Je deviens le propriètaire du bien. ?

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 16 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2020
-
Messages postés
33232
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2020
-
Bonjour,

J'achète un bien immobilier avec ma mère (59ans), j'en paie la moitié. Je deviens le nu-propriétaire et elle a en garde l'usufruit viager.

Si ma mère vient à décéder, je deviens le propriètaire du bien.

1)ayant un frère et une soeur dois-je partager avec eux la valeur de l'usufruit au décés de ma mère?

2)SI oui, est ce que la valeur totale de l'usufruit correspond à 50% de la valeur du bien et celle-ci devra être partagée entre les 3 héritiers?

Merci pour votre retour et votre aide préçieuse,

Très cordialement,

3 réponses

Messages postés
33232
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2020
12 912
Je deviens le nu-propriétaire et elle a en garde l'usufruit viager.
Vous rencontrerez de très,très sérieuses difficultés.
Fiscalement, lorsque un bien appartient pour la nue-propriété à l'héritier et pour l'usufruit au défunt, le bien est réputé appartenir en pleine propriété au défunt, donnant ainsi ouverture aux droits de succession.

Article 751 du code général des impôts (extrait)
Modifié par Décret n°2013-463 du 3 juin 2013 - art. 1
Est réputé, au point de vue fiscal, faire partie, jusqu'à preuve contraire, de la succession de l'usufruitier, toute valeur mobilière, tout bien meuble ou immeuble appartenant, pour l'usufruit, au défunt et, pour la nue-propriété, à l'un de ses présomptifs héritiers ou descendants d'eux, même exclu par testament ou à ses donataires ou légataires institués, même par testament postérieur, ou à des personnes interposées, à moins qu'il y ait eu donation régulière et que cette donation, si elle n'est pas constatée dans un contrat de mariage, ait été consentie plus de trois mois avant le décès ou qu'il y ait eu démembrement de propriété effectué à titre gratuit, réalisé plus de trois mois avant le décès, constaté par acte authentique et pour lequel la valeur de la nue-propriété a été déterminée selon le barème prévu à l'article 669.
Merci pour ce début de réponse, est ce que cela veut dire que si nous déterminons une période pour l’usufruit de l’immeuble pour ma mère, cela me permettrait d’en avoir la pleine propriété à la fin de la dite période?

Et si oui, quand est-il de la succession avec mon frère et ma sœur? Dois je le reverser 1/3 à chacun de la valeur de l’usufruit?

Merci pour votre aide,

Cordialement,
Messages postés
33232
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2020
12 912
cela me permettrait d’en avoir la pleine propriété à la fin de la dite période?
De cette façon vous aurez l'administration fiscale sur le dos plus tôt.
Ce genre de montage est très connu.
Il se désigne par l'expression "abus de droit" avec des sanctions fiscales élevées.

Dois je le reverser 1/3 à chacun de la valeur de l’usufruit?
Non, car l'usufruit s'éteint automatiquement pour rejoindre la nue-propriété.
Ainsi après n'avoir acheté que la nue-propriété, d'un instant à l'autre vous seriez plein propriétaire gratuitement, sans droit de succession, sans notaire et sans la famille qui sera complètement éliminée.
Merci beaucoup, c’est clair. Cela veut dire que si je veux aider ma mère à acquérir un bien et en même temps investir dans l’immobilier sans me ruiner que cela soit dans cas dans l’usufruit viager et où temporaire, j’y perdrais beaucoup d’argent.

- Soit parce que dans l’usufruit viager même ayant payé la moitié du bien, à la succession, c’est ma mère qui en a la pleine propriété et par conséquent c’est la valeur totale du bien qui est réintègrée dans la succession. j’y perds donc une grosse partie de mon investissement de départ.

- soit dans l’usufruit temporaire car je suis susceptible d’être sanctionné par l’administration fiscale car ayant exclu la famille et donc les héritiers :(

C’est ce que vous dites, n’est-ce pas? Et si oui, quel est le bon compromis dans ce contexte, qu est-il est possible de faire?

Je suis le seul enfant qui peut investir et aider ma mère.

Merci encore pour toutes les réponses Précédentes.

Merci pour votre aide,

Cordialement
Messages postés
33232
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2020
12 912
Cela veut dire que si je veux aider ma mère à acquérir un bien et en même temps investir dans l’immobilier sans me ruiner...............
Je ne sais pas si vous en avez connaissance, mais en France existe "l'indivision".
Plusieurs personnes peuvent ensemble acquérir le même bien en participant au paiement selon ses moyens financiers personnels, chacun étant alors détenteur de droits indivis en fonction de sa participation financière.

Votre mère et vous projetez un achat à égalité (50/50), que chacun acquiert la pleine propriété dans ces proportions.
Si ce bien est conservé dans vos patrimoines respectifs , ses 50 % feront partie de sa succession revenant à ses 3 enfants.
Dossier à la une