Jardin privatif location

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 8 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020
-
Messages postés
35907
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020
-
Bonjour,

J’habite un Appartement depuis 3 ans au rdc équipé d’un jardin, et j’ai des voisins à coté qui ont également jardin. Suite a des rafales de vent les brises vues en bois qui me séparent de mes voisins ont cédé à 3 reprises. En effet à chaque épisode de gros vent au vu de la qualité médiocre elles cassent. Du coup le bailleur les fait réparer au bout de 6 mois sans mettre quelque chose de plus solide. Résultat en 3 ans j’ai fait jardin commun avec mes voisin pendant 1 ans et demi et là elles sont à nouveau cassées. Après une réclamation auprès du bailleur, il m’indique juste que le propriétaire refuse d’indémniser car il estime que nous avons tout de même le jardin .

Quels sont les recours? Si il y en a? Quels sont les obligations d’un proprietaire dans cette situation? Un jardin a t il une valeure locative ?

Merci par avance pour votre aide

2 réponses

Messages postés
25331
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020
10 008
Bonjour,
Le jardin est-il précisé sur le bail ?
Vous pourriez vous mettre d'accord avec le voisin pour installer une cloture sérieuse à frais partagés et n'espérez rien de plus du bailleur.
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 8 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020

Bonjour,
Merci pour votre réponse.
En effet le bail précise la jouissance d’un jardin avec accès privatif et exclusif.
Alors qu aujourd hui ce n’est pas le cas.
Le jardin n’a pas une valeure locative ? Pourquoi ne rien espérer du bailleur , ce n’est pas à moi de faire les réparations ?
Messages postés
25331
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020
10 008 >
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 8 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020

vous avez le choix :
- soit vous espérez et vous pouvez relancer le bailleur autant que vous voulez et attendre un "miracle"
- soit vous faites les travaux à partager avec le voisin et vous êtes tranquille et bien chez vous
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 8 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020
>
Messages postés
25331
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020

Oui mais la question était plus d’un point de vue juridique. Ce type de situation doit bien être encadrée juridiquement.
Messages postés
25331
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020
10 008 >
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 8 juillet 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020

Bof. Juridiquement vous avez raison, vous pouvez saisir le tribunal pour obliger votre bailleur à réparer la cloture. Mais il ne sera pas obligé de l'améliorer.
Messages postés
35907
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2020
8 788
bonjour,

vous avez bien "la jouissance d’un jardin avec accès privatif et exclusif"... même sans brises-vues.
D'ailleurs, est-ce que ces brises-vues sont mentionnés au bail ?
-> si oui : le bailleur, comme dit par anemonedemer, DOIT les réparer puisque la détérioration n'est pas de votre fait, mais n'a aucune obligation de les améliorer (Art 1719 & suivants du Code civil : « Le bailleur est débiteur d'une obligation d'entretien des lieux loués » hors réparations locatives, définies par le décret n°87-712 du 26 août 1987 pris en application de l'article 7 de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986).
-> si non : le bailleur n'a donc aucune obligation, et si vous voulez + d'intimité... c'est votre problème... il reste l'entente avec le voisin pour partager les frais de remplacement... ou pas...
Sachez que vous ne pourrez pas demander à votre bailleur (ni au locataire suivant) de compensation financière à votre départ de ce logement :
- soit vous laissez tout en place au seul bénéfice du bailleur,
- soit le bailleur sera en droit (si installation d'un nouveau brise-vue sans son autorisation écrite) d'exiger que vous l'enleviez (art 7-f loi 6/7/1989) et que vous remettiez les locaux loués comme décrits dans le contrat de location.

cdt.
Dossier à la une