Vehicule de service

Signaler
-
Messages postés
112
Date d'inscription
lundi 18 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mai 2020
-
Bonjour,
Je souhaiterai poser quelques questions concernant le véhicule de service.

Voilà ma situation, je suis en CDI depuis maintenant 5 ans dans l’an boite pour laquelle je travail

Je n’ai jamais eu moi et les personnes au même poste que moi à utiliser un véhicule de service.

Nous utilisons mode de déplacement comme avion train et location de voiture.

Suite à mes différents déplacements depuis peu j’utilise ma voiture personnel et donc FK pour faire mes déplacements.

Il y’a moins d’une semaine mon N+2 me contacte par mail pour me dire qu’il m’avait commander un véhicule de service ce qui m'arrange pas car faute de place sur Nice et responsabilités du vhl en plus.

La mise a disposition d’un véhicule est écrite sur mon contrat.

Je voudrai vous demander si je suis obliger d accepter de garder le véhicule le week end et le soir après le travail ou j’en peux refuser.

Mes collègues au même poste que moi pour eux rien à changer ils ont pas de vehicule de service et continu d’avoir le choix dans l’utilisation de moyen de déplacements soit Frais kilométrique ou voiture de location,

Je comprends que les frais kilo coûtent cher à mon employeur mais j’aimerais au moins ne pas avoir de véhicules de service car c’est inconvénient pour moi et dés responsabilité que je n’ai jamais eu Etna je n’en veux pas.

Merci pour vos réponses !

1 réponse

Messages postés
112
Date d'inscription
lundi 18 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
27 mai 2020
56
vérifiez sur votre contrat s'il s'agit d'un véhicule de service ou d'un véhicule de fonction.

si c'est un véhicule de fonction vous devez le garer chez vous et l'utiliser pour aller au travail.

si c'est un véhicule de service vous pouvez le laisser sur le parking de votre société et rentrer chez vous en transport en commun.

attention cependant aux conséquences, vu la période actuelle, vous mettre à dos votre patron, pourrait vous valoir un licenciement la prochaine fois que vous ferez une petite faute ou qu'il aura des soucis économiques.
Dossier à la une