 27 ans.
Lors de cet achat, nos parents nous ont aidé et nous ont attribués une donation à chacun.
Les années passant, nous souhaiterions savoir qu’elle est la succession la plus favorable fiscalement pour mon frère et moi pour acquérir les 26% de nos parents ?
Est-il préférable de réaliser la succession de leur vivant ou bien d’attendre le décès de nos deux parents, bizarre de parler de décès j’en ai des frissons ?
Restant à votre entière disposition.
En vous remerciant par avance pour vos diverses informations.
Dans l’attente de votre aide,
Bien cordialement.

1 réponse

Messages postés
34030
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020
13 612
Est-il préférable de réaliser la succession de leur vivant ou bien d’attendre le décès de nos deux parents,?
1-une succession se réalise obligatoirement au décès de chaque parent ;
2-de leur vivant les parents peuvent transmettre tout ou partie de leur patrimoine par voie de donation constatée par notaire ;
3-il est généralement pratiqué donation de la nue-propriété seulement, les parents donateurs conservant leur usufruit jusqu'à son extinction naturelle à leur décès ;
4-la valeur retenue pour le calcul des droits de donation étant moins élevés le montant des droits le seront également ;
5-fiscalement les donations antérieures sont rapportées à la succession du donateur sauf celles consenties depuis de 15 ans;
6-il est donc fiscalement + économique de réaliser ces donations avant 70 ans.
7-convient-il également de vous renseigner sur le coût d'un acte notarié et de calculer globalement les droits, frais et charges d'une donation.

bizarre de parler de décès j’en ai des frissons
Rédiger un testament n'a jamais fait mourir le testateur.
Une donation au dernier vivant n'est pas un assassinat programmé de son conjoint.
Une donation entre vifs est un gestion saine et réfléchie de son patrimoine.
Dossier à la une