Réduction Préavis démission

Signaler
-
 rirififiloulou -
Bonjour,
J'ai démissioné de mon poste en donnant ma démission en main propre, avec signature en contre-partie. J'ai un préavis de 3 mois à respecter mais j'ai demandé dans ma lettre de le réduire à 1 mois.
J'ai donc spécifié la date du 31/03 comme date de sortie demandée. Je n'ai aucune réponse officielle ni même verbale (on me dit que c'est en cours).
J'ai bien compris que l'employeur a le droit de ne pas répondre et que dans ce cas il faut aller jusqu'à la fin du préavis. Mais peut-il venir par exemple le 31/03 en me disant qu'il accepte ma demande et que je dois partir de suite?
En effet, j'ai besoin de visibilité et cela constituerais un sale coup de l'employeur. S'il tarde trop à me répondre, cela ne me sert à rien de partir le 31/03. Je préférerais donc aller jusqu'au bout du préavis. Je veux savoir s'il a légalement le droit de décider de rompre le contrat le 31/03 ou si je dois donner mon accord écrit malgré le fait que je l'ai demandé cette date dans ma lettre de démission.
Merci.

3 réponses


bonjour Daniel,

comme vous l'indiquez, seul l'employeur peut vous libérer d'une partie de votre préavis. Aucun texte légal ne lui impose un délai pour répondre à votre demande. si vous avez démissionné le 1er mars, nous ne sommes que le 6...que vous n'ayez pas encore de réponse n'a rien d'étonnant...
éventuellement, fixez vous une dead-line, par exemple le 20. Si, à cette date, vous n'avez pas de réponse, adressez à votre employeur un nouveau courrier dans lequel vous retirez votre demande de réduction de préavis.
Merci bien.
Donc je comprends que rien n'empêche l'employeur de se pointer le 31/03 à 16h00 pour me dire "c'est bon, on a accepté..."

non, sous réserve de l'appréciation souveraine des tribunaux. Si vous vous sentez de soulever l'abus de droit et/ou l'exécution de mauvaise foi du contrat...
Dossier à la une