Violation de la vie privée et preuves [Fermé]

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 mars 2020
-
Andy31200
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
-
Bonjour,

Je réside à la campagne. Dans mon voisinage proche ou lointain, qq scrutateur(s) ne cesse(ent) d'étayer son/leur psychisme sur nos vies. Chacun de nos gestes, mouvements, mes connexions internet font l'objet de manifestations pénibles à base d'un bruitisme de forcené, vindicatif et morveux. Pendant notre absence, notre maison fit l'objet de visites et de vols sans effraction, précis, ciblés.

Voilà plus de 40 ans que dure cette infestation. A coup de bruits sournois de pompe ou autre appareil lourd, et divers matériels de pollution sonore (calquée sur le bruit environnant pour sembler correspondre à la normalité de l'ambiance sonore), d'utilisation d'appeaux (pollution environnementale qui stresse les oiseaux à longueur de journée), etc... cette sorte d'entité s'attèle à rendre dingue, volontairement, ça n'en finit pas.

Dès avant notre arrivée dans notre maison, qq protagonistes envisageaient déjà notre "expropriation", se gaussant de nous pousser à la vente d'une maison que nous n'occupions pas encore. Ce fut dit, mais j'étais beaucoup trop jeune pour mesurer la patience de ces sortes d'escrocs précautionneux et tapis.

Je fais l'objet d'un suivisme, d'un harcèlement difficile à prouver qui se mêle possiblement à un autre suivi qui serait d'ordre médical. C'est un problème en ce sens où, les protagonistes envisageaient tout autant de s'immiscer dans le dispositif médical afin de le saturer ou d'en saccager les soins, "de l'intérieur" (le bruitisme sert à anéantir les bienfaits des soins).

Selon ces gens, ne serait-ce qu’œuvre citoyenne vouée à dénoncer un ailleurs où souffrent de vraies victimes. Au regard de leur mission ne peuvent-ils se montrer, aussi se verraient-ils contraints de nous squatter pour mieux signaler au travers de nos vies, des abus prétendument méconnus par les services chargés de ces problématiques.

Tout est compliqué à prouver et aux yeux de la police, les preuves sont insuffisantes. Comment prouver d'ineffables us et coutumes, auxquelles s'ajoutent abus de faiblesse et maintient en état de suggestion préjudiciables, et tout aussi invisibles? Ces gens, me rendent gravement malade, d'années en années, mon état se dégrade, celui de mes proches aussi. Deux d'entre eux sont décédés. Plus nos états de santé se délabrent, plus leur parasitisme devient crâne. Ils volent, prennent tout ce qui est à leur portée (y compris ce qui est immatériel), et dès lors qu'existe une maison à la clé, ne connaissent-ils pas de limite à ruiner, par tous les moyens, toute une famille.

Et à l'heure où j'écris, le scrutateur du coin écoute aux portes et joue avec son appeau.

Merci.

21 réponses

Messages postés
73074
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 avril 2020
1 231
3
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21588 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Des paroles comme "tu vas nous vendre ta maison", "vous nous vendez votre maison", "vendez-nous un bout de parcelle et on vous laisse tranquilles", etc.. ne sont pas imaginaires, mais font partis d'un ensembles de faits tangibles.

Ce n'est pas de la paranoïa. Et je me passe de la facilité d'un diagnostique seconde. Laissez ce travail aux médecins.
> Anonyme18032020
Mais IL EST médecin
> Maddhi
Merveilleux!
Messages postés
77597
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
9 512
On vous expliquera tout ça, en détail et très simplement, au poste de police.
3
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 21588 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Je passais déjà en commissariat et brigades. Je ne vais pas sans cesse ennuyer policiers et gendarmes, d'autant qu'il m'arrivait ça et là de faire l'objet d'hallucination.

Dans l'ensemble, une partie d'entre eux me répétaient tous la même chose: il faut des preuves.
Donc, j'en reviens à cette question: qu'est-ce qu'une preuve acceptable?

Débarquer avec des enregistrements d'oiseaux stressés, quand bien même leurs fréquences et manifestations sont anormales, et que la dite pollution est connue par les services, demeure apparemment insuffisant. Et je m'abstiens de détailler l'aspect rocambolesque de la situation! C'est comique de bout en bout. Dans la joie et la bonne humeur! Rire et chanson!
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619
Oui et :
".....qui se mêle possiblement à un autre suivi qui serait d'ordre médical "
De quoi parlez vous, êtes vous suivi par un médecin psychiatre ?
Ulysse5818
Messages postés
714
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2020
249
De quoi parlez vous, êtes vous suivi par un médecin psychiatre ?

C'est ce qui me trottait dans la tête...
Oui, au regard des préjudices, je suis suivie par un médecin. Mais le problème tient en ce que ces gens polluent les cabinets et les circuits thérapeutiques qui regorgent à leurs yeux de pigeons, de proies faciles. C'est une réalité sordide.
Pousser à la folie, profiter de personnes malades, sont des préjudices qui tiennent d'une même logique: arnaquer.

Et ils n'hésitent pas à scruter de manière fantomatique toute connexion à un forum où questions et témoignages sont possibles, simplement pour faire taire.
Ulysse5818
Messages postés
714
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2020
249 > Anonyme18032020
Nous n'en doutons pas.
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619
Etes vous suivi par un médecin psychiatre ?
Vous êtes: Professionnel de la santé, faisant fonction de psychothérapeute après " validation des acquis " suite à un exercice d'infirmier psychiatrique.
Je parlais bien de circuit thérapeutique et de dispositif médical, donc de psychiatrie.
Vous êtes gentil de vous préoccuper de ma santé, mais je ne suis pas sur un forum médical.

Je souhaitais savoir comment constituer des preuves suffisantes pour porter plainte.

Je précisais qu'il y eut des vols sans effraction et des énoncés crasses, tangibles, réels et précoces, ainsi qu'une chaîne conséquente d'antécédents.

D'après la loi, je suis victime, mais dans une brigade ou un commissariat, comment prouver des préjudices réels ? Qu'est-ce qu'une preuve acceptable?
Andy31200
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619 > Anonyme18032020
Certes ce n'est pas un forum médical mais en tant que modérateur, je ne puis que m'inquiéter de votre santé merci donc de me répondre
> Andy31200
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020

Je viens de répondre.
Andy31200
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619 > Anonyme18032020
Merci et je ne puis que vous conseiller de poursuivre votre suivi, je vais laisser les pros de droit/finance vous répondre
Messages postés
77597
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
9 512
Pour déposer plainte, ce sera dans le poste de police ou de gendarmerie le pus proche de votre domicile.

Quant à la production de preuves et la gestion de la procédure, vu la complexité de ce dossier, il peut sembler utile de vous faire assister d'un avocat.
Choisir un avocat est devenu compliqué.

Ma question est: comment apporter des preuves?
Quels moyens, autre qu'un avocat, existent-ils pour constituer des preuves?

Comme je vous l'expliquais, il existe aussi des nuisances sonores. Apparemment n'est-ce pas suffisant pour que policiers ou gendarmes interviennent. Pourtant, plusieurs villageois vinrent m'en parler. Aujourd'hui, ignorent-ils le problème, comme si la charge de travailler au confort de personnes qui contribuèrent à me sensibiliser à ces phénomènes me revenait. C'est d'ailleurs assez incompréhensible.

Alors, je fais quoi?
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619
Ce peut être en effet thérapeutique .
Par contre :
" d'autant qu'il m'arrivait ça et là de faire l'objet d'hallucination. "
Ceci demande un traitement
Merci pour vos conseils médicaux.

Je posais une question précise sur un texte de loi. Ce n'est pas une démarche thérapeutique.

Votre site affiche "droit finance" et non "traitement médical". Les patients ont aussi DES DROITS et éventuellement, peuvent-ils, demander des conseils.

Donc je réitère ma question: quel texte de loi réglemente les courriers publiques qui comportent un message à caractère personnel, adressé à un ou des interlocuteurs plus ou moins indéterminés, et relatant des préjudices définis (en sachant que le message sera lu par des habitants du lieu ou je réside)?
Andy31200
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619 > Anonyme18032020
C'est VOUS qui avez parlé d'hallucinations et ce n'est pas un souci juridique donc j'ai réagi dans votre interêt
> Anonyme18032020
Dénonciation sans preuves et diffamations
Tapez ça sur google vous aurez la reponse
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619
Nous allons en rester là, suivez bien votre traitement et suivi psychiatrique si vous en avez un
Faites attention au risque de poursuite en diffamation / harcèlement
Témoigner d'une réalité quotidienne n'est pas diffamer, même si les preuves sont difficiles à apporter.
Dans un cas comme celui-ci, un bon policier, un bon gendarme saurait sans trop de problèmes remonter les pistes.

Quant au traitement, vous n'êtes pas sans ignorer que plusieurs maladies présentent des symptômes paranoïaques mais ne sont pas paranoïa. Traiter ou diagnostiquer une paranoïa tient lieu de conclusion ultime, de paravent quasi imparable derrière lequel on peut facilement discréditer des propos qui retracent une situation concrète mais ineffable. C'est une sorte de truc. Et entre le truc et la réalité, la limite est parfois ténue.

Au delà de l'argumentation, et dans le cadre des maladies psychiques, la symptomatologie paranoïaque se complique nettement dès lors qu'elle se voit générée par une transmissibilité de patients à patients ou par des protagonistes qui tendent à en poser les germes psychiques pour aboutir à une sorte de leçon parfaitement professorale au travers de laquelle ils prétendent enseigner empiriquement des maux dont souffrent des patients. Encore nomment-ils cela "solidarité entre patients" quand ce ne sont de dites "reconstitutions judiciaires", les arguments foisonnent. Pour ma part, sachez qu'on souhaita "me la faire vivre", "pour être compris" et ce fut bel et bien annoncé et d'une certaine manière "mis en place". Mais quelle que puisse en être les motivations, ces agissements tiennent toujours du texte de loi dont je postais le lien, parce que ce sont des sur-ajouts portant préjudices.

La paranoïa est maladie, symptôme, un trouble protéiforme et tout autant un fourre-tout, mais qui ne signifie en rien que ce qui peut être dit soit faux.

Cela étant, merci pour vos réponses et vos encouragements à suivre mon traitement.
Andy31200
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619 > Anonyme18032020
Mais de rien et je n'ai jamais dis que vous étiez paranoïaque , vous avez vous même parlé d'hallucinations et c'est à partir de cela que je vous ai invité à vous soigner et quant à cette maladie, qui peut présenter plusieurs symptômes, elle part bien souvent d'un préjudice réel
Messages postés
73074
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 avril 2020
1 231
Je crains que cette problématique très atypique et difficile à analyser ne puisse susciter le moindre avis ou conseil supplémentaire sur le plan juridique ...
Energizor
Messages postés
19643
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 avril 2020
12 349
Exprimé de façon tout à fait politiquement correcte, c'est à peu près ça...
Messages postés
19573
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
3 avril 2020
6 588
Alors, pour commencer, inutile de chercher de l'aide sur internet, car vous n'en trouverez pas.
Peut-être dites vous la vérité, peut-être même votre situation est-elle réelle, après tout même si on parle d'une possibilité d'un sur 50 million, ça veut dire que ça se produira pour une personne en France.

Le soucis, c'est que sur internet, on va aller au plus probable. Et pour une personne qui subit réellement ce genre de troubles, y'en 1000 qui les imaginent, et 10 000 qui s'inventent une vie en racontant ces histoires.
Donc forcément, on traitera votre situation comme si vous faites parti du plus grand groupe.

Vous prétendez avoir des enregistrement sonores d'appeaux utilisés...Le cœur d'un appeau étant d'imiter l'animal, vous avez donc des enregistrement sonores d'animaux... choses plutôt classique en campagne. Même si l'enregistrement a été fait en dehors de rythme de vie de l'animal et donc est louche, c'est pas vraiment visible sur un enregistrement sonore.
Et même si vous aviez UNE vidéo d'une personne utilisant un appeau, ce n'est pas vraiment une preuve qu'elle le fait régulièrement, et encore moins une preuve d'harcèlement.

Maintenant, vous voulez savoir si vous avez le droit de demander sur facebook à ces gens de cesser l'utilisation des appeaux...
Et bien tout d'abord, vous ne pouvez pas demander "à ces gens", même sans les nommer. Vous devez demander "à tout le monde" de cesser l'utilisation des appeaux, vous devrez pour cela apporter vos arguments qui ne feront pas mention de votre cas une seule fois.
Pour avoir la moindre chance d'être entendu, vous ne devez jamais parler de vous, de votre cas et de votre situation.
Sachant que faire la demande sur facebook servira.... absolument à rien.
Vous pensez vraiment que ces gens qui vous font subir ça depuis 40 ans vont arrêter parce que vous demandez gentiment sur facebook ? alors que vous leur avez déjà demander des centaines de fois avant ?

Si vraiment vous voulez faire quelque chose, c'est pas sur facebook qu'il faut agir, c'est directement au conseil municipal, en demandant à ce que le maire mette en place une régulation/interdiction de l'utilisation des appeaux.
Encore une fois, il faudra apporter vos arguments, encore une fois sans faire mention de votre cas une seule fois.
Vous avez le droit d'apporter le témoignage d'autres personnes subissant les mêmes désagrément, mais vous ne devrez jamais défendre votre cas à vous.

J'habite dans une campagne où les appeaux servent aussi à réguler la faune. Or les cycles de cette faune sont perturbés par quantité de facteurs environnementaux et humains capricieux méthodiquement organisés par des hurluberlus qui usent d'un arsenal d'appareils et autre joyeusetés pour inciter à la vente de parcelles et biens immobiliers, quand ils n'en profitent, par diverses astuces, pour s'introduire dans les habitations. C'est extrêmement médiocre, mais c'est une réalité connue et qui, dans les cas les plus graves, est assassine.
Il n'y a pas d'interdiction à instaurer. Les personnes responsables n'abusent pas de ces appareils. Ces entournures émanent de comportements impropres dans une région où us et coutumes sont enracinés.

dna factory vous a déjà répondu hier à 9 h 28 veuillez bien relire son message....
"dna factory vous a déjà répondu hier à 9 h 28 veuillez bien relire son message.... "
Pas tout à fait.

Afin d'être plus précise, je réitérais la demande en ces termes :

"Je résumerai la question plus succinctement : quel texte de loi réglemente l'envoi d'un courrier publique ?
Ces démarches sont nécessairement réglementées. J'en recherche le ou les codes qui les décrivent".
Puisqu' il faut bien finir par vous le dire..
Votre histoire n'a ni queue ni tête et porter plainte ferait rire dans les gendarmeries...
Cest ce quon essaie de vous faire comprendre...

bonjour
sinon il y a les conditions générales d'utilisation de face book puisque vous voulez écrire dessus
https://www.facebook.com/terms
Messages postés
714
Date d'inscription
dimanche 9 février 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2020
249
Un conseil, restez confiné (ée)..
Messages postés
73074
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 avril 2020
1 231
Comme déjà évoqué plus haut ...

On peut craindre, ou bien estimer que cette problématique très atypique et difficile, voire impossible, à analyser ne puisse susciter le moindre avis ou conseil supplémentaire sur le plan juridique ...

Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619
Oui et sur le plan médical nous ne pouvons que conseiller à "Anonyme18032020" de poursuivre son suivi et une bonne observance du traitement s'il y a .
DCI
Messages postés
73074
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 avril 2020
1 231
Aussi ...
Messages postés
89177
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 avril 2020
619
Depuis quatre jours et 45 échanges, ce sujet tourne en rond et je me vois donc obligé de le fermer, désolé.

Une dernière question. Puis-je poster un message sur la page facebook du lieu où je réside afin de demander à ce ou ces gens là de cesser l'utilisation intempestive de leurs appareils ? (c'est-à-dire appeaux et autres ajouts insidieux).
Est-ce impliquer les habitants? En ai-je le droit?
Quel texte de loi réglemente ce type de courriers publiques?
Je m'en tenais à la dernière question. J'ai tout à fait compris que pour le reste des faits, vous ne pouviez apporter de conseils.

Donc, comme je le rédigeais plus haut, sans doute maladroitement, ma dernière question , et c'est la seule, était la suivante : puis-je poster un message sur la page facebook du lieu où je réside afin de demander à ce ou ces gens là (sans nommer quiconque) de cesser l'utilisation intempestive de leurs appareils ? (c'est-à-dire appeaux et autres ajouts insidieux), en sachant :
- que quelques unes de ces pollutions sonores peuvent être enregistrées
- qu'il y a longtemps déjà, des habitants exhibaient ce type d'appareils. Les uns dans un souci de régulation de la faune, les autres, dans la perspective de "faire des trucs"
- que je fis l'objet de visites par des habitants qui semblaient entendre des battements sourds provenant d'appareils indéterminés. Appareils que je n'entendais pas
Etc, etc ... Ces faits sont certes oraux, toutefois sont-ils tangibles, réels, non imaginés.
Je répète: il s'agit simplement de poster un mot sur Facebook afin de stopper le phénomène sans attaquer quiconque.

Quant à cet accent mis sur mes hallucinations, qui malheureusement jalonnent ça et là ma vie depuis plus de 40 ans. Un texte de loi décrit pleinement ce dont je souffre quotidiennement.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000020632131&cidTexte=LEGITEXT000006070719&dateTexte=20090514
C'est exactement ce qu'une entité relativement éparse me fait vivre. Vous passiez par la psychiatrie, je n'ai pas besoin de vous expliquer la teneur de ces mots.

Et il n'est pas improbable que la rédaction de ce courrier découle de la permanence et de la durée du maintien en état de suggestion, conséquent, extrêmement poussif, H24. Dans "ces trucs", des protagonistes perspectivaient en des mises en place thérapeutiques, ou non, ou autre, l'obtention d'écrits via un Internet. Avec quelles intentions? Entre traitement et abus, je ne peux le voir. Il n'en reste pas moins que je rame, acculée par une forte quantité de préjudices subis, réels, tangibles. J'ose donc souhaiter faire cesser l'un ou l'autre.
Merci pour vos conseils.

Je résumerai la question plus succinctement : quel texte de loi réglemente l'envoi d'un courrier publique ?
Ces démarches sont nécessairement réglementées. J'en recherche le ou les codes qui les décrivent .

bonjour
il faudrait avoir la définition d"un courrier publique" qu’entendez vous par là?
1 2
Dossier à la une